Aeternia t.2 ; l'envers du monde

À propos

C'est l'heure du duel décisif entre les deux camps qui s'entredéchirent pour la cité mère de Kyrenia. Deux champions vont s'affronter sur le sable de l'arène, un combat qui peut faire basculer le destin d'un peuple entier. Déchirée par les luttes de pouvoir, la plus grande cité du monde est au bord de la guerre civile. Le culte millénaire de la Grande déesse, menacé par celui d'Ochin qui se répand comme un raz-de-marée, n'a plus qu'un recours : la violence. Entre complots, combats et trahisons, chacun lutte pour sauver sa place et parfois sa vie... Un deuxième et dernier tome aussi mouvementé, surprenant et trouble que le premier. " Très bien écrit [...] le roman se dévore d'une traite. Gabriel Katz, avec son sens habituel du suspense, réussit le tour de force de nous laisser haletants à la dernière page. " Jean-Luc Rivera, pour ActuSF.com, à propos du tome 1.



Rayons : Fantasy & Science-fiction > Science-fiction

  • EAN

    9782367403298

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    400 Pages

  • Poids

    1 269 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    E-Diffusion Seuil

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Gabriel Katz

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Écrivain et scénariste, Gabriel Katz a écrit dans l'ombre plus de trente livres signés par des auteurs connus du grand public. Passionné de fantastique, il a publié Le Puits des mémoires (Scrineo, 2012-2013 ; Pocket, 2015), trilogie de fantasy récompensée par le prix Imaginales 2013. La Maîtresse de guerre (Scrineo, 2014 ; Pocket, 2016) a remporté le prix des Halliennales.
Gabriel Katz a également publié les deux volets de la série Aeternia : La Marche du prophète et L'Envers du monde (Scrineo, 2015). La même année, il signe son premier polar, N'oublie pas mon petit soulier (Éditions du Masque). En octobre 2016, il sort chez Scrineo le premier tome de son nouveau dyptique : La Part des ombres. Il travaille actuellement sur un long métrage pour le cinéma.

empty