Mon Petit Editeur

  • Légendaire

    Remy S.

    Le réveil est brutal pour Jack Burn. Attaché à une chaise au côté de Walter, son garde du corps, tout cela, hélas, est bien réel. Face à lui, une caméra et une voix leur annonçant que, dans deux heures, Jack mourra sous les yeux de millions d'internautes. Désemparés, ils vont donc revivre les dernières vingt-quatre heures à travers un immense flash-back. Qui est cette personne, folle pour certains, génie pour d'autres, qui a kidnappé l'icône controversée du rock et son garde du corps et qui diffuse leur séquestration sur Internet ? Et surtout, osera-t-il passer à l'acte en offrant à la rock star une mort... légendaire ?

  • La salle des professeurs est le coeur d'un établissement scolaire. On pourrait s'attendre à un lieu calme, serein, feutré... On découvre avec surprise qu'elle est peuplée de personnages pittoresques. Avec leurs secrets. Que des aventures cocasses s'y succèdent, qu'une vie trépidante s'y déroule. Une jeune prof craint d'entrer dans sa classe, ...

  • Souvent pour m'endormir, j'imagine un rêve, toujours le même. Hélas, il ne se termine jamais puisque je m'endors avant la fin. Un jour, j'ai eu envie de connaître cette fin, et c'est ainsi qu'est né "Le Chapeau". Cet ouvrage est une histoire d'amour qui traverse les siècles. Le style sensible, poétique et mystérieux vous transportera vers un univers imaginaire, qui met en opposition un romantisme lyrique avec un quotidien terne mais teinté d'humour. L'intrigue accaparante vous permettra de vous évader vers d'autres horizons, réels ou non...

  • Le Monde des Rats reste méconnu des Hommes. À vrai dire, il y a très peu de rats qui en parlent. Comprenez qu'il n'est pas évident, pour un rongeur, d'engager la conversation ! Il en est un, pourtant, qui est venu à moi. Jean-Noël, le beau rat blanc, nous raconte les aventures de Coco le varan, Ludo le bout de fromage, Alban le tyrannosaure et bien d'autres encore... Légendes, contes et autres histoires fabuleuses peuplent ce merveilleux folklore depuis des millénaires, berçant tendrement l'esprit des jeunes rats de la terre. Grâce à Jean-Noël, dit Le Petit, nous entrerons, l'espace d'un instant, dans un univers à quatre pattes et aux dents proéminentes. Selon lui, "Les Chroniques de Jean-Noël" donneraient un sens à sa vie.

  • « Le Silence de la nuit » est un recueil de six nouvelles qui dépeignent, à travers des scènes fictives (mais avec un réalisme saisissant), le quotidien d´un peuple auquel appartient François Yéo. Écrits avec simplicité et fluidité, les récits adoptent un ton parfois cocasse, drôle, gai, triste ou poignant selon chaque situation. Mais toujours avec ce zeste d´humour de l´auteur qui revient de loin et qui se joue des malheurs de ce monde.

  • Comment le Tome deux des Mémoires de Napoléon se retrouva-t-il pendu à l´encan, perforé par un clou, effeuillé à tous vents, au-dessus d´un lieu d´aisance qui n´avait rien du trône impérial ? Trou noir que l´Histoire de France n´éclairera sans doute jamais de ses lumières positivistes. Et mystère encore plus insondable, comment seules les pages 97 à 116 eurent-elles à essuyer l´outrage le plus dégradant, sans entraîner la solidarité de leurs compagnes dans cet abject sort ? Besoin pressant mais peu persévérant ? Entreprise de velléitaire à la mémoire courte ? Égarement d´analphabète vite découragé par la sécheresse de certains chapitres ? Sagesse du canular qui sait bien que les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures ? Repentir d´un intestin à la morale délicate ? Telle est l´enquête qui se propose de ne négliger aucun suspect et de démasquer le coupable qui avait certainement de très bonnes raisons pour commettre l´impensable.

  • Paradox blues

    Gilles Aubigny

    "J´aurais peut-être gagné en dignité et en élégance, si, le jour de ma naissance, j´avais eu la pudeur de m´effacer du paysage. C´était pourtant pas bien compliqué. J´aurais cessé de respirer et j´aurais mouru."

  • Au début de l´histoire, c´était simplement V, comme Voisine. Au fil du temps, c´est devenu V, comme Visqueux, comme Venin, comme Vitriol... Camille Malcotte-Gehenot a voulu narrer une histoire pénible et rocambolesque qui pourrait arriver à tout un chacun ; on a vu pire. Afin de l´exorciser, elle a trempé sa plume dans un humour un peu caustique, qu´elle affectionne.

  • Les vigilants

    Gilbert Deininger

    « C'est la huitième affaire de ce genre. Des politiques, des hauts fonctionnaires, des dirigeants de la société civile... Tous hommes de pouvoir, tous enlevés, humiliés, ridiculisés. Qui se cache derrière ces aventures qui feraient plutôt penser, si elles n'étaient si nombreuses, à des blagues de carabins ? Quel message veulent envoyer les ravisseurs ? Toutes les victimes sont retrouvées nues et estampillées du symbole macabre... Chaque fois, la presse est directement informée... Pourquoi ces mises en scène ? Anatole, le sourire aux lèvres... » Si l'auteur s'amuse dans ce roman, véritable satire du monde d'aujourd'hui, il nous fait sérieusement toucher du doigt, les perversions des hommes, dans une société minée par la cupidité, l'intérêt personnel, les lâchetés et l'incompétence. Anatole, le héros de son dernier livre, Les Cupides reprend du service.

  • Dans cette comédie en cinq actes, une détective débutante va démontrer la perspicacité que l'on avait soupçonnée en elle... "Ninon Je me demande toujours pourquoi vous m'avez choisie. Je ne vous serai pas d'une grande utilité avec mon handicap. (Elle prend une règle sur le bureau et en donne un coup sur le bras du fauteuil) Je suis obligée de trimbaler mes os sur cet engin depuis trois mois et sans trop d'espoir pour la suite. Pour les filatures, ce n'est pas gagné ! Marcel Arrêtez de vous lamenter ! Tant qu'il y a de la vie... Je vous fais grâce de la suite. Vous savez pertinemment pourquoi je vous ai choisie. Ce n'est pas par bonté d'âme ou par pitié, il n'y a pas de ça chez Marcel Pont. Je vous ai offert ce poste sur les conseils de mon amie Angèle qui m'a vanté vos qualités." ... mais attention aux rancoeurs du passé.

  • Au fin fond de l'univers, dans un autre système solaire, existent des mondes habités par des peuples techniquement avancés. Shona, nouvelle recrue à bord d'un bâtiment spatial, fait une rencontre extraordinaire lors d'une escale sur une planète où la civilisation est nettement moins évoluée. L'amour, l'aventure, l'action avec un zeste d'humour selon les circonstances seront les principaux caractères de cette histoire romanesque...

  • C'est un livre gai, qui affirme que la SÉRIE DRÔLE a encore une place dans la littérature française. Une vieille dame et fort riche confie sa guenon, dernier souvenir des aventures de son défunt mari, à son neveu le temps de son hospitalisation.

  • Le personnage est semblable à un funambule « fil de feriste » dans une arène de cirque, en équilibre sur son fil, le fil de sa vie, tendu entre deux socles, celui de la comédie d´un côté, et de l´autre, celui de la tendresse. Échappé pour un moment de l´hôpital psychiatrique, il s´est réfugié dans un théâtre où il va dévoiler l´ambiguïté de sa personnalité, et prouver in fine que sa folie n´est « pas si folle que ça »...

  • « Comme si c´était hier ! De tout, je me souviens ! De tout ! » Pour vous, amis lecteurs, en espérant que le fruit de mes insomnies viendra vous distraire des vôtres. L´auteur, ancien « personnel de santé » (ah ! la belle dénomination dans le style technicien de surface) retiré des affaires, est avec l´âge devenu soucieux de prendre sa revanche par ces exercices anti-Alzheimer sur l´inintérêt et l´insuffisance notoire de ses dissertations du temps qu´il usait ses fonds de culottes sur les bancs.

  • Paul-Louis Martin, conscient de n´avoir pas terminé sa quête de l´univers animal, commencée dans "Quoi de neuf Monsieur Noé ?" nous propose ici douze nouveaux contes, encore plus fouillés, délirants et insolites. Les animaux se déchaînent pour interpeler les humains, qui, la plupart du temps, minables et désorientés, errent dans leur semblant de raison et leur humanisme désuet. Finalement les animaux triomphent, car ils ont un atout majeur : ils ne se prennent pas au sérieux...

  • "Presque aussitôt, un grincement pareil à celui d´une latte disjointe dans le plancher de pin la fit sursauter. Puis, sa vue s´était voilée. Oh, à peine ! Ce fut comme un brouillard. En quelques secondes tout devint confus, précipité. Ses mains lâchèrent le bol. Il avait éclaté presque aussitôt. Son contenu gicla en une constellation de gouttelettes beige sur la plante verte et le mur blanc."

  • D'une plume franche et poétique, teintée d'un humour plutôt noir, Alain Magerotte nous propose quelques nouvelles rurales dans lesquelles la mort est omniprésente. On la retrouve tantôt au détour d'un chemin ou au sommet d'une église, tantôt sous les traits d'une femme très belle ou sous l'apparence démoniaque d'un grand chien jaune. Les petits récits d'Alain Magerotte ne finissent pas bien ou commencent mal... en général, comme pour cet homme, frappé dans la force de l'âge, à qui une infirmière ôte vêtements et membre viril avant qu'un prêtre mélange miséricorde divine et collecte...

  • La police traque les fumeurs... Un éminent chirurgien se passionne pour une bien singulière collection... Un crime a-t-il eu lieu à 22h30, Rue de la Société ?... Un détective privé croit en l'existence des vampires... Un politicien dominé par l'insupportable prétention lutte pour s'en débarrasser... Douze rencontres avec l'étrange... Vraiment ?... Et si toutes ces histoires n'étaient pas aussi étranges ?... Et si toutes ces histoires reflétaient une réalité ?... Votre réalité !

  • Quinze marches folkloriques de l'Entre-Sambre-et-Meuse sont dorénavant inscrites au patrimoine immatériel de l'Unesco. Lors de ces fêtes traditionnelles, la population vit au rythme des fifres et des tambours. Des soldats napoléoniens défilent dans les rues du village sous le soleil estival. Les cantinières régalent la troupe avec leur alcool. Mais, en ce beau dimanche, l'un des tonneaux, qu'il soit maudit !, contient aussi un puissant laxatif. Qui a pu commettre une blague aussi dangereuse ? Une jeune policière va tenter de le découvrir... "Maudit tonneau" est une pièce construite comme une enquête policière mais il s'agit avant tout d'une comédie savoureuse servie par des personnages truculents.

  • Un auteur un peu déjanté aurait eu l'idée saugrenue de réunir à la même table Norbert, balayeur de son état, et la baronne Sailly du Gland, lady autoproclamée. Notre entremetteur pourtant omniscient se devait d'être conscient des risques encourus... A se frotter de trop près, les protagonistes vont faire des étincelles. Ami lecteur, à table !

  • Prenez un appartement à l'Ormelette, un antiquaire marié à un professeur de latin, ajoutez-y un coiffeur flanqué de son apprentie du moment, incorporez "mon Raton" et sa maroquinière, saupoudrez le tout de deux Chicoréens. Fouettez pendant une centaine de minutes et savourez sans retenue.

  • Un humour corrosif, une plume acérée. Un regard porté sur ses contemporains et sur lui-même emprunt d'une lucidité dévastatrice. Il me tarde de le lire à nouveau. (Critique objective et désintéressée de l'auteur) Que devient votre fils ? Il est médecin, Super ! Vous savez que le mien est écrivain ! (La mère de l'auteur) Qu'est-ce qu'on va faire avec l'argent des droits d'auteur ? (Sa femme) J'ai plus rien à me mettre... (Encore sa femme ...) Tu m'offres un bijou ? (Toujours sa femme) Allez sois pas radin ! (...)

  • Révélations est une pièce sur les secrets de famille. Après "Confidences de dernière heure", vaudeville qui se passait pendant la Seconde Guerre mondiale et "Quiproquos" qui traitait des rapports amoureux, Sandrine Liochon-Weislinger s'est passionnée pour le cercle familial et les mystères qu'il recèle. Chacun des huit sketchs qui compose Révélations comporte un ou plusieurs coups de théâtre, liés à des non-dits que certains personnages ont dissimulé à leur entourage depuis des années: liaison, enfant adultère, traumatisme de la guerre, homosexualité, héritage à la clé, étranges jumelles...Voici une pièce trépidante à lire et à jouer qui vous offrira bien des surprises.

  • 1999 Après une séparation, un couple décide de passer les vacances de la Toussaint dans leur maison familiale en Irlande, à Waterville, dans le comté du Kerry. Fergus O'Malley est irlandais, doté d'un caractère impossible, maniant volontiers un humour sarcastique ou - devrions-nous dire - un cynisme hors pair. Clothilde, sa ravissante épouse française, est née Castel de Saint-Mirant, issue de la bourgeoisie française. Elle semble subir difficilement le caractère ombrageux de son époux. L'arrivée d'une « chief inspector » à la recherche d'un escroc notoire, et celle plus improbable d'un personnage sous les traits d'un homme séduisant, auquel va s'ajouter la cocasse Brenda, vont rendre le séjour quelque peu mouvementé...

empty