Ker Editions

  • Une fin de vie choisie. Mourir dans la dignité, sans souffrir. Rester fidèle à soi-même jusque dans ses derniers instants. Ne s'agit-il pas là du souhait de la plupart d'entre nous??
    La médecine actuelle permet, dans la plupart des cas, de respecter ce voeu. Il n'en va malheureusement pas de même de toutes les législations. Selon le pays dans lequel chacun est installé, il sera possible, ou non, d'envisager différentes trajectoires lorsque la fin approche, lorsque la souffrance ne peut plus être correctement apaisée.
    Cette réflexion est fondamentale pour les malades, mais aussi pour les accompagnants, qui restent au chevet de ceux et celles qu'ils aiment dans les derniers moments. Les circonstances dans lesquelles la mort survient peuvent apaiser ou, au contraire, aggraver le traumatisme de l'agonie. Elles sont déterminantes pour le deuil.
    Les nombreux témoignages que recèle ce livre illustrent à quel point la possibilité d'accompagner des proches dans de bonnes conditions est cruciale et, a contrario, dévastatrice lorsque les derniers temps de la vie ne peuvent être vécus dans l'empathie et la dignité.

  • A la rencontre des acteurs clés du changement pour le climat, pour la société et pour soi-même.
    Ils sont parents, aides-soignants, coiffeurs, scientifiques, patrons d'entreprise, chômeurs ou étudiants. Eux, ce sont les licornes. Leur point commun?? Une volonté d'en demander moins à la planète. Chacun à son rythme, selon ses valeurs et ses besoins.
    Jeune licorne et enseignante, Géraldine partage avec ses élèves ses questionnements à propos du changement climatique, des inégalités sociales, de la condition animale... Et si tout était lié?? Comment préserver notre santé sur une planète polluée?? La simplicité volontaire peut-elle rendre heureux??
    Elle part alors à la rencontre d'acteurs clés du changement en Belgique et en France. Engagés, inspirants, ils ouvrent des pistes de réflexion et proposent des moyens d'agir. Elle se forme et expérimente des recettes parfois douteuses, sous l'oeil sceptique de son compagnon, qui craint des bouleversements dans leur quotidien. Une quête de sens qui l'amène à reconsidérer son alimentation et ses croyances sur le bonheur, la beauté et l'argent.
    À travers l'histoire de Géraldine, c'est celle d'une génération qui se questionne et qui, sans complexes, avec humour, a décidé de changer les choses.
    Découvrez sans plus attendre cet ouvrage qui aborde, avec humour, les enjeux de ce siècle : le respect de l'environnement et la transition écologique, les inégalités sociales ou encore la condition animale !
    EXTRAIT
    Aujourd'hui, je suis une pétasse repentie. Même si je garde un souvenir amusé et ému de mes égarements, ma priorité n'est plus de perfectionner mon style, mais de prendre soin de ma santé et de mon moral. Manger mal, se comparer aux autres et recourir aux artifices pour dissimuler les dégâts ne marche pas. Il m'a fallu tellement d'années pour qu'une information aussi évidente germe dans mon esprit. Ce cheminement m'a appris que la beauté se trouve aussi à l'intérieur de nous. Prendre conscience que nous n'avons pas toujours besoin de tous ces produits sophistiqués est un bonheur. Les produits cosmétiques les plus biologiques au monde se trouvent dans notre cuisine et coûtent parfois moins d'un euro. Cela dit, mon itinéraire n'est pas universel. Chaque être humain a des besoins et des désirs spécifiques. Il faut trouver ce qui convient à chacun et surtout, garder du plaisir dans sa routine. Récemment, j'ai acheté des shampooings solides parfumés au romarin et à la lavande juste parce que j'en avais envie. Je ne vois pas le sens de m'enfermer dans un extrémisme zéro produit. Le plaisir est essentiel pour prendre soin de son bien-être. Je croyais savoir tout cela depuis des années...
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Ce que j'ai particulièrement aimé dans ce livre, et qui le rend crédible et intéressant, ce sont les témoignages de divers acteurs du changement. - Delphine_D_, Sens Critique
    J'ai adoré ce livre que j'ai dévoré du début à la fin. L'auteure nous parle de son parcours de transition, avec ses succès mais aussi ses échecs qu'elle assume avec humour. - ChaMartin, Babelio
    Ce que j'ai aimé dans ce livre, c'est justement qu'à travers les mots de Géraldine Remy, c'est un peu la voix du citoyen face à sa démarche personnelle, réaliste, réalisable et concrète qui s'exprime. - AlineFl, Babelio
    Je m'y retrouve tellement ! Je ne suis pas "livres" du tout mais il se dévore à toute vitesse car il est bien écrit et intéressant. - vmeganck, Babelio
    Un livre qui se dévore [...] à se procurer d'urgence, à lire d'urgence, à partager d'urgence... - DavSam, Babelio

  • Ah, les licornes ! Elles sont chaque jour plus nombreuses, ces consciences qui s'éveillent à la nécessité du changement. Pour certaines, au détour d'une rencontre, d'une formation ou, plus tristement, à l'occasion d'une pandémie, d'un confinement...
    Mais sous le flot quotidien des catastrophes annoncées ou vécues, même les plus enthousiastes peuvent perdre pied. Comment envisager l'avenir alors que certains nous prédisent famines et guerres civiles dès les prochaines décennies ?
    Comment se débarrasser de cette angoisse existentielle, qui nous paralyse et nous fait craindre le pire ? Comment se préparer aux défis qui nous attendent ? Faut-il organiser sa propre survie ? Apprendre à produire ses légumes, se former aux premiers soins, à la menuiserie, sans oublier l'herboristerie et la gestion des émotions ? Ou, plus sereinement, changer sa grille de lecture et vivre pleinement, conscient de ses propres limites comme de celles de notre monde ?
    Après la découverte du bonheur dans la sobriété, racontée dans son best-seller Les Secrets de la licorne, Géraldine Remy explore ici, toujours avec humour et autodérision, le défi posé par l'écoanxiété. Celui d'une génération dépassée par l'ampleur du désastre, mais plus que jamais désireuse de changer de paradigme. Pour un monde solidaire plutôt que solitaire. Où conscience rime avec résilience.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Géraldine Remy est professeure de français en Belgique. Sa devise : apprendre et transmettre. Apprendre de nouveaux savoirs et savoir-faire, apprendre de ses élèves... et surtout, partager, confronter, échanger, afin de faire circuler les idées et surtout, une vision d'un monde plus proche de la nature.

  • Ring est

    Isabelle Corlier

    Une plongée dans le monde de la justice bruxelloise...
    Le corps d'un homme battu à mort est découvert sur une aire de parking, non loin du Ring de Bruxelles.
    Aubry Dabancourt, juge d'instruction, est chargé de l'enquête.
    Une aubaine pour le magistrat qui compte bien tout faire pour que le mort emporte son secret dans la tombe.
    Un polar sombre et déroutant à travers les rues de Bruxelles !
    EXTRAIT
    - Est-ce que je pourrais tuer quelqu'un ?
    Il avait ruminé la question, soucieux d'apporter la réflexion nécessaire à un sujet auquel la réponse semblait évidente. Il avait fini par se lancer sur un raclement de gorge.
    - Tout dépend des circonstances, bien sûr, mais oui, si la situation l'exigeait, sans hésiter.
    Elle avait hoché la tête et sorti une jambe nue de sous la couette pour l'enrouler autour des mollets du garçon, l'emprisonner dans le ciseau de ses cuisses et l'attirer au creux d'elle. Aubry avait aussitôt rejeté les draps pour se pencher sur elle avec gourmandise.
    Une douleur inattendue lui serra la gorge quand il reconnut la tache de naissance sur le haut de la hanche.
    Il l'avait oubliée.
    La mémoire lui revint d'un coup, comme un boomerang lancé à pleine vitesse. C'était il y a quinze ans. Un orage grondait et ils avaient décidé de rester dans son kot1 pour étudier.
    - Tu pourrais me tuer ?
    Une ombre attira son attention et transforma la scène. L'homme de tout à l'heure, debout au centre de la pièce, le club de golf le long du bras, ruisselait de sang sous la pluie et la boue. Il se tourna vers Caroline qui souriait toujours et avança vers elle.
    Aubry vit le fer se lever, l'acier briller. Il voulait crier, mais aucun son ne sortait de sa gorge. Se précipiter sur eux, mais ses pieds étaient soudés au sol.
    Il entendit Lily hurler.
    Et le bruit des voitures sous la pluie.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    "Ring est" est un polar percutant où personne n'est à l'abri d'un mauvais coup à l'issue fatale ! - Blog Les Lectures de Larsinette
    J'ai trouvé ce polar urbain belge palpitant, original dans sa forme et intéressant car l'auteur aborde également en arrière plan quelques sujets de société très actuels comme les violences faites aux femmes, les préjugés, la multiculturalité, les difficultés d'assimilation culturelle, la violence animale... - Blog À propos de livres
    La lecture se révèle très prenante, et, une fois qu'on est entré dans l'histoire, on n'a pas envie de la quitter. On est curieux de connaître le dénouement. - Beatrice Feron, Babelio
    Le cadre bruxellois de l'enquête est très fidèlement rendu, ainsi que le fonctionnement de la magistrature et de la police belges. - Saigneurdeguerre, Babelio
    j'ai trouvé le style plutôt réussi : simple, abouti et belge surtout ! Bref, je vous recommande chaudement ce premier roman original d'Isabelle Corlier, un petit coup de coeur édité chez Ker éditions ! - supernova7, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Isabelle Corlier est née à Namur en 1977 et vit depuis plus de vingt ans à Bruxelles. Elle nourrit une tendresse particulière pour le ciel plombé, les pavés mouillés, le peuple bigarré et la langue bizarre de son pays natal. Chez Ker, elle a publié son premier roman, Ring Est, lauréat du premier prix Fintro Écritures noires.

  • Ce printemps-là, il se passe des choses étranges?: les mauvaises herbes se répandent dans les rues, la mousse s'immisce dans les jointures, les champignons quittent leurs sous-bois...
    Bientôt, les premiers murs s'effondrent.
    Silvio assiste, impuissant, à la dissolution de sa ville, de sa famille et de ses liens avec les autres. Alors que sa soeur s'efforce de reconstruire, il tente de comprendre ce qui les attend. Si les immeubles s'écroulent en même temps que les esprits, que restera-t-il à sauver??
    Comment accepter de perdre un monde pour en construire un nouveau??
    Un conte à la fois tragique et merveilleux, subtil constat de la déliquescence d'un univers familier, sur fond de révolution végétale.

  • L'heure du leurre

    Collectif

    Il faut que le noir s'accentue pour que la première étoile apparaisse.
    Comment se fait-il que des gens intelligents se mettent à croire que des solutions simples peuvent régler les problèmes les plus complexes ?
    En ces temps de repli sur soi, tout porte à croire que l'heure du leurre a sonné.
    Onze écrivains décortiquent les rouages de la démagogie et du populisme. Déresponsabilisation, abandon paresseux des valeurs humanistes, repli sécuritaire, exclusion prennent le pas sur l'ouverture, le partage, la solidarité et la lumière.
    Un recueil qui génère la réflexion et les débats nécessaires à la renaissance d'une démocratie vacillante.
    EXTRAIT DE FAIRE LE MÉNAGE
    Si j'en crois la mine outrageusement rassurante de mon neveu Philippe, je ne ferai plus long feu. Ma disparition prochaine a l'air de l'effrayer plus encore que moi. Le moment est arrivé, donc, de consigner ce que je tiens secret depuis des années au sujet de mon ancien employeur, M. Édouard Lefrançois. Le fin mot de sa malheureuse histoire, je suis la seule à le connaître. Emporter la vérité dans son corbillard, c'est ridicule. La vérité n'a rien à faire dans les cimetières.
    Jusqu'ici, j'ai toute ma tête. L'infirmier - il s'appelle Jacques, il est jeune, mais déjà plus un poil sur le crâne, ce qui ne l'empêche pas d'être beau comme un dieu -, Jacques me prépare chaque matin la potion magique.
    LES AUTEURS
    Jang Jin-Sung, Barbara Abel, Geneviève Damas, Frank Andriat, Vincent Engel, Bernard Tirtiaux, Emmanuelle Urien, Nicolas Ancion, Patrick Delperdange, Grégoire Polet et Armel Job.

  • #balancetavie

    Collectif

    Un regard décalé qui pousse à réflexion sur notre société.
    Tous les jours, nous semons des détails de notre vie aux vents d'Internet. Une photo par-ci, une géolocalisation par-là.
    Sous une apparence anodine, cette ombre digitale qui nous connaît mieux que nous-mêmes recèle des menaces profondes pour notre modèle de société. Pour notre mode de vie.
    Jusqu'où tout cela pourrait-il aller?? C'est la question qui a été posée à treize écrivains. Chacun, à sa manière, nous pousse à réfléchir au monde que nous construisons, clic après clic, et à celui qu'en miroir, nous souhaiterions voir émerger.
    Seule la première nouvelle de ce recueil n'est pas fictive?: Birgitta Jónsdóttir y raconte notamment comment elle a participé à la création de Wikileaks et comment elle s'est liée d'amitié avec Edward Snowden...
    13 auteurs se réunissent pour composer ce recueil de nouvelles qui nous poussent à réfléchir sur notre société digitale construite sur Internet et les réseaux sociaux.
    EXTRAIT DE Système Ledur
    L'histoire des caméras de surveillance braqua un peu les projecteurs sur lui.
    Son père lui avait acheté, puisqu'il était en maths fortes, une calculatrice Texas à 180 balles. Ce n'était pas obligatoire, mais le prof avait dit qu'en effet, c'était une bonne, et la meilleure du marché. En moins d'une semaine, il se l'était fait faucher. Impossible de dire où ni comment. Soit dans le cartable, soit dans le casier. Ce n'était pas compliqué de se faire un passe-partout et il y en avait qui circulaient, disait-on, et qui ouvraient tous les casiers.
    Le père racheta une nouvelle machine sans sourciller. Qui disparut non moins vite. Les copains de Pascal expliquaient que certainement, quelqu'un les lui fauchait et les revendait sur «­leboncoin.com » ou un site du genre. Pascal répercuta l'information à son père, qui trouva sur ce site et sur d'autres des dizaines de calculatrices identiques à vendre de seconde main. Il s'était écrié :
    - C'est le marché du vol et de la revente, c'est incroyable ! Si je t'en rachète une demain, on te la fauche et après-demain, elle est de nouveau en vente sur le site et je pourrai la racheter ! On n'en finit plus ! On se fout de la gueule du monde ! Mais c'est quoi, cette école qui ne sait pas surveiller un minimum ses élèves délinquants et protéger les élèves corrects ! Je vais téléphoner à la directrice, ça ne va pas tarder !
    Pascal, eu égard à sa discrétion, aurait préféré que son père n'appelât pas la directrice. Mais en même temps, il fallait admettre que ce n'était pas lui, Pascal, qui payait les calculatrices.
    LES AUTEURS
    Nicolas Ancion, Franck Andriat, Jean-Claude Bologne, Geneviève Damas, Vincent Engel, Pascale Fonteneau, Armel Job, Birgitta Jónsdótti, Fanny Lalande, Malika Madi, Colette Nys-Mazure, Grégoire Polet, Marianne Rubinstein

  • Sous la ceinture

    Philippe Gustin

    Ils sont anticonstitutionnels, antisémites, antipathiques. Avec tant de points communs, suprémacistes et djihadistes sont faits pour s'entendre?! Entre vrais mecs, quoi. Une géniale fonctionnaire des Nations Unies va même leur trouver une petite similitude supplémentaire. Et entend mater ces frustrés par une campagne de contre-marketing... sous la ceinture?! Ses armes?? Une fable, un andrologue et un pied à coulisse.

  • Age : 13 ans et + Niveau de lecture : 5e-4e et +
    Découvrez les aventures d'un ado pas comme les autres, prêt à tout pour résoudre ses enquête !
    Bob a hérité d'un nom de famille qu'il porte en souriant.
    Il aime la panthère rose, Najmah, sa nounou afghane, le boudin-compote et les enquêtes policières.
    Il a résolu sa première énigme à quinze ans, au collège, quand Baratin, son prof d'anglais, a été retrouvé égorgé dans sa classe, le corps tourné vers La Mecque.
    Bob est intelligent, gentil et plein d'humour. D'amour pour son prochain aussi, même quand celui-ci se moque de lui.
    Bob vit des aventures rocambolesques et il ne perd presque jamais son calme.
    Bob n'est pas et ne sera jamais celui qu'on croit. 
    Un roman pour ado attachant et plein d'humour !
    EXTRAIT 
    My name is Bob, Bob Tarlouze. J'ai toujours aimé le rose. À cause de la panthère. Je l'imite à merveille. Ça faisait drôlement rire mes grands-parents. Tam, dadam, dadam... Et je prenais l'allure féline et décontractée de mon héroïne. Tarlouze, Bob Tarlouze.
    Évidemment, tout va de pair. Quand on aime la panthère rose, on ne se contente pas de la singer : pour s'habiller, on choisit ses couleurs. Depuis ma plus tendre enfance, je porte des vêtements roses, dans tous les tons du rose, du clair au fuchsia. Ça faisait braire mon père :
    - Mais ce petit n'est pas normal ! Qu'a t-il donc à vouloir qu'on lui offre des fringues rose bonbon ! S'il était une fille, je pourrais comprendre, mais pour un gars, ça fait tapette !
    CE QU'EN PENSE LA PRESSE 
    - "Ce roman socio-policier marque un nouveau jalon dans une oeuvre abondante et de qualité de Frank Andriat" - L'avenir
    - "Ce roman frôle le coup de coeur" - D'un livre à l'autre
    - "Un héros sympa, en somme, avec lequel on passe quelques heures d'agréable lecture. On ressort du livre le sourire aux lèvres. Merci." - RiveDieu
    - "Une aventure pleine d'humour et de rebondissements qui montre aux lecteurs qu'il ne faut pas se fier aux apparences. Un roman qui devrait plaire aux jeunes de 13 à 113 ans, car tous, adolescents et adultes, verront leur lecture ponctuée de grands éclats de rire." - Vlan
    - "Ce personnage très attachant nous montre une nouvelle facette de Frank Andriat. Outre l'enquête policière, ce roman touche à plein d'autres choses : acceptation de la différence, amour de son prochain, respect, bref toutes ces valeurs humanistes que l'auteur défend dans ses autres romans, le plus de celui-ci étant son humour, parfois un peu potache, mais tellement rafraîchissant. Très bien. A partir de 12 ans." - L'ibby lit
    À PROPOS DE L'AUTEUR 
    Frank Andriat griffonne ses premiers poèmes dès l'âge de treize ans, encouragé par son professeur, l'écrivain Jacques Crickillon. Depuis lors, devenu professeur à son tour, il n'a cessé d'écrire notamment sur l'importance de l'ouverture au vivant. Tous ses livres sont une manière de témoigner et de rendre hommage à la vie, à l'amour et aux autres, sans qui rien ne serait possible.
    Il a publié plus de vingt livres dont notamment la série Bob Tarlouze parue chez Ker Editions. 
    Pour en savoir plus sur l'auteur rendez-vous sur son site : http://www.andriat.fr/

  • Les pandémies avaient d'abord décimé les vieux. C'était triste, bien sûr, mais somme toute... Somme toute, c'est le mot. Le décompte pouvait être rentable. Sauf que les virus ne se laissent pas commander par des logiques politiques. Et puis, après la régression économique effroyable qui avait suivi la première grande pandémie, les gens s'étaient dit qu'à l'avenir, ils préféreraient sans doute sacrifier les vieux que leurs revenus personnels...
    Avec 30?% de plus de 60 ans et une population active réduite à la portion congrue, le gouvernement décide d'établir une politique, volontariste mais discrète, de gestion des seniors. C'est ainsi que naissent les VSA, Villages de Santé pour Aînés où, moyennant la gestion par L'État de l'ensemble de leurs biens, les pensionnaires voient leurs besoins quotidiens pris en charge. Mais qu'adviendra-t-il d'eux lorsque leur patrimoine ne suffira plus à financer leurs soins??
    Inspirateur de ces structures et de leur cadre légal, Maître Alexandre Geoffroy est chargé d'en assurer la promotion. Mais entre ses activités douteuses d'avocat spécialisé dans la gestion de patrimoine et sa volonté de prendre soin de sa vieille mère dans les meilleures conditions, le grand écart devient vite intenable. Bientôt, le piège se referme...
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Professeur de littérature contemporaine à l'Université catholique de Louvain (UCL) et d'histoire contemporaine à l'IHECS, Vincent Engel a écrit de nombreux essais, romans, nouvelles ou pièces de théâtre. Il est aussi critique littéraire et chroniqueur ; à ce titre, il a collaboré avec Le Soir, Victoire (supplément hebdomadaire du Soir) et Mint en radio. Depuis 2014, il collabore avec La Première, en tant que chroniqueur au sein de l'équipe de l'émission CQFD. Chez Ker, il est l'auteur de nombreuses pièces de théâtre, d'un essai ainsi que de plusieurs romans, comme Raphael et Laetitia et Les Diaboliques.

  • Vienne, 1792.
    Un jeune homme à la coiffure folle débarque, couvert de poussière, d'une diligence qui a subi la mitraille des combats.
    Il s'apprête à conquérir la capitale de la musique, non par la force des armes, mais celle de ses doigts que l'on dit invincibles.
    Il compose. Il séduit. Il déborde d'ambition.
    Son nom : Beethoven. Ludwig Van Beethoven.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Michel Honaker signe son premier roman Planeta non grata en 1978, un récit de science-fiction fantastique. Il écrit une trentaine de romans pour adultes avant de se tourner vers la littérature jeunesse où il s'impose comme auteur de récits d'aventures ou fantastiques : La Sorcière de midi, Le Prince d'Ebène, Croisière en meurtre majeur font rapidement de lui un auteur à succès. Il reçoit de nombreux prix dont le Totem au salon du livre et de la presse jeunesse en 1993 pour Croisière en meurtre majeur. Tout en restant fidèle au fantastique et à l'imaginaire, il explore aussi bien le genre policier qu'historique, et publie en outre neuf biographies de compositeurs de musique classique. Honaker est un autodidacte qui aime composer des personnages sombres et inquiétants, complexes dans leurs relations. À ce jour auteur de plus d'une centaine d'ouvrages, il est traduit dans une douzaine de langues, dont le chinois et le russe.

  • Internet, qu'est-ce que c'est ? Comment l'utiliser ?
    Un soir d'orage, Cliky est éjecté d'Internet et recueilli par la famille de Félix.
    Qui est cette drôle de bête qui comprend tout mais semble incapable de communiquer normalement?? Comment s'adaptera-t-elle au monde réel??
    Le monde d'Internet peut-il s'intégrer au nôtre sans dégâts??
    Un roman pour les 9 à 12 ans, agrémenté de superbes illustrations, pour découvrir Internet en s'amusant !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « Un roman pédagogique pour apprendre à utiliser Internet correctement. Le roman va permettre à l'élève d'avoir une réflexion sur sa manière de consommer Internet. Un outil pédagogique clair et simple à utiliser (fiches pédagogiques insérées dans chacun des chapitres). » - La Meuse
    - « L'histoire de Clicky est amusante. Elle permet de découvrir Internet et ses règles. Mais Cliky, ce n'est pas seulement un roman pour les enfants, c'est aussi le point de départ d'un projet pédagogique qui a pour but d'aider les enseignants à apprendre aux enfants à utiliser correctement Internet. » - Le Journal des enfants
    - « Un programme pédagogiques des éditions Ker, qui matérialise Internet et le décline en réflexions et ateliers ludiques. Dans ce petit roman drôle et émouvant, les enfants vont progressivement se questionner. » - L'Avenir
    - « Un roman didactique pour un enseignement dans l'air du temps. » - Vlan
    À PROPOS DES AUTEURS
    Virginie Tyou est diplômée en philologie germanique. D'abord professeur de langues modernes, elle a acquis une expertise en droit européen des télécommunications et des nouveaux médias en tant que conseillère en affaires réglementaires et publiques. Depuis 2008, elle travaille comme experte en réglementation européenne pour le compte d'une société de conseil internationale. Elle analyse les politiques européennes et françaises ayant trait à l'économie numérique.
    Chez Ker, elle publie son premier roman jeunesse "Cliky, l'énigme numérique", une aventure destinée aux enfants de 10-12 ans à la découverte d'Internet et de ses implications quotidiennes dans nos vies.
    Marie-Aline Bawin est née le 15 avril 1960 à Liège. Elle a étudié les arts plastiques et l'illustration à Saint-Luc (Liège). En 1989, elle réalise les premiers dessins de Tom. Depuis, des titres viennent régulièrement agrandir la collection « Tom », qui compte à ce jour 28 titre traduits en chinois, coréen, grec, espagnol, anglais, japonais.
    À PROPOS DE CLIKY
    Plus qu'un roman, Cliky constitue un réel projet de sensibilisation pour les enfants de 9 à 11 ans. L'objectif premier est de leur apprendre à utiliser correctement Internet tout en prenant garde aux potentiels risques et dangers qui y sont liés.
    Cliky se veut donc un outil pédagogique ludique et clair et sera utilisé dès cette année au sein de l'Athénée Royal de Saint-George-sur-Meuse.

  • Belgiques

    Michel Torrekens

    Belgiques est une collection de recueils de nouvelles. Chaque recueil, écrit par un seul auteur, est un portrait en mosaïque de la Belgique. Des paysages, des ambiances, du folklore, des traditions, de la gastronomie, de la politique, des langues... Tantôt humoristiques, tantôt doux-amers, chacun de ces tableaux impressionnistes est le reflet d'une Belgique?: celle de l'auteur.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né en 1961 à Gembloux (Belgique) où il vit, Michel Torrekens est rédacteur en chef-adjoint d'un magazine parental, Le Ligueur, et s'intéresse aux questions d'éducation et de transmission, ainsi qu'à la place de l'enfant et des jeunes dans nos sociétés. Il a publié précédemment deux recueils de nouvelles, L'herbe qui souffre et Foetus fait la tête.

  • Belgiques

    Jean Jauniaux

    La Belgique dépeinte avec talent par Jean Jauniaux !
    Belgiques est une collection de recueils de nouvelles. Chaque recueil, écrit par un seul auteur, est un portrait en mosaïque de la Belgique. Des paysages, des ambiances, du folklore, des traditions, de la gastronomie, de la politique, des langues... Tantôt humoristiques, tantôt doux-amers, chacun de ces tableaux impressionnistes est le reflet d'une Belgique?: celle de l'auteur.
    Découvrez la Belgique sous différentes facettes grâce à cette palette de nouvelles riches et variées !
    EXTRAIT
    En se rendant au Trappiste où il avait donné rendez-­vous à quelques amis pour leur raconter de vive voix son voyage manqué, il se souvint de la phrase de Jacques Brel qu'il avait mise en pratique, de manière involontaire : Aller en Chine, c'est simple. Le plus difficile, c'est de quitter Vilvoorde.
    Il essaya de se faire pardonner sa supercherie en évoquant les grands voyages imaginaires d'Hergé, qui avait emmené Tintin en Chine sans jamais, lui-même, y avoir mis les pieds. Il évoqua aussi les pages de son blog où il avait relaté la construction de la ligne de chemin de fer Beijing-Hankou et évoqué son ancêtre Jules Morrel que l'on peut apercevoir aux côtés de l'ingénieur Jean Jadot. Sans doute Jules fut-il un protagoniste de ce chantier inouï que les Belges menèrent à bien malgré les guerres et les assauts du climat, reliant la capitale impériale à la ville de Hankou au confluent de la rivière Han et du Yangzi Jiang.
    Les amis d'Albert, hypnotisés par le babil de l'infatigable fabulateur, oublièrent qu'ils avaient été dupes. Ils furent vite convaincus de la véracité de cet ancêtre, Jules Morrel, dont ils entendaient parler pour la première fois, en voyant un cliché qu'Albert leur décrivit avec force détails, s'inventant une nouvelle lignée et un aïeul aventurier.
    Ils furent convaincus davantage encore de sa bonne foi lorsqu'Albert exhiba le billet de chemin de fer qui aurait dû lui permettre d'aller à Hankou à bord du TGV qui avait remplacé les locomotives à vapeur sur la ligne inaugurée, en grande pompe, en 1905. Si ce n'avait été pour rendre hommage à cet aïeul, quelle raison aurait eu Albert de se rendre à Hankou ?
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Jean Jauniaux est né dans le Hainaut, travaille à Bruxelles et apprécie la Flandre, en particulier la station balnéaire de Saint-Idesbald, près de la frontière française. Ces lieux lui ont inspiré des romans et nouvelles dont la critique a salué l'ironie douce, la souriante nostalgie et l'empathie. Le réel et l'imaginaire se confondent dans les destins de ses personnages. Ce volume de Belgiques ne fait pas exception...

  • Cliky : lâche prise !

    Virginie Tyou

    Enfin, les vacances pour la famille Duraisau ! Un long voyage, un gîte au bout du monde, une belle rencontre avec la charmante Charline...
    Qui de Félix ou Cliky, son compagnon venu ­d'Internet, s'adaptera le plus facilement à cette vie loin d'un quotidien ultra-connecté ? Comment se débrouillera Mamy avec Tor, son nouveau robot de compagnie ?
    Et si cette aventure hors du monde du Big Data permettait à Félix et Cliky de lâcher prise ?
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Spécialiste en droit européen des télécommunications et des nouveaux médias, Virginie Tyou est également maman de trois enfants. Son parcours personnel l'a amenée à s'intéresser à la psychologie et à découvrir la psychogénéalogie. Elle est coauteur de l'essai Vérité de soi et quête de sens, sous la direction de Jacques Quintin, aux éditions Liber. Elle est également la créatrice de Cliky?: l'énigme numérique, un roman visant à rendre les enfants auteurs de leur vie en ligne.

  • Comment parvenir à développer son esprit critique face à un tel raz-de-marée d'informations ?
    Terrorisme, fondamentalisme, droits des femmes, asile, extrémisme, sécurité... Autant de dossiers qui font inlassablement la Une, jour après jour. Autant de questions dont vous avez tous débattu ou, du moins, entendu parler.
    Mais qu'en pensez-vous vraiment?? Avez-vous eu l'occasion de forger votre opinion, hors des slogans et des discours médiatiques??
    Quatorze voix vous aident à y voir plus clair. À travers ses histoires, ce sage peuple des lumières explore les facettes les plus profondes et complexes de l'humanité et vous invite à la rencontre de l'autre dans ses richesses et sa diversité.
    Un recueil de nouvelles éclairant, qui aidera les 11-14 à décrypter l'actualité et à s'ouvrir à l'Autre
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « Marqué par l'attentat contre Charlie Hebdo, Ker éditions a demandé à quelques auteurs de lui écrire un texte autour des questions soulevées par cette attaque. Des nouvelles parlant de terrorisme, fondamentalisme, droit de la femme, intolérance,... Des textes très forts et très divers. Les histoires ne sont pas moralisatrices, mais parlent de gens simples qui se retrouvent entraîner dans un engrenage fatal. Un livre à distribuer dans toutes les écoles et à faire lire à nos adolescents pour provoquer la réflexion et le débat. » (L'Ibby Lit)
    - « Abdalaziz Alhamza a 24 ans, mais un passé déjà chargé. Il est originaire de Raqqa, le chef-lieu de la province syrienne la plus orientale, devenu célèbre depuis que l'Etat islamique (ou Daesh) en a fait sa capitale de facto. Le jeune homme a dû fuir la ville en 2014. De Turquie, il a créé avec quelques amis exilés un réseau, « Raqqa is being slaughtered silentely » (Raqqa est massacrée en silence), qui donne des nouvelles fraîches de la ville grâce à un réseau d'informateurs sur place. Abdalaziz Elhamza fait partie des 14 écrivains réunis dans un livre publié par les éditions Ker, Le Peuple des lumières. Son témoignage est factuel, alors que les autres auteurs, belge, français, algérien, tunisien, marocain, iranien, ont produit des textes de fiction. Un outil de réflexion dont l'idée a germé dans l'esprit de l'éditeur après le drame de Charlie-Hebdo en janvier dernier. » (Le Soir)
    - « Un recueil salutaire. » (Le Figaro)
    À PROPOS DES AUTEURS
    Cet ouvrage collectif réunit des auteurs d'horizons univers riches et variés : Frédérick Tristan (prix Goncourt 1983), Fouad Laroui (prix Jean-Giono 2014), Vincent Engel (prix Rossel des jeunes 2001), Yahia Belaskri (prix Beur FM 2015), mais également Jean Claude Bologne (prix Rossel 1989), Hubert Haddad (prix Renaudot 2009), Tahar Bekri, Frank Andriat, Grégoire Polet (Rossel des jeunes 2006), Françoise Lalande, Ingrid Thobois, Bernard Tirtiaux et Fariba Hachtroudi.
    Autant de voix qui permettent une approche éclairée et multiple du monde dans lequel nous vivons.

  • Un roman pour ado, attachant et plein d'humour !
    Bob et Camille se marient et partent en voyage de noces sur l'île de la Réunion.
    Le bonheur est au rendez-vous, une folle enquête aussi, car, même en vacances dans un lieu paradisiaque, Bob ne peut s'empêcher de s'interroger sur la disparition d'une toile de Modigliani dans un hôtel de luxe.
    Plongez-vous dans cette nouvelle enquête de Bob Tarlouze dans ce roman plein d'humour en compagnie d'un héros pas comme les autres.
    EXTRAIT
    Quitter la métropole en plein hiver pour rejoindre La Réunion en plein été, c'est boire du petit-lait et prendre un sacré coup de chaud ! Après onze heures de vol, nous atterrissons à l'aéroport Roland-Garros, excités de découvrir cette partie tropicale de la France. Camille est aussi frétillante qu'une truite ardennaise, voulant tout découvrir de l'île et ne cessant de partager son enthousiasme avec les voyageurs qui nous entourent. Certains, originaires du lieu, heureux et souriants, participent à sa joie en nous filant des tuyaux et des conseils multiples pour que notre voyage de noces soit une parfaite réussite. D'autres demeurent enfermés dans leurs bonnes manières et lui répondent par quelques mots brefs qui sonnent comme des avertissements à la faire taire.
    - V'là nos valoches ! lance-t-elle avec son plus bel accent lorsqu'elle repère nos deux bagages qui entament leur descente sur le tapis roulant de l'aéroport.
    Si Charles, notre hôte, comptait sur des invités discrets, c'est plutôt manqué. L'homme, bon chic bon genre, nous attend dans le hall d'arrivée, une jolie pancarte blanche tenue discrètement devant sa poitrine. Il y est noté en lettres rouges un délicat « Monsieur et Madame Tarlouze ». Ça me file un choc de voir cela. Comme si la réalité me fichait un terrible coup de poing dans le plexus ! Dingue ! Je suis marié. Ce « Monsieur et Madame Tarlouze » affiché sur une feuille A4 me fait plus d'effet que le livret de mariage que nous avons reçu à la mairie.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE - A propos du tome 6
    - "Ce personnage très attachant nous montre une nouvelle facette de Frank Andriat. Outre l'enquête policière, ce roman touche à plein d'autres choses : acceptation de la différence, amour de son prochain, respect, bref toutes ces valeurs humanistes que l'auteur défend dans ses autres romans, le plus de celui-ci étant son humour, parfois un peu potache, mais tellement rafraîchissant. Très bien. A partir de 12 ans." - L'ibby lit
    - "Ce roman socio-policier marque un nouveau jalon dans une oeuvre abondante et de qualité de Frank Andriat" - L'avenir
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Frank Andriat griffonne ses premiers poèmes dès l'âge de treize ans, encouragé par son professeur, l'écrivain Jacques Crickillon. Depuis lors, devenu professeur à son tour, il n'a cessé d'écrire notamment sur l'importance de l'ouverture au vivant. Tous ses livres sont une manière de témoigner et de rendre hommage à la vie, à l'amour et aux autres, sans qui rien ne serait possible.
    Il a publié plus de vingt livres dont notamment la série Bob Tarlouze parue chez Ker Editions.
    Pour en savoir plus sur l'auteur rendez-vous sur son site : http://www.andriat.fr/

  • Les bâtisseurs

    Collectif

    Des histoires piquantes pour relever les dérives de notre société !
    Ça ne peut plus continuer comme ça. Sur ce point au moins, tout le monde s'accorde. Les dérives de notre société ont fini par mettre en péril notre espèce, notre planète et la vie qui l'habite. Pourquoi avons-nous délégué les aspects fondamentaux de nos existences - naissance, mort, alimentation, instruction... - à des institutions?? Que signifie être humain dans un monde où les téléphones ont parfois plus de valeur que la vie?? Neuf thématiques ont émergé et avec elles, des écrivains qui, par la fiction, abordent ces questions transversales et profondes afin de nous faire réfléchir au monde que nous souhaitons bâtir pour nous et ceux qui nous suivront. La première nouvelle de ce recueil est de la plume de Rob Hopkins, fondateur du mouvement mondial des villes en transition.
    Prenez part à la réflexion en lisant ces nouvelles dans lesquelles chaque auteur aborde des questions fondamentales autour de neuf thématiques plus actuelles que jamais !
    EXTRAIT
    Quand Alfred rouvre les yeux, bien plus tard encore, Elyas lui tend un bol de bouillon. Alfred veut parler, Elyas lui fait signe de se taire.
    - Il faut reprendre des forces.
    - Mais vous êtes qui ?
    Elyas sourit. Il s'attendait à ce que la question surgisse. Beaucoup plus tôt, probablement.
    - Un agent secret ? Un ange ? Un détective privé payé par mon père ?
    Elyas pose un doigt sur ses lèvres.
    - Je suis le sans-papiers qui habitait l'appartement de votre client et qui a eu la mauvaise idée de faire frire des petits poissons. Celui qui a mis le feu. Celui que la police a chassé vingt fois. Celui qui n'a même plus le droit de travailler comme livreur à vélo. Celui qu'on voudrait renvoyer chez lui dans un pays en guerre. Hier, après vous avoir rendu votre carte d'identité, j'aurais voulu rentrer chez moi. Mais je n'ai plus d'endroit qu'on puisse appeler « chez moi ». J'ai dormi dans un local à poubelles, dans la cave.
    Alfred grimace.
    - Je me suis lavé, tout à l'heure, après vous avoir trouvé. Je me suis inquiété quand la police a embarqué votre voiture sans que vous réagissiez.
    - Ma voiture ?
    - Elle gênait. Un voisin a réussi à faire venir une dépanneuse.
    - La vieille en face... marmonne Alfred.
    - Inès ? Pas du tout, elle est très gentille. C'est elle qui a fait chauffer l'eau pour le bouillon. Elle s'inquiète pour vous.
    - Pour moi ? s'étonne Alfred.
    - Les gens se soucient les uns des autres. C'est comme ça que ça se passe quand les choses se compliquent. Dans le confort, on se replie sur ses petites habitudes. Mais quand ça va mal, les gens sont souvent plus disposés à donner un coup de main. J'en sais quelque chose.
    Elyas aurait envie de raconter des épisodes de sa vie récente, depuis l'arrivée des milices dans son quartier d'Alep, en Syrie, sa traversée de la Méditerranée, puis de l'Europe, mais il garde ça pour lui. Derrière son sourire et ses yeux clairs. Il tend à nouveau le bol de bouillon.

  • Un portrait en mosaïque de la Belgique.
    Belgiques est une collection de recueils de nouvelles. Chaque recueil, écrit par un seul auteur, est un portrait en mosaïque de la Belgique. Des paysages, des ambiances, du folklore, des traditions, de la gastronomie, de la politique, des langues... Tantôt humoristiques, tantôt doux-amers, chacun de ces tableaux impressionnistes est le reflet d'une Belgique?: celle de l'auteur.
    Découvrez la vision de la Belgique, des Belgiques, au travers du regard d'un auteur belge, d'origine italienne, qui vous emmène dans ce pays qu'il aime.
    EXTRAIT
    Ixelles. Chaussée de Boondael. Mercredi 23 mars 2016. L'air a la texture de la douleur. De rares voitures en bordure de la chaussée. Trottoirs pratiquement vides. Restaurants fermés. Volets tirés sur les devantures des tavernes, des salons de coiffure. Pas de mouvement, non plus, à l'agence de voyages. Les boutiques, par contre, commencent à ouvrir. Lunettes, vêtements, parfums, tatouages, épilation, crèmes pour le visage. Un couple de petits vieux franchit le portail du cimetière. L'homme avance avec une canne, la femme tire un chien au bout d'une laisse. Un type jeune en costume sort de la boulangerie, il les contourne en soupirant. Dans le gris du ciel, un vol de nuages. Çà et là, le surgissement d'un visage, d'une silhouette. La plupart du temps, ce sont les commerçants du coin. On les voit s'examiner l'un l'autre, se dire bonjour avec avarice, laborieusement. Les conversations, quand elles ont lieu, sont des murmures frêles. Les regards sont fuyants, ils sont en quête de signes, de nouveaux repères auxquels s'arrimer. On cherche l'attitude appropriée, une concordance dans les réactions.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Giuseppe Santoliquido est un écrivain belge. Il vit à Bruxelles. Spécialiste de politique et de culture italiennes, il collabore avec de nombreux médias belges et étrangers. Ses romans ont été couronnés de nombreux prix littéraires.

  • Santana

    Ines Lamallem

    Il avait de longs cheveux bruns. Il avait les yeux bleus. Des yeux qui perforent. Il était grand. Vraiment grand. Grand et fort. Il avait un tatouage. Un grand dragon jaune et rouge. Sur son torse. Son torse magnifique. Un vrai cliché. Mais il était la terreur incarnée.
    Un jour, par mégarde, Emma le bouscule. Avec elle, il n'aura aucune pitié. Que cache sa violence?? Pourquoi Emma s'accroche-t-elle à lui?? Au point de bouleverser radicalement sa vie...
    L'auteure nous livre un récit percutant et sans concession sur l'adolescence en perdition. Est-il possible d'en comprendre les raisons sans amour?? Mais à quels risques, et jusqu'où aller?? Une oeuvre indispensable, dérangeante et subtile. Sur la violence. Sur l'audace inconsciente. Sur la beauté d'âme.

  • Age : 9-12 ans Niveau de lecture : CM1-6e
    Lorsque Parwais apprend qu'il va être expulsé de Belgique, son monde s'effondre. Pour le jeune Afghan, le refus du droit d'asile signifie le retour au pays des talibans, la mort. Alors il fuit, à la recherche de son ancien professeur de violon, amoureux de Vivaldi, devenu chef d'orchestre à Venise. Sur le chemin de l'Italie, il croisera la route de personnages hauts en couleur et attachants. Autant d'amis d'un jour qui l'aideront à leur manière à conquérir ce qu'il y a de plus précieux?: la paix et la liberté.
    Une épopée haletante qui vous fera vibrer au rythme de la musique classique et de périples au coeur de l'Europe !
    EXTRAIT 
    /> Aref a été abattu.
    Jeune Afghan de 22 ans, Aref était arrivé en Belgique en 2009. Demandeur d'asile. Le motif de sa demande ? Dans son pays, celui qui refuse d'être enrôlé par les talibans risque la peine de mort. Le Commissariat Général aux Apatrides (CGRA ) fit son enquête :
    Aref racontait des sottises ! Sa région d'origine devait être considérée comme sûre. Aucune raison d'accepter les demandes répétées du jeune Afghan. Sans le droit de travailler ou de recevoir une aide sociale, comment vivre ? La misère, bien sûr. C'est ce qu'a connu Aref, quelque part près de la gare du Nord, à Bruxelles.
    Et puis, en 2013, il a accepté un retour « volontaire ». Avait-il le choix ?
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « Avec ce récit plein d'émotion, on comprend mieux ce que ressentent et vivent ceux qui sont obligés de fuir leur pays et qui doivent lutter pour obtenir le droit de vivre en sécurité. » - Le JDE
    - « Un jeune afghan apprend qu'il risque d'être renvoyé dans son terrible pays des talibans. Un superbe récit plein de fraîcheur et de poésie, parsemé d'indignation et de rébellion qui servent aussi à faire bouger les choses. A recommander ! » - L'Avenir
    - « Un roman qui nous raconte la difficulté de ces personnes qui ont fui la guerre, la misère à trouver leur place dans notre société. Un roman finalement très optimiste qui se termine bien, mais cela ne doit pas nous faire oublier que ce n'est malheureusement pas toujours le cas. » - L'ibby lit
    A PROPOS DE L'AUTEUR 
    Cela peut-il vraiment intéresser ses lecteurs de savoir qu'il est né le 15 mai 1939 ? Qu'après six années de rêve à l'Ecole communale de son village, il a fait ses humanités gréco-latines à l'Athénée Royal de Virton ? Qu'après avoir tâté de la philologie romane à l'Université de Liège, il a obtenu à Nivelles le diplôme d'agrégé de l'enseignement inférieur? 
    Pour en savoir plus sur l'auteur rendez-vous sur son site : https://raucy.wordpress.com/

  • Un portrait mosaïque de la Belgique.
    Belgiques est une collection de recueils de nouvelles. Chaque recueil, écrit par un seul auteur, est un portrait en mosaïque de la Belgique. Des paysages, des ambiances, du folklore, des traditions, de la gastronomie, de la politique, des langues... Tantôt humoristiques, tantôt doux-amers, chacun de ces tableaux impressionnistes est le reflet d'une Belgique?: celle de l'auteur.
    Découvrez la vision de la Belgique, des Belgiques, au travers du regard d'une auteure belge qui vous emmène dans ce pays qu'elle aime.
    EXTRAIT
    Alors, elle s'avance en longues enjambées, elle traverse la clairière aux fougères et aux myrtilles, elle semble ouvrir un chemin dans une jungle européenne, verdures de hauts bouquets, larges palmes ajourées comme la dentelle de Bruxelles, il y a en elle une avidité dont elle mesure la cause, dans un autre pays que le sien, moins porté sur la poésie du décalage, on dirait que c'est une obsession, quelque chose qui taraude et qui doit s'assouvir au plus vite, pas scandaleuse vraiment, cette obsession, (retrouver l'endroit en forêt où elle a connu des bonheurs inhabituels), pas scandaleuse, non, même si elle est quasi incontrôlable, oui, il lui faut aujourd'hui l'assouvir tout de suite, là, rendant sa marche sauvage, sinon, elle, la jeune femme, se sentira envahie par une fatigue immense comme un désespoir d'amour, sentira son corps, muscles et nerfs, sang et viscères, se vider de toute énergie, elle ressentira la honte de se retrouver sans force et même, disons-le, dépourvue de violence, elle le regretterait, parce que, souvent, la violence se situe du côté de la vie, c'est moche, mais c'est comme ça !
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Françoise Lalande a vécu dans de nombreux pays d'Afrique et d'Amérique latine. Elle vit actuellement à Bruxelles (Belgique) et Tiznit (Maroc). Auteure d'une vingtaine de titres parmi lesquels?: Nous veillerons ensemble sur le sommeil des hommes, Sentiments inavoués, La Séduction des hommes tristes, Alma Mahler. À côté de textes consacrés à Rimbaud, elle interroge l'après-Auschwitz, le monde mauvais qu'il a engendré.

  • Un portrait mosaïque de la Belgique.
    Neuf portraits cocasses de nos stars politiques transformées en chats. Une Belgique comme on la connaît : décalée dans son conformisme, grinçante dans la décadence. À miauler de rire !
    Belgiques est une collection de recueils de nouvelles. Chaque recueil, écrit par un seul auteur, est un portrait en mosaïque de la Belgique. Des paysages, des ambiances, du folklore, des traditions, de la gastronomie, de la politique, des langues... Tantôt humoristiques, tantôt doux-amers, chacun de ces tableaux impressionnistes est le reflet d'une Belgique?: celle de l'auteur.
    Découvrez la vision de la Belgique, des Belgiques, au travers du regard d'un auteur belge qui vous emmène dans ce pays qu'il aime.
    EXTRAIT
    L'orage vrille le ciel d'épouvantables éclairs et fusent des coups de tonnerre pires que les hurlements de l'horrible chienne de la ferme voisine. Quelle idée ont-ils eue de l'emmener en vacances dans ces Ardennes qu'il déteste et où, chaque fois, il a la nostalgie de sa belle maison en briques rouges du Brabant flamand ? Ici, tout lui semble différent, dangereux. Cette langue française, surtout, dont il ne reconnaît pas les intonations, les rondeurs, la tendresse. Un nouvel éclair plus fort que les autres fait trembler la nuit et la foudre tombe dans le champ, derrière le chalet dont toutes les portes sont fermées. Ils sont partis à une fête, l'ont laissé seul, juste une coupe de lait et un bol de croquettes, sous l'auvent, ignorant la menace orageuse et la panique qu'elle éveille en lui depuis le début de la soirée. « Un chat, ça ne reste pas à l'intérieur en notre absence ! Nous ne sommes pas chez nous. Et si tu fais des dégâts, ce sera pour notre pomme ! » De toute façon, à part miauler de mécontentement, Schildje n'avait rien eu à dire ! Il les a regardés partir et s'est blotti sous un buisson. La terre était chaude : ce ne serait sans doute qu'un mauvais moment à passer.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Frank Andriat griffonne ses premiers poèmes dès l'âge de treize ans, encouragé par son professeur, l'écrivain Jacques Crickillon. Depuis lors, devenu professeur à son tour, il n'a cessé d'écrire notamment sur l'importance de l'ouverture au vivant. Tous ses livres sont une manière de témoigner et de rendre hommage à la vie, à l'amour et aux autres, sans qui rien ne serait possible.
    Il a publié plus de vingt livres dont notamment la série Bob Tarlouze parue chez Ker Editions.
    Pour en savoir plus sur l'auteur rendez-vous sur son site : http://www.andriat.fr/

  • Belgiques

    Véronique Bergen

    Belgiques est une collection de recueils de nouvelles. Chaque recueil, écrit par un seul auteur, est un portrait en mosaïque de la Belgique. Des paysages, des ambiances, du folklore, des traditions, de la gastronomie, de la politique, des langues... Tantôt humoristiques, tantôt doux-amers, chacun de ces tableaux impressionnistes est le reflet d'une Belgique?: celle de l'auteur.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Véronique Bergen - Docteur en philosophie, auteur de nombreux ouvrages et articles sur Gilles Deleuze, Jean Genet, Sartre et Badiou, Véronique Bergen s'est aussi distinguée par ses romans parus chez Luce Wilquin, et dernièrement par Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent, chez Denoël. Elle a en outre publié six recueils de poésie, depuis Brûler le père quand l'enfant dort (La lettre volée) jusqu'aux Plis du verbe (Maëlstrom). Voyelle, le recueil paru chez Le Cormier, est un chant d'amour sans équivoque à la personne aimée, une salsa passionnée et passionnelle autour des mots et des corps célébrés. Proche de Ghérasim Luca, sa poésie bouleverse les sens et invente toutes les nominations de l'allégresse, épellant les lumières amoureuses.

empty