Du temps et de l'eau

À propos

« Au cours des cent prochaines années, la nature de l'eau va subir de profondes transformations. Les glaciers situés en dehors des zones polaires vont fondre en grande partie, le niveau des océans va s'élever, les températures vont augmenter, entraînant des sécheresses et des inondations. Le degré d'acidité des océans va atteindre un niveau inégalé depuis cinquante millions d'années. Ces évolutions vont se produire dans l'intervalle d'une vie humaine, celle d'un enfant qui naîtrait aujourd'hui et atteindrait l'âge de ma grand-mère, 95 ans. »
Est-il déjà trop tard ? Que pouvons-nous réellement faire en une poignée de décennies ?
Activiste islandais engagé dans la protection de l'environnement, Andri Snær Magnason nous raconte dans la langue des poètes les défis du réchauffement climatique. Déroulant le fil de son histoire familiale, il nous parle des glaciers qu'il voit disparaître, du cri d'alerte que nous adresse la planète et de l'urgence qui nous étreint. Car le temps géologique est révolu : le monde s'altère désormais à l'allure d'une vie d'homme.
Mais nous pouvons encore changer l'avenir et nos enfants, déjà, sauront si nous avons réussi.

Rayons : Vie pratique & Loisirs > Habitat / Maison > Décoration

  • EAN

    9782379351792

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    368 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Andri Snaer Magnason

Poète, romancier, dramaturge, nouvelliste, essayiste traduit en 30 langues, Andri Snær Magnason est un des auteurs islandais les plus reconnus. Il a notamment reçu le prestigieux Prix Littéraire islandais. Son premier roman, Lovestar, paru aux éditions Zulma, a remporté le Grand Prix de l'Imaginaire en 2016. Candidat à l'élection présidentielle de 2016, il a rédigé en 2019 la « Lettre au futur » qui figure sur la plaque commémorative dédiée au glacier Okjökull, le premier des 400 glaciers islandais à avoir disparu à cause du réchauffement climatique.

empty