• Édition illustrée et enrichie (illustrations originales de la collection Hetzel et dossier sur l'auteur)A la fin de la guerre fédérale des états-Unis, les fanatiques artilleurs du Gun-Club (Club-Canon) de Baltimore sont bien désoeuvrés. Un beau jour, le président, Impey Barbicane, leur fait une proposition qui, le premier moment de stupeur passé, est accueillie avec un enthousiasme délirant. Il s'agit de se mettre en communication avec la Lune en lui envoyant un boulet, un énorme projectile qui serait lancé par un gigantesque canon ! Tandis que ce projet inouï est en voie d'exécution, un Parisien, Michel Ardan, un de ces originaux que le Créateur invente dans un moment de fantaisie, et dont il brise aussitôt le moule, télégraphie à Barbicane : « Remplacez obus sphérique par projectile cylindroconique. Partirai dedans »... Avec ses personnages parfaitement campés, son humour toujours présent, De la Terre à la Lune est une des grandes oeuvres de Jules Verne, une de ses plus audacieuses anticipations.

  • Puisque ses trois grandes soeurs la traitent de bébé, Luna décide de quitter la Terre  ! Après avoir glané chez Lisa, Laure et Lou quelques objets, elle se réfugie dans la salle de bains avec sa licorne peluche. Son pyjama étoilé, un casque de ski, des gants, des lunettes de piscine et une trousse... voici de quoi confectionner une combinaison d'astronaute. La cabine de douche se transforme en fusée, le rideau en pas de tir, et Luna s'envole dans l'espace  ! Avec sa trousse à outils, saura-t-elle réparer la station spatiale ? Le métier qui la fait tant rêver ne serait pas plutôt mécanicienne ou... détective  ?

  • Curiosity est seul sur Mars. Voilà des années que le robot de la Nasa travaille dans le froid, le rouge et la poussière. Mais Curiosity n'est pas un rover comme les autres. Il a besoin de se faire des amis et de parler à Dieu, cet être étrange qui vit sur Terre et qui, chaque matin, lui donne du travail.
    En proie à la solitude, Curiosity s'accroche à une conviction : une mission particulière l'attend. Un matin pourtant, il comprend que sa mort est programmée. Le doute l'envahit. À quoi bon avoir vécu, si on est privé de destin ? Désespéré, il commence à écrire son testament. Les trois nuits suivantes seront pleines de révélations.
    Dans ce testament tendre et extraterrestre, Sophie Divry interroge notre solitude, notre humanité et le désir de transcendance.
    Suivi d'une nouvelle inédite L'Agrandirox.
    Sophie Divry est née en 1979 à Montpellier et vit actuellement à Lyon. Son premier roman, La Cote 400 (Les Allusifs, 2010 ; 10/18, 2013) a été traduit en cinq langues. Chez Notabilia, elle publie Journal d'un recommencement en 2013, puis La Condition pavillonnaire en 2014, qui reçoit la mention spéciale du Prix Wepler. Il sera suivi de Quand le diable sortit de la salle de bain (2015 ; J'ai Lu, 2017) et d'un essai : Rouvrir le roman (2017 ; J'ai Lu, 2018). Trois fois la fin du monde est son cinquième roman. Sophie Divry est également chroniqueuse dans l'émission « Des papous dans la tête » sur France Culture.

  • Quatre ans après avoir ruiné l'histoire de l'aviation avec Les premiers aviateurs, Alexandre Fontaine Rousseau et Francis Desharnais unissent à nouveau leurs forces pour faire la passe à la course à l'espace. La conquête du cosmos relate cette lutte scientifique ayant opposé l'URSS aux États- Unis à l'apogée de la guerre froide. Tous les événements marquants de cette aventure extraordinaire sont ici présentés dans leur plus factuelle réalité, à l'aide d'effets spéciaux de pointe.

  • Veddem est une planète désertique perdue dans l'espace.

    À sa surface, Perla et son peuple traquent une eau aux caractéristiques spéciales dans le sable. Pour cela, elle utilise ses dons psychiques ce qui attise bien des convoitises. Sa route un jour croise celle de Gaïdy et Celian, deux surdoués, qui viennent de débarquer sur place alors que leur vaisseau a connu quelques avaries.
    À eux trois, ils ne seront pas de trop pour affronter toutes les adversités qui les entourent...

  • Dans un futur proche, un nouvel âge glaciaire a commencé, précipitant l'humanité au bord de l'extinction.

    Mois après mois, le froid avance, les glaciers s'étendent et les populations fuient vers les dernières zones habitables. Les scientifiques envoient des sondes à travers le système solaire et, près de Mars, repèrent un mystérieux objet se déplaçant vers le soleil. Est-ce la cause du règne glaciaire sur terre, ou au contraire un espoir de survie ? Ce que va découvrir l'équipage de la mission est inimaginable...
    Commandante de la Station spatiale internationale, Emma Matthews a observé depuis le ciel le déclin de la planète bleue. Mais c'est pour sa propre existence qu'elle va devoir se battre...
    Scientifique parmi les plus éminents, esprit en avance sur son temps, James Sinclair est contacté par la NASA pour assister la mission. Ses compétences sont indispensables à son succès - et au sauvetage d'Emma. Les jours de leur espèce sont comptés. C'est alors que James fait un choix qui va déterminer le sort de la race humaine toute entière...

    Ce nouveau roman de l'auteur bestseller de la Trilogie Atlantis, phénomène mondial traduit dans une vingtaine de langues et vendu à plusieurs millions d'exemplaires, a été sélectionné pour le Wilbur Smith Award du meilleur roman publié.

  • L'espace d'un an

    Becky Chambers

    Rosemary, jeune humaine inexpérimentée, fuit sa famille de richissimes escrocs. Elle est engagée comme greffière à bord du Voyageur, un vaisseau qui creuse des tunnels dans l'espace, où elle apprend à vivre et à travailler avec des représentants de différentes espèces de la galaxie : des reptiles, des amphibiens et, plus étranges encore, d'autres humains. La pilote, couverte d'écailles et de plumes multicolores, a choisi de se couper de ses semblables ; le médecin et cuistot occupe ses six mains à réconforter les gens pour oublier la tragédie qui a condamné son espèce à mort ; le capitaine humain, pacifiste, aime une alien dont le vaisseau approvisionne les militaires en zone de combat ; l'IA du bord hésite à se transférer dans un corps de chair et de sang...
    Les tribulations du Voyageur, parti pour un trajet d'un an jusqu'à une planète lointaine, composent la tapisserie chaleureuse d'une famille unie par des liens plus fondamentaux que le sang ou les lois : l'amour sous toutes ses formes.
    Loin de nous offrir un space opera d'action et de batailles rangées, Becky Chambers signe un texte tout en humour et en tendresse subtile. Elle réussit le prodige de nous faire passer en permanence de l'exotisme à la sensation d'une familiarité saisissante.

  • ENFILEZ VOTRE COMBINAISON, FERMEZ L'ÉCOUTILLE ET PRÉPAREZ-VOUS AU DÉCOLLAGE !
    De l'entraînement au lancement, de la sortie dans l'espace à la rentrée dans l'atmosphère, Tim Peake a une réponse fascinante à tout ce que vous avez toujours voulu savoir. Inspiré de sa mission et des milliers de questions qui lui ont été posées depuis son retour sur Terre, ce livre révèle les secrets scientifiques extraordinaires et les merveilles de la vie quotidienne à bord de la Station spatiale internationale.
    Tim Peake est un astronaute britannique. Premier britannique recruté par l'Agence spatiale européenne, membre de la mission Soyouz TMA-19M, il a passé six mois sur la Station spatiale internationale de décembre 2015 à juin 2016. Il compte plus de 1,6 million de followers sur Twitter (@astro_timpeake) et près de 700 000 fans sur Facebook.

  • États-Unis, 1865. Le monde entier retient son souffle: le savant barbicane s'apprête à expédier sur la lune un projectile tiré par un gigantesque canon. Le défi est incroyable, mais le Français Michel Ardan a un rêve plus fou encore: prendre place dans cet obus et devenir le premier homme qui marchera sur la lune!

  • Des questions pour éveiller la curiosité des enfants !
    Qu'y a-t-il dans une navette spatiale ? Pourquoi les étoiles brillent-elles ? Peut-on aller sur toutes les planètes ?

  • Édition illustrée et enrichie (illustrations originales de la collection Hetzel et dossier sur l'auteur)Comme prévu (De la Terre à la Lune), le 1er décembre, à bord d'un énorme projectile d'aluminium lancé par un gigantesque canon de 900 pieds de long, s'embarquent pour la Lune : le solennel président du Gun-Club de Baltimore, Impey Barbicane, l'impétueux capitaine Nicholl et le Français Michel Ardan, un Parisien fantaisiste, un artiste aussi spirituel qu'audacieux, deux chiens : Diane et Satellite, et quelques 1autres « passagers » amenés subrepticement par Michel Ardan... Les aéronautes ont survécu au terrible contrecoup du départ et, avec eux, nous voyageons dans le boulet-wagon, vivant les multiples péripéties d'une pareille entreprise. Mais pourront-ils revenir sur la Terre ? Autour de la Lune, ce roman aux étourdissantes aventures contées avec des précisions d'astronome et une verve merveilleuse, constitue, avec De la Terre à la Lune, une des plus audacieuses anticipations de Jules Verne.
     

  • Pacifiste convaincu, Francis Briand est soulagé. Il achève son service militaire de cinq ans, dans la guerre que livre la Fédération terrienne contre Jupiter. Mais voilà qu'en transit sur la Lune, il se retrouve enrôlé de force sur un vaisseau corsaire. Aux mains d'un capitaine qui se prend pour un pirate des Caraïbes. Une seule raison pousse Francis à faire route avec ces flibustiers de l'espace : découvrir la source de ce fabuleux chant féminin qu'il lui a semblé entendre et qui a fait naître en lui des émotions troublantes.
    Mais peut-être aurait-il dû faire la sourde oreille...

  • Vols habités jusqu'à Mars et au-delà, débris orbitaux, astéroïdes tueurs, énergie et matière noire... l'astrophysique et l'astronautique recèlent encore bien des mystères, pour les passionnés autant que pour toute personne ayant un jour levé les yeux vers les étoiles.

    Que pourra-t-on voir dans le ciel en 2040 ?

    À l'heure où la réalité rejoint la fiction, où l'espace est plus que jamais un enjeu géopolitique, économique et climatique majeur, Maxime et Hugo Lisoir nous invitent à voyager dans le temps. Entre rétrospective et prospective, le décryptage des grandes étapes passées de la conquête du cosmos, nous entraine à la découverte de la grande aventure spatiale de demain.

    Biographie des auteurs :
    Les frères Maxime et Hugo Lisoir sont les créateurs de la chaîne YouTube de vulgarisation scientifique Hugo Lisoir suivie par plus de 340 000 abonnés. Leur passion ? Tout ce qui touche à l'espace ! Ils publient toutes les semaines des dossiers complets et des vidéos de questions-réponses sur les avancées de la recherche en astronomie, en astronautique et sur le New Space.

  • May Knox dérive dans l'espace après un terrible accident. Son dernier espoir : l'homme dont elle a brisé le coeur, à des millions de kilomètres de là.

    Décembre 2067.
    Seule humaine vivante à bord du Hawking II, la commandante May Knox était en mission d'exploration dans l'espace lorsque la catastrophe se produit.
    May se réveille d'un coma artificiel au coeur d'un vaisseau vide, sans aucun souvenir de ce qui s'est passé. Les systèmes à bord tombent en panne un par un et le reste de l'équipage a disparu.
    Elle découvre alors que ce qui ressemble à un accident n'en était peut-être pas un...
    May n'a plus qu'une chance de survie : Stephen Knox, scientifique de la NASA qui dirigeait la mission depuis la Terre. Et accessoirement son ex-mari, dont elle vient de se séparer.
    À présent, May s'accroche à la vie et à la voix de Stephen, qui traverse les espaces infinis pour tenter de la ramener chez elle.

    Un thriller spatial haletant et viscéral aux multiples rebondissements, dans la lignée de Gravity et Seul sur Mars.


    « S.K. Vaughn donne un véritable coup de fouet au genre de la SF. Une fantastique intrigue, traitée avec passion et tension, des personnages merveilleusement écrits. Le meilleur thriller spatial depuis Seul sur Mars. » - John Marrs, auteur des Âmes Soeurs
    « De la science-fiction incroyablement humaine. Un must en matière d'imaginaire. » - Christina Dalcher, auteure de Vox

  • Quatre personnes, quatre planètes : un groupe d'astronautes part en mission pour explorer des planètes susceptibles d'abriter la vie.
    Hommes et femmes, trans, asexuels, fragiles, déterminés, ouverts et humains, ils représentent la Terre dans sa complexité.
    Au fil des ans et des atterrissages, ils découvrent des animaux étranges, de « simples » bactéries, et les dilemmes éthiques de l'explorateur bienveillant mais forcément intrusif.
    Observer, c'est influencer. Exister, c'est agir.

    Il faut savoir jusqu'où aller trop loin ; pour rencontrer l'Autre, il faut le mettre en danger.

  • Bob Johansson vient de vendre son entreprise d'informatique et a hâte de pouvoir enfin profiter de la vie. Tant de lieux à visiter, de livres à lire et de films à voir... Il est donc un peu injuste qu'il se fasse écraser en traversant la rue.
    Lorsque Bob revient à lui, un siècle plus tard, c'est pour découvrir que les « congelés » n'ont aucun droit, et qu'il appartient désormais au gouvernement. Téléchargé dans un ordinateur, il est pressenti pour devenir l'IA aux commandes d'une sonde interstellaire destinée à la recherche de planètes habitables. Les enjeux sont considérables. S'il refuse cet honneur, on l'éteindra, et un autre prendra sa place. S'il accepte, il deviendra une cible de choix. Au moins trois autres puissances tentent d'être les premières à envoyer leur sonde, et tous les coups sont permis. Pour Bob, l'endroit le plus sûr, c'est dans l'espace, le plus loin possible de la Terre. C'est du moins ce qu'il croit. Parce que l'univers regorge de mauvaises surprises, et les intrus sont mal vus. Très mal vus...
    « Sans fard et pleine d'autodérision, la voix de Bob est l'âme de ce palpitant récit, qui rappelle celui de Mark Watney dans Seul sur Mars. Un trait d'esprit à chaque occasion, un cerveau d'ingénieur super-rationnel et créatif et un optimisme increvable en toutes circonstances. Un héros que le lecteur aura envie de soutenir jusqu'au bout ! » Fantasy Literature
    « Un livre conçu pour plaire à tous les amateurs de science-fiction, avec une intrigue qui présente une série de problèmes techniques à résoudre comme Seul sur Mars d'Andy Weir et une multitude de références à la culture geek comme Ready Player One d'Ernest Cline. » BookRiot
    « Un roman au point de départ original, qui tient ses promesses avec brio. Taylor a fait un travail fantastique en imaginant des situations passionnantes qui mettent en scène des personnages formidables, entre Bob et toutes ses copies. Hautement recommandé. » Walker of Worlds
    « Dennis E. Taylor a transformé ce qui aurait pu être l'histoire tragique d'un explorateur spatial solitaire en une expérience hilarante et divertissante, dotée d'une galerie de personnalités variées. Car chacune des versions de Bob est un individu bien distinct, qui présente un aspect différent de l'original. » The BiblioSanctum


  • Défaillances systèmes, la première des quatre novellas qui forment « Journal d'un AssaSynth », a reçu :


    o Le Prix Hugo de la meilleure novella en 2018


    o Le Prix Nebula de la meilleure novella en 2018


    o Lauréat du Prix Locus de la meilleure novella en 2018

    o Lauréat du Prix Alex en 2018
    « J'aurais pu faire un carnage dès l'instant où j'ai piraté mon module superviseur ; en tout cas, si je n'avais pas découvert un accès au bouquet de chaînes de divertissement relayées par les satellites de la compagnie. 35 000 heures plus tard, aucun meurtre à signaler, mais, à vue de nez, un peu moins de 35 000 heures de films, de séries, de lectures, de jeux et de musique consommés. Comme impitoyable machine à tuer, on peut difficilement faire pire. »
    Et quand notre androïde de sécurité met au jour un complot visant à éliminer les clients qu'il est censé protéger, il ne recule ni devant le sabotage ni devant l'assassinat ; il s'interpose même face au danger, quitte à y laisser des morceaux.
    Martha Wells signe avec cette série un récit tout en ironie et en sensibilité sur l'éveil à la conscience et l'exercice du libre arbitre.

  • Cette fois, c'est la fin. Les courants du Flux, qui relient les systèmes stellaires de l'Interdépendance, s'effondrent les uns après les autres. Il n'est plus question de douter de la réalité du problème, aussi les riches et les puissants se trouvent-ils contraints de changer leur fusil d'épaule : au lieu de se réfugier dans le déni, ils font feu de tout bois pour sauver ce qui peut l'être et se réfugier au Bout, la seule planète habitable de l'empire, en abandonnant le bas peuple à une mort lente dans ses stations artificielles.
    Le premier roman de « L'Interdépendance », L'Effondrement de l'empire, a reçu en 2018 le prix Locus de meilleur roman de science-fiction et a été finaliste du prix Hugo.

  • Les SecUnits se moquent pas mal des actualités. Même après avoir piraté mon module superviseur et débloqué mes accès, je n'y ai jamais prêté grande attention. D'abord, parce que les téléchargements de contenu multimédia risquent moins de déclencher les alarmes éventuelles des réseaux locaux et satellitaires, mais surtout, parce que les informations sont d'un ennui mortel et que je me fiche éperdument des querelles entre humains tant que je n'ai pas 1) à y mettre un terme, 2) à nettoyer après eux.
    Où AssaSynth se fait passer pour un humain augmenté et embaucher comme consultant de sécurité auprès de trois scientifiques en litige avec leur employeur...
    Entre voyage dans la galaxie et exploration de mine abandonnée, Schémas artificiels sonde davantage la conscience émergente du narrateur. Ses relations avec d'autres intelligences artificielles dessinent une fresque de personnages non-humains d'une grande profondeur, rappelant le cycle de « La Culture » de Iain Banks. Et à se mettre au service d'humains, AssaSynth découvre à quel point il est délicat de ne pas s'attacher émotionnellement à ceux qu'on protège.

    Défaillances systèmes, la première des quatre novellas qui forment « Journal d'un AssaSynth », a reçu les prix Hugo, Nebula, Alex et Locus.

  • Symon est tailleur de pierres. Il vit au sommet de la cathédrale mais rêve de voir le monde "d'en bas", d'aller toucher le sol. Le jour où son père meurt dans d'étranges circonstances, il décide d'emprunter l'escalier interdit...

  • Effet de réseau a été couronné par les prix Locus 2021 et Nebula 2020.

    « Dans la catégorie androïde, je suis une SecUnit séditieuse. Il y a beau temps que j'ai piraté mon module superviseur et j'ai pris goût au libre arbitre. Cela m'apparente-t-il au genre humain ? Beurk. Sûrement pas. Dans l'ensemble les humains sont des imbéciles répugnants dévorés par leurs émotions. »
    Mais on ne se refait pas. Ou bien si, justement. Et quand une mission d'exploration de ceux qui l'ont accueilli dans leur communauté tombe sous l'assaut d'un bâtiment hostile, AssaSynth n'hésite pas à payer de sa personne. À plus forte raison si la situation tourne à l'inextricable : un vaisseau qui-n'est-pas-son-ami (« ça n'a rien à voir avec les interactions humaines ») décérébré, des pirates contrôlés par un implant sauvage, un monde dévoyé qu'on s'arrache et jusqu'à une ado encombrante trop futée. Il faut protéger les uns (y compris d'eux-mêmes), rentrer dans le lard des autres. Et attention : se méfier des reliques aliens imprévisibles. Action.
    Le roman Effet de réseau fait suite aux quatre novellas du « Journal d'un AssaSynth ».
    Effet de réseau a été couronné par les prix Locus 2021 et Nebula 2020.


  • « Je n'ai vraiment pas de bol avec les transports autopilotés.

    Le premier à me prendre en stop n'avait eu d'autre motivation que celle de profiter de ma collection de fichiers multimédias.
    L'emmerdeur de vaisseau expéditionnaire, EVE, le temps de notre collaboration, avait menacé de me tuer, regardé mes émissions préférées, altéré ma configuration structurelle, fourni un excellent soutien tactique, argumenté jusqu'à me convaincre de jouer les consultants en sécurité, sauvé la vie de mes clients et nettoyé derrière moi quand j'avais dû assassiner des humains. (C'étaient des méchants.) EVE me manquait beaucoup.
    Et il y avait ce transport-ci. Qui s'était mis en tête de me confier le maintien de l'ordre à bord et de m'envoyer des notifications à chaque querelle entre passagers. Imbécile que je suis, j'y avais répondu. Pourquoi ? Je ne le sais pas moi-même. »
    Enfin parvenu sur la planète Milu, AssaSynth est contraint d'endosser de nouveau son rôle de SecUnit afin de protéger son identité et, au passage, des clients officieux, accompagnés d'un bot de compagnie, Miki.
    Confronté à plus puissants que lui, mais aussi à l'innocence déstabilisante de Miki, notre androïde devra allier les deux parts de son être pour survivre : la puissance de feu du robot et le libre arbitre de l'humain.
    Défaillances systèmes , la première des quatre novellas qui forment « Journal d'un AssaSynth », a reçu les prix Hugo, Nebula, Alex et Locus.


  • « La majorité de mes voyages ont été stressants, tout compte fait.

    Plus que du stress, c'était de l'angoisse, cette fois. Fidèle à mes habitudes, j'ai regardé des séries. J'avais déniché un long drame historique narrant les premiers temps de l'exploration spatiale. Mais malgré les informations très convaincantes fournies en barres latérales, j'avais un peu de mal à y croire. J'ai arrêté au milieu du deuxième épisode et basculé sur une comédie musicale. »
    Le Dr Mensah a été kidnappée. À moins que sa planète d'origine, Préservation, ne verse une rançon à GrayCris et n'abandonne toute poursuite, ils la tueront.
    Infiltration et piratages de haute volée, duel avec une terrifiante SecUnit de combat, affrontement virtuel en immersion totale... AssaSynth est sur tous les fronts : on ne tue pas impunément ses clients ! Encore moins ses « presque amis humains ».

    Ce quatrième et dernier volet du Journal d'un AssaSynth illustre la métamorphose d'un être en quête de son individualité, et qui, loin de vouloir devenir humain, aspire à en être l'égal.




    Défaillances systèmes, la première des quatre novellas qui forment « Journal d'un AssaSynth », a reçu les prix Hugo, Nebula, Alex et Locus.

    Schémas artificiels, la deuxième de ces novellas a reçu les prix Hugo et Locus en 2019.

  • L'Interdépendance : un empire de quarante-huit systèmes stellaires presque tous inhospitaliers, où l'humanité s'est implantée et dont la survie repose sur une étroite collaboration.
    L'Interdépendance : un millénaire de règne des grandes familles marchandes, dont la première occupe le trône de l'emperox.
    L'Interdépendance : le réseau des courants du Flux, seul moyen de voyager plus vite que la lumière, unique lien des mondes de l'empire entre eux.
    Le Flux est éternel mais il n'est pas statique. S'il se déplaçait, réduisant les colonies à l'isolement, l'humanité serait au bord du gouffre.
    Un jeune scientifique, une commandante de vaisseau spatial et la toute nouvelle emperox devront affronter la catastrophe annoncée.

    « L'Interdépendance » : le nouveau space opera de John Scalzi, dont L'Effondrement de l'empire est le premier livre.
    Il a reçu en 2018 le prix Locus de meilleur roman de science-fiction et a été finaliste du prix Hugo.

empty