Flammarion (réédition numérique FeniXX)

  • Marc Augé poursuit ici l'exploration d'un univers païen, auquel il s'est intéressé à plusieurs reprises et dont l'Afrique lui paraît offrir quelques illustrations remarquables. "Comment peut-on adorer le bois et la pierre ?" se demandaient les missionnaires chrétiens et quelques ethnologues. Tout l'objet de ce livre vise à proposer une réponse à cette question un peu angoissée. L'auteur montre que l'univers animiste est une fascinante pensée de la relation. A l'interrogation ci-dessus, les prêtres des dieux du Bénin répondent qu'entre la matière et la vie, entre hommes et dieux, ou morts et vivants, il n'y a pas plus solution de continuité qu'entre le même et l'autre. Legba, par exemple, dieu personnel par excellence, est plus que tous les autres imprégné d'humanité. C'est dans le rapport aux autres, qui passe par les dieux, que s'éprouve la singularité de chaque destin et le rapport de soi à soi. Telle est la problématique de ce livre. Mais c'est de la manière la plus concrète que Marc Augé nous révèle que la religion africaine est également une philosophie aux profondes questions et aux subtiles réponses, que nous ne devrions pas trouver absolument étrangères à nos propres capacités symboliques.

  • Juillet 1939. Régine, neuf ans, vit heureuse et insouciante auprès de ses parents avec sa petite soeur, à Paris près de la Bastille. Mais la déclaration de guerre va bouleverser son horizon et lui faire comprendre qu'elle est différente des autres enfants. Ses parents sont des réfugiés polonais. Ils ont dû fuir il y a quelques années les persécutions et pensaient trouver la sécurité en France. L'inquiétude grandit et les rafles se multiplient. Régine et Marcelle quittent Paris et sont envoyées à la campagne où elles se cachent. Les mois, les années passent. Régine et Marcelle retrouveront-elles leurs parents ?

  • Paris, 1802. Maître Éloi est songeur. Un étrange voyageur vient de lui demander de faire la copie d'un magnifique rubis. Or, Éloi connaît bien cette pierre exceptionnelle : il l'avait lui-même taillée, avant la Révolution, pour la femme qu'il aimait. Que s'est-il passé durant toutes ces années ? Pour démêler cette affaire, Éloi ne sait pas encore qu'il sera secondé par ses deux jeunes apprentis, Clémentine et Titus, qui ont tout observé.

  • Qu'est-ce que j'ai foutu entre cette escale de Tenerife où la belle Camilla a refait surface, et ce matin où je me suis réveillé avec son scalp sanguinolent à la main ? Pourquoi je l'aurais tuée et qu'est-ce que j'ai fait de son corps ? J'ai cherché une explication avant de sombrer dans la parano et la défonce. Et voilà que j'affronte mon associé, en refusant de charger des gamines africaines pour un bordel de Cotonou ! Pourquoi ? Par peur du risque ? Non. Pour me racheter ? Et tous ces meurtres à bord du Khéops ? Je comprends plus rien à ce qui se passe... Putain de cargo !

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les animaux qui s'ébattent dans ces pages vivent toujours, heureux et libres dans les bois et les savanes de la réserve d'Iguela, dans le Sud sauvage du Gabon. On ne chasse plus à Iguela depuis quelques années. Mais on y vient toujours du monde entier. Pour y voir les grands animaux africains, buffles, éléphants, gorilles, qui y vivent en nombre prodigieux. Pour écouter aussi le soir, au campement, les récits extraordinaires du vieux guide de chasse, Henri Guizard, patron de la réserve et grand maître des éléphants. Henri Guizard vit depuis 40 ans au Gabon. Il a été coupeur de bois, chercheur d'or, prospecteur de diamants. La forêt vierge n'a plus de secrets pour lui. Il est guide de chasse depuis 15 ans. Quand il raconte avec verve et humour ses bêtes et ses incroyables aventures, il tient ses hôtes éveillés toute la nuit. Partagés entre l'émotion et le rire. Les veillées de chasse d'Henri Guizard : le livre vivant d'une Afrique pleine de secrets, qui va bientôt disparaître.

  • Lorsque Julien apprend la mort de son grand-père, il est triste. Bien sûr. Pourtant, dans ce deuil à coeur ouvert, l'espoir est là. L'espoir, ce sont les souvenirs et les secrets partagés...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • L'auteur, ancien résistant et chef de cabinet de Charles de Gaulle, nous fait suivre l'itinéraire des combattants pour la liberté, avec des anecdotes et des portraits des principaux acteurs de ces années.

  • L'échographie permet de suivre au mieux le développement du foetus et offre aux parents la joie de découvrir leur enfant avant la naissance. Mais cet examen est avant tout un moyen médical de dépistage des anomalies qui peut créer pour les parents et les médecins des situations nouvelles dont il importe, selon Marie-France Sarramon et Hélène Grandjean, spécialistes en gynécologie-obstétrique, de mesurer les conséquences psychologiques et éthiques.

  • « Il était une fois au coeur du vieux monde un étrange pays dont l'Histoire était si longue qu'on l'avait oubliée. Ce n'était qu'un immense désert de cailloux et d'épines qui venait mourir sur la rive des Syrtes. Sous le linceul de sable et de chardons reposaient des richesses inconnues et des ruines grandioses de cités de légende. Tous les chevaliers d'aventure qui avaient erré en ces lieux étaient passés comme de mauvais songes dans le bruit des canons et l'écho des batailles puis s'étaient évanouis dans les lointains de cendre. La ronde du soleil rythmait sans espérance la misérable vie des troupeaux et des hommes, lorsqu'un enfant naquit au foyer d'un berger. Un être hors du commun qui rêvait de changer le monde, de libérer ses frères de toutes les contraintes, de rappeler aux méchants la parole de Dieu et de restaurer la justice. Le ciel le gratifia de fleuves de pétrole, la fortune s'attacha à ses pas, la "baraka" le prit sous son aile. En quelques années, il bouscula les disciples d'Allah, provoqua l'Occident, inquiéta l'Orient, se joua de l'Afrique. Ses discours véhéments mobilisaient les foules, ses foucades déclenchaient sarcasmes et anathèmes. La rumeur l'accusa des pires turpitudes. Apôtre ou démon, poète ou démiurge, vers quel destin Moammar el Kadhafi, le berger des Syrtes, conduit-il son troupeau ? »

  • Les réalités virtuelles transforment notre vision du monde en construisant des espaces imaginaires que l'on peut parcourir et explorer. Claude Cadoz, directeur d'un centre de recherche sur l'informatique appliquée à la création musicale et à l'image animée, s'interroge sur les dangers de la confusion entre ce monde fictif et l'irremplaçable réalité.

  • Hélène Miard-Delacroix, maître de conférences à la Sorbonne, et Alfred Grosser, spécialiste reconnu de l'Allemagne, nous montrent, à travers un parcours historique, l'évolution des traditions démocratiques de ce pays. Ils insistent sur la nécessité, pour nous, de connaître et comprendre l'Allemagne, voisine à la fois si différente et pourtant si semblable.

  • Les marchés financiers mobilisent des sommes énormes dans l'espace international, à l'aide de techniques ultraperfectionnées. Vulnérables pourtant, ils doivent être maîtrisés. Pour Jean Saint-Geours, professeur de politique économique et écrivain, un équilibre dynamique entre créativité et régulation commande la bonne marche de cette panfinance.

  • Traduction concrète d'un idéal de solidarité, l'action humanitaire a toujours été partagée entre sollicitude et raison d'État. Elle est, au XXe siècle, confrontée aux guerres totales, et aux idéologies qui réfutent son principe même. Pour Rony Brauman, l'humanitaire oscille entre justice et pouvoir, entre vérité de l'action et artifice médiatique.

  • Un tour d'horizon des différentes institutions de l'Etat : de la défense de la cité (armées, frontières, etc...) jusqu'à son administration, en passant par le rôle de l'impôt, et l'importance de la séparation des pouvoirs.

  • Réalité industrielle désormais incontestable, la robotique est aussi le lieu de recherches foisonnantes pour développer des machines dites « intelligentes », capables de s'adapter à leur environnement. Aujourd'hui, les domaines d'utilisation du robot concernant un public de plus en plus large, de nouveaux enjeux socio-économiques mais aussi de nouvelles peurs émergent. Selon le chercheur Georges Giralt, c'est en vue de meilleures conditions d'existence qu'il convient de maîtriser ces machines.

  • Une approche du mimétisme dans tous les domaines et une réflexion sur le lien entre l'imitation et la construction des sociétés humaines.

  • Marine n'aime pas rester à la maison. Ce qu'elle préfère, c'est courir les chemins de la forêt avec Faurissou. Il est plus tendre qu'un grand-père, plus proche qu'un ami. Lui seul connaît les secrets du feu, et ceux de l'eau. Lui seul comprend l'attachement de Marine pour la galopeuse de lune, cette bête de liberté qui jaillit parfois de la forêt. Sur les chemins où l'entraîne la jeune génisse, Marine découvre la séparation, la mort, mais aussi l'espoir et la vie qui se transmet comme un feu...

  • Émile vit en Guyane, avec sa mère et son petit frère. Un jour, enfin, il est en âge d'accompagner son oncle à la chasse. Mais Émile se retrouve bientôt seul, au coeur de la profonde forêt, son oncle ayant mystérieusement disparu, victime de la magie de la sylve. Comment survivre dans ce monde vert, à la fois inquiétant et envoûtant ? Heureusement, les dieux et les déesses de la forêt veillent...

  • En l'an 21 de notre ère, cela fait soixante-treize ans que Vercingétorix s'est rendu au dictateur Jules César. Non sans mal, les Romains tentent d'imposer la paix en Gaule. Diatorix, fils d'un grand chef gaulois mort au combat, a été élevé par Titus Prolimus le Romain. Il a grandi au côté de Marcus qu'il estime comme un frère... Mais aujourd'hui, Diatorix doit choisir son camp. Va-t-il épouser la fille de Titus Prolimus ou écouter l'appel à la révolte que lance le druide, chef des Carnutes ? Le pays s'agite. Les peuples celtes se rassemblent, se soulèvent contre l'occupation romaine et luttent pour leur liberté...

  • De quel droit les parents m'ont-ils emportée comme une louche ? Depuis qu'elle a dû quitter Bordeaux, Elsa oscille entre la révolte et le désespoir : elle maudit Paris, la touffeur du mois d'août, cette rue Planquette où, désormais, elle devra habiter. On l'a forcée à déménager, on l'a arrachée à sa meilleure amie. Elsa n'en dort plus, n'en mange plus. Elle refuse tout, en bloc. De sortir. D'embrasser ses parents. D'aider à défaire la moindre ficelle du plus petit carton de déménagement. Et, surtout, de commencer une nouvelle vie. Pourtant, un après-midi d'orage, rue Planquette, dans un jardin caché par des bambous, Elsa aperçoit un garçon sous un parapluie rouge...

  • Au début du siècle, au Brésil, alors que les barons du caoutchouc réalisent d'extravagantes fortunes, la vie est rude pour les paysans du Céara. Malgré la sécheresse et la famine, de plus en plus insupportables, le jeune José, et quelques autres, s'obstinent à rester sur leurs terres. Mais, un jour, José découvre Joâo-Antonio, le vieil homme sage qui l'a recueilli, mortellement blessé. C'en est trop, José décide de partir. Avec les derniers habitants du village, il entame une longue marche vers la côte, qui les conduit jusqu'en Amazonie. Cependant, l'adversité, sous l'inquiétant visage d'un aventurier redoutable, s'attache aux pas de José...

  • L'islam est devenu l'enjeu d'un combat sans merci entre un obscurantisme sans pitié et une vacillante modernité. Sur la rive arabe de la Méditerranée, les confréries intégristes ont resurgi, absurdes et violentes, hors du temps. Les chrétiens d'Orient ont été repris par leur millénaire angoisse. Les musulmans modérés se taisent. Mais en Occident les "Turcs de profession", orientalistes complaisants ou abusés, se sont donné pour tâche de présenter un "islam à l'eau de rose", à l'heure même où des musulmans de France sont confrontés, eux aussi, à la tentation fondamentaliste. Jean-Pierre Péroncel-Hugoz

empty