La foire aux vanités - Tome 2

À propos

 La Foire aux vanités T. II (1847-1848) de William Makepeace Thackeray, Traduction : Georges Guiffrey   Laisser, laisser parler ! Qu'importe ! Tous les biens qu'on achète à la foire aux vanités finissent en fumée et en cendres.   Poursuivant son irrésistible ascension, l'ambitieuse Rebecca Sharp, d'une intelligence rare mais dénuée de scrupules, use de tous ses talents pour remédier à sa pauvreté et s'élever dans la société. Son amie de pensionnat, elle, la douce et sincère Amelia Sedley, endure avec une angélique patience les effets de la ruine de son père tout en continuant à chérir le souvenir de son défunt mari, le volage George Osborne, tué à Waterloo. Mais, au moment où elle sombrera dans la misère la plus noire, le destin pourrait lui réserver une surprise qui par ricochet profitera également à Becky.   Le monde est un miroir qui renvoie à chaque être humain le reflet de son propre visage.   Parue en 1848, La Foire aux vanités, prodigieuse satire qui révèle la bêtise et la mesquinerie dissimulées derrière les comportements de la haute société, est la fresque de l'arrivisme. Si ce tableau fourmillant et drolatique sur fond de guerres napoléoniennes est le chef-d'oeuvre de William M. Thackeray, c'est aussi l'archétype du roman anglais du xixe siècle et l'un des plus grands classiques de la littérature anglaise.


  • Auteur(s)

    William Makepeace Thackeray

  • Éditeur

    Hugo poche

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    13/03/2024

  • Collection

    Classiques

  • EAN

    9782755673852

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

William Makepeace Thackeray

William Makepeace Thackeray est l'un des grands romanciers anglais de l'époque victorienne. Fils d'un riche administrateur de la Compagnie des Indes, il rentre
à Londres pour continuer ses études après la mort de son père. Il intègre le Trinit y College de Cambridge mais ne termine pas son cursus, fait un grand voyage
en Europe comme beaucoup de jeunes héritiers et après des études de droit engloutit la fo rtune paternelle dans un journal qui fait faillite.
En 1936, il se marie et travaille dans le journal de son beau-père tout en rédigeant son premier roman qui paraît en 1840. Il obtient la responsabilité d'une
chronique culturelle dans le célèbre magazine Punch et retrouve bientôt l'aisance financière dont il jouissait auparavant.
S'il a écrit de nombreux romans sous divers pseudonymes, Thackeray est surtout connu pour être l'auteur des MÉMOIRES DE BARRY LINDON et de LA FOIRE AUX VANITÉS.

empty