Arts et spectacles

  • Józef Czapski (1896-1993) a vécu de nombreuses vies au cours de ses quatre-vingt-seize années d'existence. Il était étudiant à Saint-Pétersbourg pendant la Révolution russe et peintre à Paris durant les Années folles. En tant qu'officier de réserve polonais luttant contre l'envahisseur nazi aux premières semaines de la Seconde Guerre mondiale, il a été fait prisonnier par les Soviétiques. Au camp de Starobielsk, il fut l'un des très rares détenus à avoir échappé au massacre de Katyn, un meurtre de masse ordonné par Staline et mis sur le compte des Allemands. (Voir Proust contre la déchéance et Souvenirs de Starobielsk, chez Noir sur Blanc - et Libretto -, ainsi que Terre inhumaine, repris dans la « Bibliothèque de Dimitri »).
    Czapski n'est jamais retourné en Pologne après la guerre. Installé en région parisienne avec sa soeur et les intellectuels de la revue polonaise Kultura, il a travaillé sans relâche à faire connaître le sort de sa patrie soumise au totalitarisme.
    Czapski était une personnalité publique de tout premier plan, mais c'est la peinture a donné un sens à sa vie. Eric Karpeles, également peintre, révèle la complexité de Czapski, réunissant ici tous les fils de cette vie remarquable.
    Né en 1953 dans l'État de New York, Eric Karpeles est peintre, écrivain et traducteur. Il est diplômé de la New York Arts Students League et membre du Czeslaw Milosz Institute du Claremont McKenna College en Californie.
    Son précédent ouvrage, Le Musée imaginaire de Marcel Proust (Thames & Hudson), a connu un très grand succès tant en anglais qu'en français. C'est d'ailleurs en menant ses recherches sur Proust qu'il a découvert le nom, puis l'oeuvre de Joseph Czapski, pour lequel il s'est pris d'une passion singulière.
    Publié en 2018 aux États-Unis, Presque rien - L'art et la vie de Joseph Czapski fut magnifiquement reçu par la critique américaine, faisant naître un intérêt inédit pour la figure de Czapski à l'étranger. Fort de ce succès, Eric Karpeles vient de faire paraître en anglais, chez Thames & Hudson, une monographie des peintures et dessins de Joseph Czapski : Apprenticeship of Looking (L'apprentissage du regard), 2019.

  • A travers les 17 nouvelles qui composent ce recueil, Daniel Boudier explore l'existence secrète des êtres et les grands thèmes de notre société tels que l'abandon, la perte, le deuil, l'homosexualité, la solitude urbaine, l'identité, la célébrité... Avec force référence au cinéma et à ses figures mythiques.
    « Mademoiselle,




    Toute ma vie, vous avez été là.





    Les années ont passé. Mes goûts ont changé. Mes envies ont évolué. Mes désirs se sont transformés.





    Des actrices sont apparues. Certaines m'ont touché. D'autres m'ont déçu. Certaines sont toujours présentes. D'autres se sont évaporées.





    Et vous, Mademoiselle, vous êtes toujours là. Vous serez toujours là.





    Je resterai toujours fidèle à une actrice rare, unique et exemplaire.





    Je vous admirerai jusqu'à mon dernier souffle...»

    Iad
    Recherche doudou
    Mon père ce héros
    Terre neuve
    Bosphore Bridge
    Lavomatique
    Cinémonde
    Le dernier voyage
    Garance
    Lettre à une actrice
    Le sablier
    Diurne
    L'absente
    Charade
    Marcello
    Blessure
    Vintage
    Daniel Boudier est né un 10 Juin à Vouziers. Il est Chef d'Édition à la Rédaction d'Europe 1. Marcello est son premier ouvrage...

  • Fenêtre ouverte sur le monde, Internet est devenu un marché incontournable pour quiconque ; entreprises, professionnels, travailleurs autonomes, artistes ou autres - ayant un produit ou un service à offrir. Si les possibilités que recèle ce marché sont considérables, les erreurs et les tâtonnements dans l'approche et le développement le sont tout autant chez la majorité des gens qui essaient de l'apprivoiser.
    Spécialiste du sujet, Pierre-Luc Poulin propose un ouvrage clair, instructif et pratique pour vous aider non seulement à comprendre les enjeux de ce marché et les différents médias sociaux qui y sont présents mais également à développer un plan efficace pour faire en sorte que vous soyez vu, entendu et reconnu sur le Net et que vous obteniez des résultats. Ce plan demande en premier lieu d'établir une stratégie et de bien cibler le message à diffuser.
    Suivront les étapes de la création du message et des outils ainsi que le choix et l'utilisation des médias sociaux appropriés. Mûri au soleil de son expérience et de ses recherches, le livre de Pierre-Luc Poulin abonde en conseils, en trucs et en informations pratiques et utiles. Il propose des conférences, des séminaires et des sessions de formation au personnel des entreprises.

  • Une réflexion par le texte et par l'image sur la façon dont le fétichisme perdure aujourd'hui dans la société occidentale sous des formes souvent déplacées : la grande fête païenne d'ouverture de la Coupe du monde de football, les bracelets brésiliens, les peluches porte-bonheur, les tatouages...

  • Premier livre noir du rap, L'effroyable imposture du rap aurait aussi bien pu s'appeler Histoire d'une escroquerie ou Illusion d'une contestation, tant ce courant musical s'est évertué à détourner les colères populaires légitimes par un procédé de dissolution de toute contestation et subversion dans l'industrie du divertissement.
    Au vu du succès mondial de cette musique, à ce jour la plus écoutée à travers le monde, cet essai critique s'efforce de retracer ce long processus de domination à travers les quarante dernières années et d'exposer ses terribles conséquences sur le tissu populaire : appauvrissement du langage, donc de la pensée, machisme, glorification de la culture ghetto de type US (culte des armes, de la prison, de la consommation de stupéfiants, de la violence verbale), " automythification " d'une jeunesse immigrée conduisant à une victimisation perpétuelle, et à la division des quartiers populaires : les immigrés d'un côté, les " desouche " de l'autre, et les femmes au milieu. Une " déconscientisation " politique à travers l'apologie de l'ultralibéralisme et du darwinisme sociétal amenant logiquement à l'atomisation de l'individu et au " chacun pour sa gueule ", soit la fin de la nation et son glissement vers une société d'hyperconsommation. Loin de s'arrêter à une simple description, ce livre tente d'analyser et d'expliquer ce processus, tout en ne taisant pas le rôle sombre des principaux bénéficiaires du rap, qui s'avèrent en être aussi les principaux instigateurs : pour des raisons économiques, mais aussi, et c'est le plus inquiétant, pour des raisons idéologiques.

empty