Entreprise, économie & droit


  • L'histoire vraie d'une rencontre bouleversante entre un pirate somalien et une jeune avocate française.

    En 2011, Fahran participe à une opération de piraterie au cours de laquelle un navigateur français est tué et sa femme prise en otage.
    Miséreux parmi les miséreux, âgé de 16 ans, le somalien est capturé et arraché à sa terre natale pour être jugé en France contre toute logique judiciaire. Il est incapable de prouver son âge ni son identité.
    Il ne comprend pas grand chose aux faits qui lui sont reprochés. Encore moins pourquoi il encourt 20 ans de réclusion criminelle.
    Durant quatre ans, de cellule en hôpital psychiatrique, Fahran vit un enfer. Au déracinement culturel, affectif, à la barrière de la langue, à l'absence totale de ressource pour cantiner, s'ajoutent des maltraitances.
    Il commet plusieurs tentatives de suicide.
    Durant quatre ans, son avocate,commise d'office, s'efforce de garder Fahran en vie. L'objectif tourne à l'obsession. Provoquant découragement, culpabilité et envie d'en découdre, ce dossier au long cours la renforce et l'affaiblit tour à tour.
    Le sort de Fahran l'oblige à affronter rudement les autorités en charge du dossier. A ouvrir les yeux sur un système coercitif qui fabrique des fous. À interroger sa vocation.
    Pirate N°7 est le huis-clos éprouvant, et parfois drôle, entre une avocate et son client. À l'instar des jurés lors du procès, le lecteur se laisse bientôt surprendre par la compassion.
    À mille lieues de son quotidien et de sa confiance naturelle dans la justice, il découvre, grâce à l'impressionnant talent d'Elise Arfi, une fraternité possible avec un jeune prisonnier somalien.

    Elise Arfi est avocate pénaliste au barreau de Paris. Pirate n°7 est son premier ouvrage.

  • Véritable manuel anticrise (de morosité), L'économie, pour quoi faire ? propose douze leçons d'économie aussi loufoques que mordantes du professeur Benchley, docteur ès nonsense, témoin du krach de 1929 aux États-Unis et de ses conséquences en Europe.

    Dans ce livre, Robert Benchley se penche donc sur la situation financière internationale, conseille le président Poincaré pour stabiliser le franc et tente d'inculquer le sens de l'humour aux banquiers. S'interrogeant sur l'avenir de certains petits métiers - par exemple fabricant de bateaux en bouteille ou polisseur de canon -, il analyse aussi certains marchés en pleine mutation, comme celui de la brunette parisienne ou du chameau en Australie. Questionnant la notion de réussite, il nous invite enfin à méditer sur cette formule pleine de sagesse : « Le travail est une forme de nervosité. »

    Composé en quasi-totalité de textes inédits, ce recueil comprend le fameux « Rapport du trésorier », hilarant sketch « comptable » qui rendit son auteur célèbre aux États-Unis et lui ouvrit les portes de Hollywood. Animé d'une réjouissante détestation de l'économie, Benchley signe ici certains de ses textes les plus virulents.

  • "Le but du jeu est dénoncer, par le rire, la caricature et un maximum d'autodérision, les excès des programmes et les dérives de l'info alors que les Français passent en moyenne plus de trois heures devant leur télé."
    " J'ai fait le compte. J'ai, hélas, 323 enterrements au
    compteur. Mais celui ci est sûrement le plus émouvant.
    Christophe était un ami si proche ". Le livre s'ouvre sur
    les larmes de Michel Drucker au micro d'I-télé. Christophe
    Barbier est mort, étranglé par son écharpe prise dans une
    roue de son Vélib', comme Isadora Duncan a été victime
    des roues de sa décapotable. Pour l'écouter, tout le
    petit monde politico médiatique est présent, sauf PPDA,
    parti à Cuba interviewer Fidel Castro sur son lit de mort,
    Frédéric Mitterrand, en vacances en Thaïlande, JF Kahn
    qui s'est trompé d'église, Mélenchon qui conchie tous
    les journalistes, Claude Guéant retenu par une vente aux
    enchères de peintures flamandes du XVIIe, et Bruno Masure
    qui remâche son aigreur chez lui ..."
    Au programme également :
    - L'enlèvement du directeur des programmes d'une chaîne
    style NRJ12 par un groupe de profs protestant contre
    l'abrutissement des élèves. Le malheureux est obligé de
    regarder ses programmes et ceux des concurrents 24/7.
    - David Pujadas est en stage intensif au MEDEF.
    - La vie trépidante des rédactions des chaines, ses ratages,
    ses dérives, avec, entre autres, un attentat : les terroristes
    remercient les responsables des télés pour les avoir aidé à " terroriser " les français.
    - La privatisation de France 2, rachetée par Lagardère
    - Fleur Pellerin, écrasée sous sa bibliothèque IKÉA avec les
    oeuvres complètes de Modiano.
    - Laurent Ruquier meurt en direct à l'antenne, étouffé de
    rire par ses propres calembours.
    - " Un suicide français " titre Libé : celui d'Éric Zemmour,
    suite aux révélations de Closer : il vit un amour passionné
    avec un jeune musulman !
    - En marge des 7 d'Or, Natacha Polony et Léa Salamé se
    battent en duel.
    - Nicolas Canteloup assassine Jean-Jacques Bourdin, etc.


  • Facétieux !

    C'est le qualificatif principal que l'on peut attribuer à Yvon Gattaz pour ce livre de réflexions plein de bon sens, parfois historique, parfois humoristique. Le lecteur ne doit pas prendre la légèreté du style pour de la futilité. La vie et l'expérience d'Yvon Gattaz lui permettent de proposer des analyses et des actions non conformistes tant aux chefs d'entreprise qu'à l'État, aux enseignants et, bien sûr, aux jeunes.
    Ces paternités exemplaires lui donnent l'autorité pour ces réflexions souvent d'utilité publique.

  • Management, je me marre !!!

    ,


    Gabs, dessinateur, et Jissey, journaliste et homme de marketing, sont chacun, dans leur domaine, des observateurs privilégiés de l'entreprise. Tous deux ont remarquablement perçu la distance qui sépare les grands principes du management de ses réa


  • Les managers rêvent d'être vus et crus. Les collaborateurs veulent des infos, pas de l'intox. En temps de crise, les gourous de la Pub cherchent clients... désespérément.

    Tous pensent, devant une concurrence acharnée, que la communication devi

  • Commercial, je me marre !!!

    ,

    • Eyrolles
    • 25 Novembre 2010


    En période de crise, l'entreprise se recentre sur ce qui est profitable. Les investissements se réduisent, le commercial devient primordial.

    À lui de tout comprendre et de tout exposer, à lui de savoir argumenter, négocier et... conclure. Seul

  • « La seule chose absolue dans un monde comme le nôtre, c'est l'humour ! »À l'image de cette citation d'Albert Einstein, l'humour est un moyen d'expression drôlement sérieux. Une pratique régulière libère du stress, diminue la douleur, favorise la détente, permet une meilleure forme physique, accroît l'espérance de vie... Au niveau professionnel, il augmente le bien-être au travail, soude une équipe, dédramatise les problèmes, renforce l'efficacité individuelle et collective...Ce livre vous aidera à comprendre les mécanismes de l'humour et à les mettre en pratique dans votre quotidien et au travail. Conseils, exercices ludiques, clés et astuces vous permettront d'aborder votre vie de manière optimiste, positive et plus efficace !Christophe Tricart, après un parcours professionnel d'éditeur, d'auteur spécialisé dans l'humour et de scénariste de BD, a décidé à 50 ans de partager ses savoirs pour accompagner ses contemporains. Il est le fondateur de la société Les mots se réveillent et anime des formations pour les particuliers et les entreprises : « L'humour au coeur de vos performances ».

  • Avec la crise, les comportements au travail ont changé. Le fayotage n'a jamais été aussi indispensable, pour sortir par le haut de toutes les situations :
    - Situation 1 : vous passez un entretien d'embauche
    - Situation 4 : votre boss vous inflige le récit de ses vacances
    - Situation 15 : la femme de votre boss ressemble à Pierre Richard
    - Situation 35 : Vous devez annoncer que vous êtes enceinte
    Depuis des siècles, on nous fait croire que la réussite repose sur la compétence et le travail. Rien n'est plus faux : le plus court chemin vers le succès, c'est le fayotage. Mais attention ! C'est un art subtil, qui exige tact et psychologie...

    Découvrez toutes les vidéos de Benjamin Fabre et son Tumblr sur le fayotage.

  • Changement, je me marre !!!

    ,


    Cet ouvrage refuse systématiquement d'expliquer comment (bien faire) pour s'interroger plutôt sur le pourquoi (bien faire). En employant la méthode douce (un petit dessin vaut bien un long discours), les méchancetés passent avec le sourire... les


  • À l'heure où on fait l'éloge des "Français qui se lèvent tôt", des dessins pris sur le vif, dans un quotidien où le travail domine, pour sourire de la folie du boulot, des psys, des chefs, de nos vies... Jean-Michel Milon pose un regard drôle, mor

  • ""Salaud d'huissier' depuis trente-huit ans, j'exerce l'activité probablement la plus vilipendée par la littérature et l'opinion. Après les croque-morts et les agents immobiliers, peut-être... "
    Écrit par le président de la Chambre nationale des huissiers de justice afin de tordre le cou aux préjugés, ce livre savoureux raconte un quotidien en prise directe avec une réalité sociale qui a pour nom la France. Juriste de proximité, chargé d'exécuter sur le terrain les décisions judiciaires, un huissier voit de tout, qu'il exerce à la ville ou à la campagne. Du dramatique, comme les expulsions ou saisies, au très cocasse, qu'il s'agisse de retrouver un amant caché dans un placard, tirer une vache par la queue pour l'enlever à son propriétaire ou échapper à une moissonneuse-batteuse lancée à pleine vitesse.
    Une mission de service public qui, pour conquérir le coeur des Français, doit relever le défi de la pédagogie et de la modernisation. Pariant sur les nouvelles technologies comme le numérique afin d'établir des constats plus rapides et économiques, avec notamment l'utilisation de drones, la profession pourrait bien initier une ère nouvelle où sera normalisé et dédramatisé le rapport du citoyen avec l'institution judiciaire.


  • Tout le monde peut-il devenir chef ?

    Nos chefs sont sans scrupules, ils manipulent allégrement, ils ne pensent qu'à eux, le bien-être d'autrui les indiffère, en un mot : ils sont méchants, voire pervers. Voilà ce que, régulièrement,

  • Clients, je me marre !!!

    ,


    Un client qui n'a pas de besoins n'est pas un client.Sinon il faut lui en créer. Et un client qui a des besoins mais pas d'argent n'est pas un client non plus !

    Le client a des besoins et on a besoin des clients. L'indécis a besoin d'être

  • Reunions, je me marre !!!

    Gabs


    Le cadre est un animal social qui vit en groupe. Il recherche la compagnie de ses semblables pour se réunir à la première occasion : ensemble, ils fixent une date et décident d'un lieu pour se rencontrer, échanger leurs idées, fixer un ordre

  • L'entretien individuel devrait être, une fois dans l'année, un moment privilégié d'échange et de compréhension mutuelle entre un collaborateur et son supérieur hiérarchique.

    Mais dans la réalité...

    Entretien individuel, je me marre !

  • Je suis un RH

    Kévyn Gagné

    Il vous arrive fréquemment de constater que votre RH est un parfait incompétent ? Nous sommes nombreux à le penser... Sous forme d'historiettes, cet ouvrage expose des scènes quotidiennes du merveilleux monde du travail, du vécu raconté par employés et gestionnaires, assaisonné d'un zeste d'humour noir. À travers cet ouvrage léger et optimiste, l'auteur cherche par le rire à convaincre de l'existence d'un « bon » management RH.
    Kévyn Gagné est directeur des ressources humaines dans une PME familiale québécoise. Chargé de cours en Relations industrielles à l'Université de Trois-Rivières, il est également blogueur pour La Référence RH, un mensuel légal québécois abordant le droit du travail et les ressources humaines.
    Ses credo ? Le bonheur, le bien-être et les intérêts des employés au coeur des relations de travail.

empty