Roger Béteille

  • Cette magnifique saga nous emporte, à la fin du dix-neuvième siècle, dans le pas des migrants, fuyant des campagnes ravagées par le phylloxéra et la maladie de l'encre, les uns pour les grandes villes, les autres pour le Nouveau Monde. Marie, l'enfant miraculée, sauvée par l'amour de sa grand-mère, sera, de part et d'autre de l'Atlantique, une défricheuse d'avenir...

  • Années soixante-dix. Depuis sa vaste demeure, René Marcillac a vue sur la ville, son champ de bataille de bâtisseur, sur ses semblables, sur les mondanités, les jeux de pouvoir et d'argent. Mais son beau-fils Charles, qu'il a élevé comme s'il en était le père, lui révèle sa décision de se présenter à la députation. Tandis que sa femme tisse de mystérieux réseaux d'influence, Marcillac ne tarde pas à devenir la cible d'insidieuses menaces.

  • Venue du Nord, la jeune et belle Laura Vogt a installé, à l'orée des années 1970, son commerce d'antiquités dans une ville du Massif central. Chineuse hors pair, elle parcourt la province en tout sens. Mais est-ce seulement l'appât des pièces rares qui l'anime ? Roger Béteille nous introduit dans les arcanes d'un secret noué dans les premiers mois de la Seconde Guerre mondiale, lorsqu'une vague de réfugiés déferla sur les provinces du sud.

  • 1920. Promise au voile depuis l'enfance, Maria s'échappe du couvent avant même d'avoir prononcé ses voeux et retrouve la ferme familiale. Placée comme lingère dans un grand domaine agricole, Sanglard, elle va y rencontrer l'amour et y révéler un caractère d'exception, dans une époque où la place des femmes change radicalement, dans les campagnes comme dans les villes. Dans ce beau roman paysan et féministe, Roger Béteille fait vivre avec une grande intensité de sentiments une héroïne qui s'émancipe progressivement de toutes les entraves.

  • Décembre 1918. Amat, un jeune homme tout juste démobilisé, regagne sa ferme natale en compagnie du chien de guerre qu'il a obtenu de garder avec lui. Sans blessure apparente mais les poumons rongés par les gaz, il reprend peu à peu sa place dans une société rurale que la guerre a changée. Alors qu'il retrouve la jeune fille qu'il courtisait jadis, il rencontre deux jeunes institutrices dont les manières paraissent incroyablement excentriques dans cette campagne austère.

  • En ce milieu du XVIIIe siècle, Jean Boussuges a une revanche à prendre. Après avoir affronté un sort adverse, il va s'établir en Rouergue, accomplir ses rêves d'amour et de richesse, et mener une existence de défi permanent. Roger Béteille nous raconte l'histoire d'une fulgurante ascension dans la France rurale du siècle des Lumières.   [version en poche]

  • Au début des années 1960, en pleine révolution silencieuse du monde rural, un enfant est déchiré entre l'amour de son grand-père, un vieil homme profondément attaché à ses terres, qui lui transmet sa connaissance de la nature, et l'ambition de son père qui mécanise le travail de la ferme et répand dans ses champs les premiers pesticides. Après avoir fui son village pour un emploi de fonctionnaire et la vie parisienne, le garçon devenu adulte reviendra au pays replanter des arbres et faire revivre l'esprit de son aïeul.

  • Entre crise de 1929 et guerre, dans une grande famille de négociants du Rouergue; une adolescente est poussée à épouser son beau-frère, jeune veuf de sa soeur, ceci pour préserver l'intégrité du patrimoine du clan. Entre ce mari imposé, pudique et sensible, et cette jeune femme inexpérimentée, étouffée par les conventions, se noue une relation complexe, entre abstinence charnelle et sentiments à fleur de peau. Parallèlement se dessine la figure d'un père, entrepreneur roué et visionnaire, prêt à tout sacrifier pour assurer la pérennité de ses affaires.

  • 1643 : Louis XIV est fait roi à cinq ans. À plus de cent lieues de Paris, les Croquants du Rouergue et du Quercy cernent les villes. Écrasés d'impôts et d'humiliations, ils croient ainsi exorciser leur misère. Parmi eux se trouve Jean Lafourche, il sera porté à la tête de cette rébellion du dernier espoir. Pour le chef méprisé des Croquants, l'amour, l'amitié et la liberté sont des valeurs essentielles dont la défense peut se payer au prix fort.

  • Une femme au tournant de la quarantaine, élue d'une petite commune rurale, prise entre les trois devoirs que sont d'être une maire irréprochable, une épouse aimante et une mère exemplaire. Trois exigences, trois pièges, trois fautes, et une vie qui bascule.

  • Jean Pelous, éleveur, quarante ans, enterre sa mère, Séverine. Peu après sa disparition, alors que Jean s'est inscrit dans une agence matrimoniale et vient de rencontrer une jeune femme, Cathy, on vient lui demander de soigner une jeune fille gravement brûlée. C'est que sa mère avait le pouvoir de guérir le feu. Un pouvoir que, peut-être, elle lui a transmis.

  • C'est dans une ferme misérable et isolée de la Lauze-Haute, contrefort aride dont les châtaigniers sont la plus grande richesse, que Pierre voit le jour. Il porte fièrement l'amour de ses racines mais la terre ingrate ne peut le nourrir. Contraint de se placer comme berger de l'autre côté du Causse, il rencontre Mélisse, amour inaccessible dans cette société rurale où l'on n'est que ce que l'on possède. Le refus du père chasse le jeune homme vers un autre exil, plus cruel encore, la mine. Pierre se révolte et part pour l'Amérique.
    II y mène une vie aventureuse de pionnier que Mélisse vient partager. Le couple vit à San Francisco des jours heureux : ils connaissent la fortune, puis un fils, John, leur naît. II faudra le tremblement de terre qui ravage la ville pour que la mémoire des origines reconduise les nouvelles générations au berceau de leurs ancêtres.
    Vaste métaphore sur la Terre, à la fois mère nourricière, sépulture et promesse de l'aube, Les Fiancés de la liberté nous font voyager des Causses rouergats aux eaux du Pacifique sans que Roger Béteille ne cesse jamais de tremper sa plume dans la sève du terroir.
    Roger BÉTEILLE enseigne la géographie à l'université de Poitiers. Il a déjà publié les Souvenirs d'un enfant du Rouergue et La Vie quotidienne en Rouergue avant 1914.

  • Un tableau des multiples facettes du tourisme vert, vues du côté du touriste, de l'agriculteur ou du rural, mais aussi dans l'optique de l'aménagement du territoire, l'agritourisme offrant un ballon d'oxygène à l'agriculture en crise. "Copyright Electre"

  • Une vallée du bout du monde. Des traînées d'ombre couchées sur les grands prés, blancs de lumière. Plus haut, près du village, le mûrissement tranquille des blés. Il y a les rochers sauvages de Malamort, les bleus épurés de septembre et une maison au toit de lauzes. C'était mon île. Jean-Antoine Béteille, mon aïeul, se démenait comme à vingt ans pour remplacer mon père, mort dans la « drôle de guerre ». Ce bougre de Pierrat, Sarret, le pagès, Léa la bonne voisine ou Félix le musicien, me voyaient déjà « savant », parce que je fréquentais l'école, ce qui les effrayait un peu. Je les croyais, avec une naïve ferveur d'apprendre. Aujourd'hui, ils ne peuvent plus lire leur vie qui renaît dans ce livre. Mais j'éprouve un plaisir ardent à laisser monter ces voix du passé. Il me semble que tout être a besoin de la sève du souvenir. Roger Béteille est né en Rouergue, où il a passé son enfance et son adolescence, témoin attentif et sensible des mutations de la vie quotidienne. Auteur de plusieurs romans enracinés dans le terroir, Roger Béteille a largement contribué à faire découvrir et aimer sa région.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty