Langue française

  • Pour se sortir du cauchemar d'un divorce qualifié pudiquement de " difficile ", Arthur décide de s'en aller loin, très loin de Paris. Il échoue à Yabaranga, la capitale chaotique d'un pays africain imaginaire. À suivre ce héros maladroitement flamboyant, le lecteur est rapidement pris dans un tourbillon de situations poétiques, burlesques, ultra sensibles, et hilarantes.
    Au fil des pages s'entremêlent un président domicilié dans une tour en chantier, une bande d'insupportables rastas blancs joueurs de djembé, des poissons géants, un Indien d'Amazonie cartésien et des miliciens durassiens... Tout cet assemblage baroque résistera-t-il à l'arrivée de Morgane, l'ex-femme d'Arthur, venue faire de la vie de ce pauvre garçon un enfer sous les tropiques ?

  • Ric rac

    Arnaud Le Guilcher

    S'appeler Jeanyf et courir.
    Courir après ses quatorze ans.
    Courir après son avenir.
    Courir après le fantôme d'Yvette, sa mère.
    Courir après Pierryf, son père, un doux dingue qui ne se remet pas de la mort de sa femme.
    Courir après les tisanes de Jackyf, son oncle herboriste et rebouteux.
    Courir après les visions de Soubirou, son cousin illuminé.
    Courir après les nouveaux voisins du gîte rural sadomaso.
    Cours, Jeanyf !
    Cours !
    Dans Ric-Rac, on retrouve l'univers déjanté et tendre de l'auteur d'En moins bien.
    " Si Ionesco et Desproges avaient eu un fils ensemble, ils l'auraient appelé Arnaud Le Guilcher ! " Gérard Collard


  • L'avion s'est immédiatement mis en branle. Il a pris son élan sur la piste, puis a décollé en nous abandonnant au milieu de nulle part... Comme des clampins, on était plantés là, dans cet environnement inconnu, où on se sentait aussi à l'aise qu'un autocar de culs-de-jatte égaré au mondial de la godasse.


  • " La tête ailleurs " mais la plume toujours plus incisive.
    Dans ce récit, on retrouve tout le brio du mémorialiste, mais pour la première fois, il y relègue l'actualité au second plan de l'intime : on découvre alors un Nicolas Bedos inattendu, mélancolique et amoureux, qui affirme livre après livre un grand talent d'écrivain.

    "Cette année, il a fait moche partout.
    À l'Élysée, à Matignon. Dans la plupart des entreprises.
    Dans les salles de cinéma comme dans les salles de rédaction.
    Cette année, tout allait mal.
    En Grèce. En Italie. Partout, sauf chez moi.
    Je t'invite à passer une année sous mon toit. "
    Nicolas Bedos


  • Pas facile pour un vampire de trouver du 100 % bio...

    Raphaël, quadra bobo puceau malgré lui, vit reclus dans un vieux manoir sur la Côte d'Albâtre, et n'aime les gens que pour les vider de leur sang. Malheureusement, de plus en plus sujet aux intoxications alimentaires, il passe une nuit sur deux le bide en vrac et les certitudes branlantes. Un soir, après une de ses virées, dans un noir couloir du manoir, il tombe nez à nez avec un vieux lord anglais, Sir Roberts. Attendri par l'humour so british du vieux bonhomme, Raphaël le " transforme ", sans lui demander son accord, pour s'en faire un compagnon. Tous les deux battent alors la campagne à la recherche d'humains gluten free. Des nonnes jouvencelles aux vieux paysans de l'arrière-pays, dénicher un humain qui mange bien devient une mission un brin compliquée. Et tout s'emballe encore davantage quand notre beau puceau aux crocs acérés rencontre une doctoresse à la beauté diablesse.


  • Intelligence du monde, humour et exigence artistique : voici réunis les meilleurs dessins de la presse internationale
    Jean-Christophe Victor propose un passionnant décryptage des principaux événements internationaux de 1989 à aujourd'hui, vus à travers 230 dessins de presse. Choisis parmi plus d'un millier, avec l'aide et l'oeil acéré de Courrier international, ces dessins sont les meilleurs en terme d'originalité, d'humour et de qualité artistique.
    La chute du mur de Berlin vue par des dessinateurs est-allemand, soviétique ou israélien ; la guerre en Yougoslavie du point de vue serbe, français ou suédois ; le 11-Septembre illustré par un Algérien et un Américain ; la mort de Lady Di par un Italien... Rarement livre d'histoire fut aussi efficace et féroce.
    En confrontant les points de vue des dessinateurs sur un même événement, Jean-Christophe Victor met en lumière les grands enjeux (géo) politiques et historiques, les nouvelles lignes de partage. Il souligne une fois de plus la subjectivité de notre vision du monde et rend hommage au courage et à la détermination des dessinateurs de presse dans certains pays où la censure est encore vive.
    " Pour raconter la période historique où nous sommes, ces caricaturistes m'ont semblé détenir une grande capacité à aborder les questions internationales et à traduire celles-ci de façon à la fois concise et approfondie. C'est le moment du croisement entre le neuvième art et le quatrième pouvoir. Le moment où derrière l'actualité apparaît notre humanité. "
    Jean-Christophe Victor

  • à résidence

    Cathy Hamer


    Reconquérir le monde quand on n'est plus personne : voilà un défi à la mesure de Camélia !

    Ex-femme d'ambassadeur déclassée (son mari s'est fait virer pour malversation), Camélia, insupportable mondaine, sombre dans la marginalité. Jusqu'au jour où, sans rien révéler de son passé, elle décroche le poste de cuisinière de l'ambassade du Birnstein, à Paris. Une semaine plus tard, elle s'apprête à servir son premier dîner d'apparat lorsque surgissent des bandits venus d'Asie centrale. Camélia se retrouve au coeur d'une prise d'otages. Et c'est la chance de sa nouvelle vie : car ce qui la motive, ce n'est ni l'argent ni la position sociale, mais le besoin de tirer les ficelles, auquel s'ajoute la hantise de s'ennuyer. Or, entre des ministres sujets à caution, des diplomates pas bien courageux, un chirurgien esthétique crapuleux et des terroristes amateurs qui se sont trompés de cible, le chaos ambiant va non seulement permettre à Camélia de prendre le pouvoir, mais aussi lui révéler des sentiments qu'elle n'aurait jamais soupçonnés, tels l'empathie et même l'amour et le plaisir, stupéfiantes découvertes...
    Grinçant et pince-sans-rire, un premier roman diablement réjouissant.

  • Dans L'Histoire de France racontée aux extra-terrestres, on trouve : des jeunes filles au pair, des chevaliers désarçonnés, des parties de tennis avec des météorites, des conversations secrètes entre Andy Warhol et François Mitterrand, un go-fast de la Révolution française, Louis XIV qui sifflote I'll Be Your Mirror en traversant la galerie des glaces, des québécois souriants, des chaussons aux pommes, des marchés couverts qui ressemblent à des soucoupes volantes, et bien d'autre choses encore... Pour peut-être finir par croire, comme le dit un guerrier Franc de l'époque de Clovis, qu'"Un européen c'est rien qu'un barbare qui a décidé de s'arrêter à un endroit pour y planter des choux."
    En 32 chapitres tous plus étonnants les uns que les autres, Jérôme Attal rafraîchît l'histoire de France pour la rendre accessible aux extra-terrestres. Entre Le Petit Prince de Saint-Exupéry et les élucubrations d'un Richard Brautigan, un roman drôle, irrésistible de poésie.


  • Comment le bonheur est devenu la va
    leur centrale de la société française contemporaine.

    "Suis-je heureux ?" Nos existences et nos actions sont régies par cette interrogation lancinante. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, pourtant, le bonheur ne figure pas au panthéon des valeurs en France. Ce n'est que progressivement qu'il va triompher de ses concurrents : la religion, le travail, la culture académique, l'engagement politique. Le monde social s'en trouve profondément modifié.
    Les chemins du bonheur individuel et collectif sont nombreux, de la recherche du moindre mal jusqu'à l'épanouissement personnel, idéal promu à partir des années 1970. Aujourd'hui, l'irrésistible ascension du bonheur conduit à un nouvel hédonisme : le devoir de bonheur.
    Dans cette enquête serrée et passionnante, l'historien Rémy Pawin traque le bonheur dans ses moindres expressions : films, livres, presse, journaux intimes, sondages d'opinion. À la croisée de l'histoire des représentations, des sensibilités et des expériences, le livre explore un champ neuf et toutefois central en établissant le bilan du bonheur en France depuis 1945.


  • Ma vie amoureuse est à l'image de ma vie professionnelle, c'est-à-dire extrêmement précaire. J'enchaîne les CDD, voire les stages - rien qui puisse, en tout cas, aboutir à un CDI. J'ai quand même une relation stable : celle que j'entretiens avec mon portable - sans parler de mon chat Jean-Paul Sartre, mais ça ne compte pas vraiment, désolée, Jean-Paul.
    Je m'appelle Romy, je suis un pur produit de la génération Y et je vais vous raconter ma vie.

    Romy a grandi en jouant aux pogs, en regardant les Tortues Ninja et en chattant sur MSN bien avant l'arrivée de Facebook. À presque trente ans, elle vit dans un studio, à défaut de pouvoir se payer un appartement d'" adulte ", et papillonne de soirée en soirée avec sa B.F.F. Sonia à la recherche du grand amour... ou au moins de quoi égayer ses nuits.
    Mecs, boulot, famille, quotidien : Romy, c'est nous en pire.


  • Le " Billet dur " est une lettre écrite au vitriol et adressée à une personnalité publique qui l'a bien cherché. Il attire les foudres en même temps qu'il fait se gondoler les foules.
    Démonstration en 80 billets par Christophe Conte, le nouvel empêcheur de tourner en rond.

    Chaque mercredi, en ouverture des Inrockuptibles, le " Billet dur " est devenu le rendez vous favori des amateurs de mauvais esprit et de formules d'impolitesse. L'auteur, qui n'embrasse personne et flingue tout le monde, adresse sa lettre hebdomadaire à une personnalité agaçante dans le but de faire rire, mais aussi d'agiter le débat public. Politiques de droite et de gauche, vedettes du show-biz et des médias, sportifs, people ou intellectuels, aucun n'est épargné par ces banderilles qui piquent souvent juste, parfois très fort, et toujours aux endroits sensibles. Après un premier recueil remarqué en 2012, voici une nouvelle série de ces pamphlets épistolaires, illustrés cette fois par des dessins, pour un double éclat de rire grinçant et libérateur.

  • Descendre un escalier les mains dans les poches, parler la bouche pleine, longer les murs, bricoler votre alliance au doigt, remplir hâtivement votre lave-vaisselle, vous retenir d'éternuer, courir pour attraper votre train, ces gestes que vous accomplissez tous les jours sans y penser... peuvent vous conduire tout droit aux urgences !
    Chaque année, en France, les accidents de la vie courante sont responsables de 4,5 millions de blessés, 50 000 hospitalisations, et près de 20 000 décès. Ils sont cinq fois plus meurtriers que les accidents de la route et vingt fois plus que les accidents du travail.
    Beaucoup sont évitables. Se fondant sur son expérience d'urgentiste à l'Hôtel-Dieu à Paris, Gérald Kierzek a rassemblé dans cet ouvrage plein d'allant une somme de recommandations, de gestes simples et efficaces, de réflexes à acquérir pour vous préserver, vous, vos enfants et vos proches, afin d'éviter le " C'est vraiment trop bête, si j'avais su... "
    Un urgentiste à domicile, quel luxe !

empty