Langue française

  • Dernière chance pour alex cross

    James Patterson

    • Jc lattès
    • 5 Juin 2019

    Alex Cross est habitué aux affaires criminelles les plus complexes et les plus atroces, mais aucune d'elles n'aurait pu le préparer à trouver un jour, devant sa porte, une collègue chargée d'une terrible nouvelle.
    La famille d'Alex Cross a été kidnappée par un psychopathe du nom de Thierry Mulch, qui menace de la supprimer. Fou de rage, malade d'inquiétude, Cross ferait tout pour sauver les siens -  Bree, Nana Mama et ses merveilleux enfants. Mais Mulch se moque de l'argent et plus encore de la pitié  ; il a voué son existence à l'étude de la psychologie du criminel parfait. En volant au secours de sa famille, Cross découvre enfin la sinistre vérité  : Thierry Mulch ne souhaite pas devenir un criminel parfait, il veut en fabriquer un. Et il a choisi Alex Cross comme cobaye pour son expérience perverse de confrontation du bien et du mal.
    Traduit de l'anglais par Béatrice Roudet-Marçu.

  • La 16e séduction

    James Patterson

    • Jc lattès
    • 7 Novembre 2018

    Lindsay Boxer réapprend peu à peu à aimer depuis que sa vie de famille idéale a volé en éclats sous le poids de la double existence que menait son mari, Joe, l'homme qu'elle chérit tant et qui lui a donné une adorable petite fille.
    Déterminée à recoller les morceaux et à lui donner une nouvelle chance, elle devra avant cela affronter de multiples épreuves. Car après son couple, c'est sa carrière et sa réputation qui se voient menacées par un criminel aussi monstrueux qu'intelligent et manipulateur.
    Aidée de ses amies du Women's Murder Club, Lindsay fera tout pour ne pas sombrer, alors que San Francisco est le théâtre d'un attentat sanglant et que la menace terroriste se propage dans le pays et le monde tout entier. 
    Chahuté du début à la fin de ce roman exaltant, on ressort de cette lecture le souffle court, comme toujours avec James Patterson, l'auteur de thrillers le plus lu de la planète. 
    traduit de l'anglais par Nicolas Thiberville
     

empty