Les Hommes naissent libres et égoïstes

À propos

Il y a 4 500 ans, une population africaine en fuite vient peupler une île perdue au milieu de l'Océan Indien. 1512. Un équipage portugais découvre cette île paradisiaque qu'ils baptisent Nova Beira. Vers 1950. Le jeune Feri purge dix ans au pénitencier pour avoir blessé un propriétaire terrien qui violait sa soeur. Lors de sa détention, il rencontre Michelle, une activiste métropolitaine. Libres, ils se battent ensemble pour l'émancipation et la libération des Huru exploités. Homme de brousse, pauvre, illettré, injustement emprisonné, il finira par devenir le leader de la lutte anticoloniale sous le drapeau du Mouvement de libération des Huru. Après des décennies de coups d'État et de dictatures, c'est dans un pays ravagé que Lina tente de survivre, se prostituant pour poursuivre ses études. Elle croisera sur sa route le mal nommé Fortuné, un brave analphabète, amoureux transi...

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782748395730

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    190 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Laurent Pipet

Né à Niort, Laurent Pipet est consultant dans le domaine des énergies renouvelables en Guyane, où il vit depuis plus de dix ans.
Ingénieur dans le domaine des énergies renouvelables, Laurent Pipet a déjà publié un premier ouvrage aux éditions Publibook intitulé Les Hommes naissent libres et égoïstes, et a été lauréat du prix René Maran en 2014 pour la nouvelle Pages envolées d'un carnet d'errance. Il évoque ici un territoire qu'il connaît particulièrement bien pour y pratiquer une partie de ses activités professionnelles et associatives depuis de nombreuses années, et une population en pleine mutation, avec son corollaire de mal-être, de luttes acharnées et d'espoirs sans cesse renouvelés. Le ratio de suicides dans cette région est vingt-cinq fois plus élevé qu'en France.

empty