Au bon plaisir des "docteurs graves" à propos de Judith Butler

À propos

Référence aujourd'hui incontournable de la pensée « progressiste » et star incontestée de la pensée critique contemporaine, Judith Butler passe pour une grande philosophe. Ses travaux sur le genre font autorité. Son discours sur les normes et les minorités, sexuelles et « culturelles », affiche une ambition théorique et éthique adoubée par nombre d'intellectuels et critiques « progressistes ». En démontant au scalpel les logiques spécieuses d'une oeuvre qui a su faire illusion auprès de l'Université et des médias, ce livre, critique sévère des travaux de Judith Butler auparavant jamais menée, est né de l'effarement provoqué par la tribune qu'elle publia au lendemain des attentats parisiens de novembre 2015 dans le quotidien Libération. Il fait apparaître en quoi la « pensée Butler » est fondamentalement autoritaire et conservatrice sous ses oripeaux « subversifs ». Il examine les ressorts de son extraordinaire emprise. Et il oppose à la légiti-mité usurpée des « docteurs graves » de la mouvance butlérienne - allusion aux jésuites moqués par Pascal dans Les Provinciales - l'exigence d'une réflexion critique au plus près de la pensée d'un universel concret, indispensable à élaborer pour ne pas s'engouffrer dans des impasses identitaires, tentation des temps troublés que nous traversons aujourd'hui.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Psychologie / Psychanalyse > Psychanalyse

  • EAN

    9782130790181

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Support principal

    ebook (ePub)

Sabine Prokhoris

Sabine Prokhoris est philosophe et psychanalyste. Elle est l'auteur de nombreux ouvrages, dont aux Puf L'Insaisissable Histoire de la psychanalyse (2014) et Au bon plaisir des « docteurs graves ». À propos de Judith Butler (2017). Elle assure une chronique « philosophique » à Libération.

empty