Le Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien. La Manière et l'Occasion

À propos

Le Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien
1. La manière et l'occasion
" Le Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien. Titre énigmatique... Quelque chose – ou presque rien – reste hors prise et remet la pensée en mouvement. "
Marcel Neusch, La Croix
" Une voix merveilleuse, une des plus précieuses et des plus singulières de notre temps. "
Catherine Clément, Le Matin
" Jamais on n'a écrit de philosophie comme ça. "
Michèle Le Doeuff, Libération
" Moraliste actuel, à la mesure des inquiétudes de notre temps, de ses urgences... "
Christian Delacampagne, Le Monde
Vladimir Jankélévitch (1903-1985)
Philosophe et musicologue, il est l'auteur d'une œuvre considérable, traduite dans le monde entier.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités


  • Auteur(s)

    Vladimir Jankélévitch

  • Éditeur

    Seuil

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    25/12/2014

  • Collection

    Sciences humaines (H.C.)

  • EAN

    9782021230284

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    1 013 Ko

  • Diffuseur

    Média Diffusion

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    2.0.1

Navigation

Table des matières adaptable Un sommaire est présent dans le contenu du livre, ce qui permet de l'utiliser avec un affichage adapté.
Référence à la pagination du livre imprimé Le livre peut être utilisé en complément de sa version imprimée, la pagination de référence étant préservée.

Vladimir Jankélévitch

Vladimir Jankélévitch (1903-1985), dont les parents russes ont immigré
en France suite aux campagnes anti-juives, a obtenu son agrégation de
philosophie à la première place en 1926, après avoir été reçu à l'Ecole
Normale Supérieure. De 1927 à 1932, il enseigne à l'Institut français de
Prague et termine sa thèse de doctorat sur Schelling. Il débute sa carrière
universitaire à Toulouse, puis à Lille, perd sous l'Occupation, en même temps que sa nationalité française, son poste d'enseignant, et se voit enfin offrir à la Sorbonne la chaire de philosophie morale, qu'il occupera de 1951 à 1979. Musicien et musicologue, sa réflexion est tant philosophique qu'esthétique. C'est l'une des originalités de son œuvre qui se distingue également par les thèmes abordés. Disciple de Bergson, à qui il a consacré son premier ouvrage, Vladimir Jankélévitch a également développé une réflexion sur l'existence de la conscience dans le temps.

empty