Entreprise, économie & droit

  • Vendu à quelque 60 millions d'exemplaires dans le monde, Réfléchissez et devenez riche est un ouvrage de référence pour toute personne qui désire réussir et faire fortune.Initiez-vous à la pensée de son auteur, Napoleon Hill, au moyen des cinq principes fondamentaux sur lesquels repose son oeuvre. En vous inspirant du parcours de milliardaires célèbres, tels Andrew Carnegie et Henry Ford, et en utilisant certaines techniques simples et accessibles, vous pourrez vous aussi construire un succès retentissant et durable.Guidé par des pensées positives et un sens de l'organisation sans faille, vous prendrez à votre tour conscience du puissant pouvoir de l'esprit et de la persévérance pour atteindre vos objectifs. Ne misez plus sur la chance pour triompher; faites confiance aux conseils avisés d'un livre culte qui trône au sommet des best-sellers les plus vendus de l'histoire!

  • On ne choisit pas sa famille...Relation toxique, violence conjugale, intimidation, vengeance, démence: bien des raisons peuvent mener à commettre l'irréparable au sein d'une famille ou même sonner le glas de toute une lignée. Un père insomniaque assassine tous les membres de sa famille le jour de Noël; des femmes empoisonnent leurs époux pour retrouver leur liberté; une famille de cultivateurs diaboliques prend un village entier en otage pendant plus de trente ans; un fraudeur fait exploser un avion pour empocher la prime d'assurance-vie de sa mère à bord; une bouchère au talent indéniable pour le maniement du couteau se fait justice...La mort en ­héritage réunit quelques-unes des histoires les plus effroyables de meurtres intrafamiliaux et l'auteur tente de tirer des leçons de chacune de ces affaires, qui exposent toutes les nuances de la noirceur humaine. On n'est jamais si bien que chez soi, vraiment?Après votre lecture, vous ne regarderez plus jamais les membres de votre famille de la même manière!

  • Ève a mis le monde de la mode en feu!RuPaulÉgérie de Jean-Paul Gaultier, Ève Salvail, l'icône de beauté à la tête rasée et tatouée, a défilé pour de prestigieux créateurs de mode, dont Versace, Lacroix, Lagerfeld et Mugler, fait la une de grands magazines, de même que des apparitions remarquées au cinéma.J'ai tout de suite compris, en voyant Ève la première fois, qu'elle allait réinventer le style des mannequins de cette époque.Cindy CrawfordDès ses premiers pas sur les podiums, elle a su se distinguer par son anticonformisme et son originalité. Dans Sois toi et t'es belle, Ève nous entraîne à sa suite dans l'univers outrancier et féroce de la haute couture, peuplé bien sûr de célébrités, où s'imposent successivement la petite fille de Matane, la punk, la drag queen, celle qui sait être belle et se taire et l'adulte en quête d'authenticité.Ève est arrivée dans le paysage non pas comme une bombe, mais avec la douceur acérée de la modernité, une petite fée certes, mais sans mièvrerie. [...] Une allure juste, une complexité, celle de l'époque, qu'elle contient dans ses astres, une attitude à la fois mordante et fière, attentionnée et curieuse.Christian LacroixParsemé de ses illustrations à la fois tourmentées et lumineuses, ce livre réunit les moments marquants de la vie d'une top model, qui a appris à la dure à demeurer elle-même et à ne laisser personne museler ses rêves.

  • À la recherche d'idées simples et percutantes pour intervenir auprès de vos clients en recherche d'emploi, en orientation ou en transition de carrière?Cet ouvrage réunit une cinquantaine de techniques d'impact qui vous donneront la possibilité d'insuffler dynamisme, efficacité et plaisir à toutes vos interventions et de mobiliser pleinement votre clientèle. Bien que l'accent soit mis sur l'employabilité, les conseil­lers d'orientation y découvriront plusieurs stratégies puissantes à ajouter à leur inventaire.Quant aux chercheurs d'emploi, ils y trouveront des outils pour faciliter leurs parcours. Ressourcement garanti pour toute personne oeuvrant dans ces domaines ou en quête de nouveaux défis!

  • Faire plus avec moins
    Depuis sa publication il y a 20 ans, Le principe 80/20 est devenu un classique en gestion et un best-seller mondial. Il est désormais plus puissant et essentiel que jamais. En se basant sur le fait que 20% des efforts génèrent 80% des bénéfices, Le principe 80/20 démontre que l'on peut accomplir davantage en fournissant moins de temps, d'efforts et de ressources simplement en se concentrant sur l'essentiel.

    Cet ouvrage vous enseignera à faire des choix éclairés, à être sélectif, à prendre des raccourcis futés et à viser la simplicité pour améliorer considérablement votre efficacité! Cette édition anniversaire comporte quatre chapitres inédits qui vous montreront comment:

    o utiliser la montée des réseaux, sociaux ou non, à votre avantage;
    o optimiser le principe pour générer un maximum de bénéfices;
    o favoriser votre réussite en programmant votre subconscient;
    o atteindre plus facilement vos objectifs en adoptant 5 règles d'or.

  • Vendu depuis plus de 30 ans, Comprendre les types de personnalité résume les conclusions de l'étude à laquelle l'auteur, Isabel Briggs Myers, a consacré toute sa vie: l'identification et la classification des types de personnalité. Inspirée des travaux de Carl Gustav Jung, la typologie créée par Isabel Briggs Myers est aujourd'hui l'outil le plus utilisé dans le monde pour reconnaître et comprendre les différentes personnalités. Selon la théorie développée dans ces pages, il existe quatre grands types de personnalité déterminés par votre façon de percevoir et de juger le monde: les personnalités ST (sensation plus pensée), SF (sensation plus sentiment), NF (intuition plus sentiment) et NT (intuition plus pensée). À l'aide d'explications claires, l'auteur met ces combinaisons en action et les confronte les unes aux autres pour que vous puissiez en apprécier les différences. Grâce à des détails concrets, vous apprendrez à identifier les dons qui vous sont propres et saurez comment en exploiter le potentiel. En sachant qui vous êtes, vous vous garantirez de meilleures chances de succès dans toutes les sphères de votre vie!

  • Quand il est question de performance de haut niveau, l'athlète olympique doit avoir confiance en ses moyens, savoir gérer la pression et rester concentré malgré les multiples distractions. C'est la même chose au bureau: le travailleur qui souhaite réussir est appelé à se surpasser pour répondre efficacement aux défis quotidiens.

    L'olympien au bureau vous offre un accès privilégié à l'univers de grands athlètes, d'artistes de la scène et de leaders de différents horizons. Jean François Ménard partage avec vous des méthodes et des stratégies pour entraîner vos cerveaux à exceller en toute situation. Éveillez l'olympien qui sommeille en vous!

  • Comment redonner souffle et vigueur à notre démocratie ? Loin des arguments politiciens aux fins électoralistes, Gilles Le Chatelier analyse de manière précise les dysfonctionnements de la Ve République, qu'il s'agisse de l'élection du président de la République, de l'organisation du Parlement ou du rôle du Sénat. Fort de son expérience dans la haute administration d'État, au sein d'institutions européennes ou de collectivités territoriales, Gilles Le Chatelier dresse la liste des réformes nécessaires pour mettre en place une VIe République résolument moderne et démocratique. Il affirme notamment la nécessité d'inscrire le fait européen dans les institutions de la République et préconise un nouveau schéma d'organisation du pouvoir local pour redonner une voix puissante aux citoyens. Le renouveau politique tant attendu dépend de cette transition vers une VIe République.

  • Illégal, clandestin, hors marché, parallèle, alternatif..., tels sont quelques-uns des termes utilisés pour qualifier les activités regroupées habituellement sous le vocable d'« économie ». Les ethnologues et les sociologues dont les contributions sont réunies dans ce volume nous entraînent dans le vif des pratiques et des configurations de ce type d'économie. Migrants, communautés Emmaus, acteurs de systèmes et réseaux d'échanges locaux, brocanteurs ou pêcheurs à pied, tous travaillent « autrement ». Il peut s'agir d'économies choisies - où l'on tente de vivre et de produire de façon alternative-, mais aussi de modes de survie dans un monde économique subi. La logique du don se mêle aux relations marchandes et utilitaristes. Elles sont à l'oeuvre sous d'autres formes : échanges de savoirs et de services, mobilisation des réseaux familiaux et ethniques, réhabilitation d'hommes désocialisés au moyen de la restauration et de la vente d'objets. On y parle d'économie informelle mais les pratiques peuvent y être formalisées : création d'une nouvelle monnaie, force contractuelle de la parole donnée... Autant de situations qui font la richesse anthropologique de ce monde mouvant dont les acteurs se retrouvent paradoxalement à la fois hors marché et économie officiels et en plein dedans, inventant à leur manière des mondes sociaux et économiques différents.

  • A l'heure du difficile démarrage de l'Europe sociale, ce livre offre des nouvelles clés d'analyse du " modèle social " allemand. Si ce modèle est habituellement référé au régime d'assurances bismarckiennes, ce n'est pas le moindre des paradoxes que l'assurance chômage ait été instituée quarante ans plus tard seulement, au terme d'âpres controverses. L'auteur retrace l'improbable processus de fabrication de cette catégorie nationale des politiques publiques, à partir de l'étude d'une plu­ralité d'expériences locales de traitement du non-travail et des difficultés de leur coordination nationale sous le Kaiserreich et la République de Weimar. La socio-histoire de la catégorie de chômage ainsi esquissée est également celle de la constitution nationale de l'État allemand et de la définition de ses rapports avec les collectifs intermédiaires. Un tel croisement entre le travail et le politique permet, d'une part, de rendre compte des différents types de déplacements qui fondent le changement et autorisent in fine l'avènement d'une nouvelle caté­gorie d'action. Il permet, d'autre part, de mettre en évidence les rapports particuliers au travail et au non-travail, mais également entre salariés, employeurs et instances publiques, qui ont structuré le processus de catégorisation. Ces élé­ments constitutifs, qui n'apparaissent plus nécessairement comme tels une fois la catégorie stabilisée, ont contribué à façonner l'espace social du chômage en Allemagne et à donner sens, jusqu'à nos jours, aux expériences individuelles de non-travail. Par-delà le chômage, c'est tout un pan des fondements du droit du travail allemand contemporain qui se trouve ainsi revisité, en particulier la notion de démocratie sociale et les agencements inédits entre l'économique et le social associés au modèle néo-corporatiste.

  • The present volume offers to the reader a multi-faceted dialogue between noted experts from two major agricultural countries, both founding members of the Word Trade Organisation, each one with different stakes in the great globalisation game: France, the world's second-ranking exporter of agricultural products and headquarters of a number of very active agro-business companies; and India, crossing the one billion population mark while emerging from its traditional protectionism, and legitimately concerned about preserving the interests of its huge farming community and not falling victim to the profit logic of the multinational corporations. After providing the recent historical background of agricultural policies in India and France, the contributors address burning issues related to market and regulation, food security and food safety, the expected benefits from the WTO and the genuine problems raised by the new forms of international trade in agriculture, including the sensitive question of intellectual property rights in bio-technologies. Whatever the differences between the two countries, and eventually their conflict of interests, this informed volume underlines the necessity of moving beyond the North-South divide, in order to address the real challenges of the future; a fair global order in a sector vital for the world, the multi-functionality of agriculture, the access for all to secure and safe food, the preservation of common goods and the ethical dimension of science and technology.

  • Savoir faire ne veut pas dire pouvoir transmettre : informels, non codifiés, les savoir-faire ne se dérobent-ils pas sans cesse à toute transmission organisée, à toute politique d'apprentissage ? N'en vient-on pas parfois à douter de la possibilité même de leur transmission ? Si l'inventaire des installations, des sites et des techniques, la description fine des chaînes opératoires, l'identification des détenteurs de savoir-faire sont les démarches préalables à toute analyse des faits techniques, il faut aussi préserver le potentiel adaptatif et créatif de ces savoirs et techniques car ils sont utiles au maintien d'un patrimoine culturel et au développement économique local. Protéger, dans ce cas, c'est avant tout transmettre; il convient donc de prendre en compte les modalités psychologiques, sociales et culturelles de cette transmission. Comprendre de tels processus imposait de croiser des méthodes, confronter des résultats de recherches. Psychologues, ergonomes, cogniticiens, anthropologues, sociologues se sont penchés ensemble, une fois n'est pas coutume, sur ces savoirs professionnels et de métiers si difficiles à décrire et à transmettre, mais pourtant, ô combien efficaces.

  • Formations économiques et politiques du monde andin réunit presque tous les écrits publiés par John V. Murra entre 1958 et 1973. L'ouvrage est la matérialisation des échanges fructueux entre John V. Murra et la traductrice, Sophie Fisher. Le but était de réaliser une adéquation de sa pensée à la langue française. Mais il est aussi l'aboutissement d'un travail d'ajustement des termes aux fonctions qu'ils recouvrent, en les situant dans leur contexte ethnohistorique. L'ouvrage est complété par les contributions des chercheurs Maurice Godelier, Ana Mara Lorandi, José Matos Mar, Ruggiero Romano, Frank Salomon et Nathan Wachtel, qui ont su mettre en relation l'extraordinaire dimension humaine de John V. Murra, véritablement passionné par son objet d'étude et capable de susciter de nouvelles énergies, avec la rigueur d'un travail sans relâche. Il est essentiel pour comprendre l'étendue de la contribution de l'anthropologue à la formation d'un mode de pensée autonome et à la construction d'une nouvelle discipline, l'ethnohistoire.

  • Comment s'initier aujourd'hui à l'ethnologie de la France - ou de l'Europe ? Comment se former à des pratiques d'analyse permettant d'appréhender nos sociétés contemporaines, voire d'y conduire une action ? C'est à ce projet pédagogique que les ethnologues à l'origine de cet ouvrage se sont attachés, en élaborant des cycles de formation qui intègrent dans la réflexion et les débats la question des usages attendus de l'ethnologie. L'ouvrage reprend - en le recomposant - ce travail d'explicitation de la démarche ethnologique. Après une analyse de la singularité intellectuelle d'une ethnologie « chez l'autre », et un examen de la question des sources de la discipline dans nos sociétés, les auteurs abordent la question de l'interprétation, celle de la production du sens et donc du symbolique qui est au coeur des pratiques sociales. Des exemples fouillés - la cure rituelle des hernies infantiles, la mise à mort des bêtes dans les abattoirs, la constitution d'albums ou de vidéos de mariage - font écho à des analyses plus théoriques, l'une sur le fonctionnement de la démonstration et de la preuve, l'autre sur le « dialogue inachevé » de l'anthropologie et de la psychanalyse. Les déplacements de perspective qu'opère une discipline en train de se construire sont rendus sensibles par l'analyse d'objets classiques pour l'ethnologie - et d'objets nouveaux, plus exactement d'objets réélaborés tels que la parenté parallèle (adoption, parrainage) ou le football, interrogé comme un rite. Du présent, ici, comme objet ethnologique...

  • S'il est vrai que la mafia est reconnue pour ses pratiques peu recommandables, il demeure que ses membres les plus prospères sont depuis toujours des hommes d'affaires avisés. Alors, pourquoi se priver de leurs bons conseils?

    L'ancien gangster Louis Ferrante révèle les méthodes de gestion extrêmement efficaces qui ont fait la fortune du clan. Des valeurs traditionnelles comme la loyauté, la discrétion, la générosité et la prudence peuvent vous aider à gagner l'estime de vos collègues et à obtenir le succès professionnel tant désiré.

    Fort de son expérience du monde interlope, l'auteur vous apprend, en 88 leçons simples et pratiques, tout ce que vous devez savoir pour briller au boulot comme en société.


    Allez chercher vous-même votre café! - Respecter la chaîne de commandement sans se faire exploiter.

    Les murs ont des oreilles. - Ne dénigrez jamais votre patron.

    Ce téléphone est-il sur écoute? - Surveillez ce que vous dites.

    Comment enterrer la hache de guerre. - Ailleurs que dans la tête du voisin.

    Inutile de vous couper en deux. - Une décision, même mauvaise, vaut mieux que pas de décision du tout.

  • Un outil indispensable pour tous les investisseursQuels sont les avantages à être un petit investisseur? Comment reconnaître les sociétés qui vous permettront de vous enrichir? Comment évaluer leurs perspectives de croissance? Quand et à quel prix faut-il acheter les titres à fort potentiel?de hausse? Et à quel moment les vendre? Vaut-il mieux diversifier ou, au contraire, concentrer ses investissements? Finalement, quels sont les pièges à éviter? Ce livre répond à toutes ces questions, et à d'autres encore.Depuis 20 ans, Investir à la Bourse et s'enrichir sert de guide à des milliers d'investisseurs, au point d'être devenu un classique boursier au Québec. Le revoici aujourd'hui enrichi d'un avant-propos où l'auteur partage de nouveaux et précieux conseils. Après cette lecture, vous saurez exactement comment faire de l'argent en Bourse!

  • Le but de cet ouvrage est de donner une présentation aussi complète et aussi concise que possible du système économique et social de l'Allemagne, que les Allemands ont commencé à appeler eux-mêmes dans les années 1970 « Modell Deutschland ». Cet ouvrage montre que le modèle économique et social de l'Allemagne est un compromis démocrate-chrétien entre une tendance ordolibérale qui préconise des politiques de concurrence et des politiques de stabilité (au sens qu'on lui donne en Allemagne), et une tendance sociale, héritière du luthéranisme dans l'intérêt accordé à la formation, et du catholicisme avec les différentes formes de coopération entre les salariés et les dirigeants d'entreprises (corporatisme ou néocorporatisme).

  • Le présent ouvrage propose au lecteur un aperçu sur la trajectoire intellectuelle d'un groupe de chercheurs qui se sont attachés à éclairer certaines questions liées à la recherche sur l'économie et la société selon les approches développées par la Théorie de la Régulation, ceci à travers un permanent aller-retour entre les enseignements et prédictions du cadre conceptuel élaboré pour rendre compte de la rupture des Trente glorieuses et de la réalité des évolutions observées depuis lors. La particularité du présent ouvrage est de donner à voir l'ajustement de ce paradigme d'année en année jusqu'à la période contemporaine. En quelque sorte, il propose de visiter le laboratoire d'où sont sorties les nombreuses publications dérivées de la Théorie de la Régulation.

  • Au coeur de la Révolution tranquille, la Sûreté provinciale du Québec met sur pied une escouade spéciale dont la mission sera de lutter contre la corruption et le crime organisé. Claude Lavallée, combattant de la première heure dans cette escouade, nous livre tous les secrets de ses enquêtes et de ses filatures. Tissé d'anecdotes palpitantes, son parcours prend parfois des airs de thriller ou de film d'action. Au fil de son histoire, nous découvrons un autre visage de la Mafia montréalaise et revivons de l'intérieur la tristement célèbre crise d'Octobre qui marque encore le Québec d'aujourd'hui. Au cours d'une entreprise risquée où la morale est parfois sacrifiée, notre espion perdra quelques illusions, mais jamais son humour, son ingéniosité ni sa lucidité. Découvrez jusqu'où un policier est prêt à aller pour faire respecter la loi et honorer la justice. Un récit captivant, qui vous tiendra en haleine du début à la fin!

  • Depuis ses origines, l'économie est définie au sens large comme la discipline qui étudie les processus de coordination entre les actions d'un certain nombre d'acteurs supposés rationnels. Apparue dans la dernière décennie, l'économie cognitive a pour objet plus spécifique d'étudier les croyances et les raisonnements des acteurs placés dans un contexte d'interaction dynamique. Au niveau individuel, elle entre dans la boîte noire du cerveau humain afin d'examiner comment les acteurs s'appuient sur les informations qu'ils reçoivent pour réviser leurs croyances, adapter leurs préférences et délibérer en combinant ces deux éléments. Au niveau collectif, elle précise les raisons et les modalités des processus de diffusion d'information entre les acteurs, lesquels sont susceptibles d'aboutir asymptotiquement à une homogénéisation des croyances et à une compatibilité des actions. L'économie cognitive se développe simultanément aux deux niveaux de spécification habituels considérés par la théorie économique. Dans la théorie des jeux, des acteurs indifférenciés, pourvus de préférences et de croyances génériques, interagissent de façon stratégique à travers des actions quelconques, sans médiation d'institutions extérieures. Dans la théorie des échanges, les acteurs sont des producteurs et des consommateurs de biens, dotés de croyances et de préférences plus spécifiques, et interagissent par l'intermédiaire d'institutions, l'institution centrale étant le marché qui coordonne les agents par des prix. Ce sont les théories de la communication et du raisonnement interactif entre acteurs présents dans ces jeux et échanges que cet ouvrage propose de décrire et d'expliquer.

  • Le 5 avril 1992, un « tremblement de terre » secoue l'Italie: les résultats des élections signent l'arrêt de mort de la Démocratie chrétienne au pouvoir depuis 1945. S'interroger sur ces résultats revient à s'interroger sur la percée de la Ligue du Nord qui n'est alors qu'un « objet politique non identifié ». En se proposant d'étudier le « phénomène Ligue » dans les vallées de la Bergamasca, Lynda Dematteo nourrissait l'ambition d'identifier les racines locales de l'idéologie leghista. Sans se décourager face au repli identitaire, il lui a fallu trouver des interlocuteurs autres que ceux du discrédit ou de la langue de bois. L'idiotie politique de Umberto Bossi, le leader de la Ligue, fut, pour ainsi dire, la clé de son succès : son inexpérience a séduit des citoyens désabusés, initialement étrangers aux idées autonomistes. Son comportement s'apparente, en effet, à celui du bouffon de la tradition : il ne respecte rien ni personne, pas même le pape, son irrévérence est à la mesure de l'irresponsabilité qu'on lui prête et ses attaques sont d'autant plus efficaces qu'elles visent les institutions les plus respectées. Avec lui, la pratique politique est essentiellement du spectacle. En suivant des militants, l'auteur a, peu à peu, acquis le sentiment d'être confrontée à des manifestations contre-structurelles. Faire de ce qui n'avait été qu'une « fuite par le rire », l'objet du questionnement ethnographique s'est révélé riche de perspectives. Dans la Ligue, la réalité dépasse la fiction, aussi satirique soit-elle. La position de l'auteur a donc été de prendre ce mouvement peu au sérieux mais ses manifestations parodiques tout à fait. Adoptant cette ligne ethnographique, elle a pu se prémunir contre le spectacle indépendantiste des leghisti. Créer une « Padanie » n'est en réalité qu'une vaste farce subversive de très mauvais goût et une farce d'impuissance où se joue une revanche symbolique. L'idiotie en est le ressort. On pourrait penser que les militants, sincèrement engagés dans cette entreprise de construction identitaire, sont des « idiots utiles » ou même des idiots tout court, mais ils sont engagés sur un mode ludique et jouent de leur idiotie, au nez et à la barbe de leurs détracteurs, ceux qui croient encore à l'action politique.

  • L'entrepreneuriat intéresse de plus en plus les Québécois. Afin de mieux faire comprendre ce qu'est un entrepreneur, ses façons de penser et de faire, afin aussi de susciter l'esprit entrepreneurial et le goût d'entreprendre, ce livre relate les parcours fascinants de quelques bâtisseurs dont certains sont parmi les plus célèbres au Québec.

    Jean Coutu o Lise Watier o Luc Maurice o Nicolas Duvernois o Bernard Bélanger o Jean Bélanger o Julie Sansregret o Nancy Neamtan o Marie Michèle Del Balso o Martin Hogue o Pierre Ducros o Jean-Yves Sarazin

    Le métier d'entrepreneur est en pleine mutation. On nous présente souvent les entrepreneurs, ces personnes innovantes, comme des héros qui travaillent en solitaire. Pourtant, comme ce livre le démontre, celui qui réussit à faire croître son entreprise est un passionné qui a su bien s'entourer. Il impulse un mouvement à une équipe à laquelle il confère une énergie créatrice qui vient multiplier de façon exponentielle sa capacité à créer et à innover. Les collaborateurs et les facilitateurs dont il s'entoure sont fortement motivés à se dépasser et contribuent à réaliser sa vision. Les modèles inspirants présentés dans ce livre montrent clairement que la réussite entrepreneuriale est celle d'un leader créatif et imaginatif qui a su réunir autour de son projet les bonnes personnes. La mise en place d'un écosystème entrepreneurial fait sur mesure permet à ces équipes de continuer à innover, à progresser, à conquérir des marchés, à aller toujours plus loin.

  • Pour tous les entrepreneurs et ceux qui sont en voie de le devenir, ce livre offre un accès privilégié à la vision et aux secrets d'entrepreneurs bien établis. Dans des témoignages inspirants, 15 entrepreneurs diplômés de l'École d'entrepreneurship de Beauce (EEB) se racontent en toute authenticité: leurs idées de génie et leurs moins bons coups, les aléas de la gestion, la nécessaire innovation, les passages à vide, les grandes réussites, et bien d'autres sujets encore.

    Quinze autres entrepreneurs, avides de contribuer à l'histoire des entrepreneurs mis en vedette dans le livre, ont généreusement accepté de livrer leurs commentaires sur les parcours relatés. Des histoires concrètes, des expériences vécues en entreprise et des conseils pratiques éprouvés, autant de pistes et de façons de faire qui sauront certainement inspirer d'autres entrepreneurs.

    En donnant ainsi accès à l'intelligence entrepreneuriale de quelques membres de sa communauté, le Centre Transfert et Impact de l'EEB souhaite stimuler l'esprit d'entrepreneuriat, inspirer un renouveau au sein des entreprises et contribuer à la croissance des entrepreneurs.

  • Qu'est-ce qu'une culture du travail ? Comment la définir autrement qu'en opposition à la culture savante ? Quelles relations une société entretient-elle avec son ou ses industries ? Comment définir et appréhender ce qu'on appelle la culture d'entreprise ? A ces questions ethnologues, sociologues, géographes et historiens apportent ici des réponses. Ce livre est aussi consacré à l'intérêt que ces sociétés, villes, petites régions, entreprises, portent à ce qui constitue leur patrimoine industriel. Plus que des matériels, rapidement obsolètes, il s'agit d'une compétence collective, du savoir-faire d'un groupe, considéré comme un capital culturel valorisant et rentable. Comment, par exemple, Saint-Étienne, vieille métropole manufacturière, a-t-elle joué de ses atouts dans les différentes phases de son développement ? Quelle image a-t-elle voulu donner d'elle-même ? Ces sociétés du travail ont connu ces derniers temps des crises. Elles ne parviennent plus à se reproduire en l'état. Le changement passe aussi par les mentalités. Plusieurs communications suggèrent de ce point de vue des pistes intéressantes. L'histoire de la culture d'entreprise de la SNCF, par exemple, éclaire d'une façon originale les grandes grèves de l'hiver 1986. Enfin on trouvera à la suite des communications l'essentiel des discussions, qui montrent la démarche suivie par chaque chercheur. La confrontation des terrains et des méthodes a donné lieu à des débats critiques enrichissants, utiles à la constitution d'une anthropologie industrielle interdisciplinaire.

empty