Anne-Laure Guillaumat


  • La Fantasy est riche en aventures, hauts faits et drames, mais il est trop rare de voir ses héros et ses monstres se rassembler autour d'un bon repas, qu'il soit pantagruélique ou empoisonné. Ne dit-on pas, pourtant, que la bouffe adoucit les moeurs ? Aujourd'hui, ce sont les contours d'une dizaine de banquets qui se dessinent... À la chaleur d'un feu de camp, dans l'atmosphère étouffante d'une grande halle ou autour d'un pique-nique, les festivités marquent la fin d'une ère ou le début d'une autre, mais elles le font toujours avec goût - quant à savoir qui goute, c'est une autre histoire. Note : les recettes évoquées ou décrites à l'intérieur de cet ouvrage ne devraient en aucun cas être imitées à la maison, et ce pour des raisons évidentes. Les auteurs, autrices et l'anthologiste déclinent toute responsabilité en cas de tentative (à fortiori si celle- ci est couronnée de succès).

  • Quelques mois auparavant, dans un manoir lugubre perdu au fond d'une forêt de Transylvanie...
    - Merci à tous d'être là, dit le mouton, l'heure est grave!

    Il sirotait un cocktail rouge fumant, les pattes croisées sur une table en chêne. Face à lui, dix représentants du mal : Thierry, Loïc, Alice, Mickaël, Anne-Laure, Catherine, Céline, Clémence, Bruno et Thomas.
    - Il y a encore vingt ans, poursuivit l'ovin de l'Apocalypse, être méchant était plus cool qu'être gentil, mais l'arrivée de tous ces superhéros «Larvem» ou «C'est des comix» a inversé la tendance. Nous devons réagir, salir leurs images, les ringardiser. Mes enfants, j'attends vos propositions !

    Un brouhaha agita le funeste aréopage. Le mouton y distingua quelques bribes de phrases : «vampire végétarien», «pelouse», «mille femmes», «théâtre», «antiquaire»... Il leva la main, un sourire satisfait aux lèvres.
    - Très bien, vous me regrouperez tout ça dans une anthologie. On l'appellera «Crappy Heroes» et je me chargerai de la diffuser dans le monde entier!

empty