Langue française

  • 1947, à Los Angleles. Elizabeth Short est découverte morte dans un terrain vague, nue et mutilée d'un rictus tracé au couteau. Ce crime ébranle l'Amérique et James Ellroy en particulier, pour qui ce meurtre fait écho à celui de sa mère, perpétré quand l'auteur n'avait que dix ans. Le roman qu'il en fit par la suite met en scène deux policiers du LAPD, dont l'obsession pour la jeune fille légère que fut la victime révèle le goût pour le morbide. L'ambiguïté des personnages et la noirceur des motifs de ce livre en font un des sommets du genre. Une lecture féminine de ce texte rend d'autant plus fascinant le tourment semé par la mort du « Dahlia noir ». ©1992 Rivages/Noir (P)  Traduction Freddy Michalski

  • Perfidia

    James Ellroy

    Los Angeles, veille de Pearl Harbour : la découverte des cadavres d'une famille d'origine japonaise, les Watanabe, incite le LAPD à fabriquer un coupable pour se débarrasser du problème. Dudley Smith, l'inoubliable « méchant » du quatuor de Los Angeles, est sur l'affaire. Une affaire qui s'annonce lucrative, tant l'hystérie du climat de guerre se prête aux machinations au détriment des citoyens américains d'origine japonaise...
    Après la trilogie Underworld USA, James Ellroy entreprend son projet le plus ambitieux : un nouveau quatuor de Los Angeles, qui forme un extraordinaire prélude au mythique Dahlia Noir.

    « C'est mon roman le plus ample, le plus détaillé sur le plan historique, le plus accessible sur le plan stylistique et aussi le plus intime. » James Ellroy

    Traduit par Jean-Paul Gratias
    © et (P) Audiolib, 2020
    © Éditions Payot & Rivages, Paris, 2015, 2016, 2019 © James Ellroy, 2014
    Durée : 28h15

  • Des écrivains comme ça, dans le roman noir, on en découvre un tous les dix ans. (Michel Lebrun, Le Matin) Opéra noir, peuplé de fantômes, où le sexe et la mort rôdent sans cesse dans l'immensité inhumaine de Los Angeles la mal nommée, Lune sanglante est un fulgurant joyau, une moderne tragédie, qui porte fièrement en exergue une citation du Richard II de Shakespeare. (Bertrand Audusse, Le Monde) ... Un des plus remarquables romans noirs de la décennie, par sa préoccupation intellectuelle élevée, son écriture savante et, pour le dire balistiquement, son épouvantable puissance d'arrêt... (Jean-Patrick Manchette, Libération)

  • Underworld USA constitue la troisième partie de la trilogie de James Ellroy, où se dévoile en trois moments-clefs la construction d'une Amérique sombre, pantin effrayant dont les fils sont tirés depuis les profondeurs de la terre. Entremêlant les personnages historiques de la présidence de Nixon, avec la plus inventive des fictions, Uderworld USA livre un portrait panoramique et paranoïaque d'une déchéance annoncée, celle de l'Amérique des vainqueurs, de l'image lisse d'un monde d'illusions, voué au suicide. Paru en 2010, Underworld USA est le treizième roman de James Ellroy.  ©2010 Rivages (P) Traduction Jean-Paul Gratias

  • Deux enquêtes de James Ellroy sur deux faits divers marquants de l'après-guerre à Los Angeles et à New York, dans la plus pure tradition du "true crime" américain. L'un des textes revisite la mort de l'acteur Sal Mineo, le premier acteur hollywoodien à avoir fait son "coming out" sur son homosexualité, et l'autre revient sur l'affaire Wylie-Hoffert, le meurtre sauvage de deux jeunes femmes new-yorkaises dont un Noir, George Whitmore, a été accusé à tort. Du grand Ellroy, avec une écriture au scalpel qui parvient à créer l'empathie et l'émotion. Des textes quasiment inédits (seul celui sur Wylie Hoffert est paru dans le Vanity Fair américain). 

empty