Arts et spectacles

  • L'incroyable destin de Pierre Desproges
    Si tout le monde se souvient de ses bons mots, ses phrases assassines, ses réflexions acides, ses sketchs mordants, on connaît peu ou mal le parcours de Pierre Desproges.
    Comment un fils d'instituteur est-il devenu un amuseur reconnu, à l'immense succès public, qui, trente ans après sa mort, continue d'être lu et apprécié comme peu de gens le sont ? Comment un jeune homme un peu gauche et timide a-t-il réussi à imposer son style contre vents et marées ?
    Dans cette biographie, sa difficile ascension est enfin retracée étape par étape. Avec ses réussites et ses échecs, ses déceptions et ses coups de gueule. Car Desproges n'avait rien d'un béni-oui-oui, ce livre le démontre, et n'avait surtout pas sa (mauvaise) langue dans sa poche. Aussi exigeant pour lui que pour les autres, il s'est souvent heurté à de fortes personnalités et a claqué plus d'une porte...
    Précise et documentée, cette biographie originale est étayée par de nombreux propos de Pierre Desproges. Souvent cocasses, toujours cinglants, parfois désabusés. Ce comique à l'oeil rieur était en fait un solitaire angoissé, jamais dupe des faux semblants, toujours inquiet du comportement de ses semblables. Une forme rare de lucidité. Pierre Desproges était un homme plein de surprises, bonnes ou mauvaises. Jusqu'à mourir d'un mal qu'il n'avait cessé de railler depuis ses débuts...
    Desproges tel qu'en lui-même ressort de ces pages. À la fois attachant et agaçant. Un homme à aimer malgré lui.

  • Dans ce livre-enquête, Frédéric Quinonero fait le portrait d'un Johnny Hallyday qui se transforme aux côtés des femmes qu'il aime, en s'efforçant d'atteindre l'idéal familial qu'il visait.

    Abandonné par ses parents, élevé par une tante possessive, bringuebalé sur les routes dès son plus jeune âge, sans repères ni point d'ancrage, Johnny Hallyday a longtemps cherché à se construire une famille. De son coup de foudre de jeunesse à son dernier amour, Johnny Hallyday s'est transformé aux côtés des femmes dont il a partagé la vie. Avec Sylvie Vartan, il vit une passion intense, auprès de beaux-parents aimants, et devient père pour la première fois. En rencontrant Nathalie Baye, qui lui donne une fille, il trouve le calme et la sérénité dont il a besoin à ce moment-là ainsi que la crédibilité auprès d'une presse élitiste. Avec Adeline, il retrouve les tumultes de la passion. Enfin, aux côtés de Laeticia, le rocker vit son ultime histoire d'amour, qui se transformera aussi en histoire d'héritage donnant lieu au feuilleton dallassien que l'on connaît. En s'intéressant aux figures féminines qui ont rythmé sa vie, qu'elles soient mère, tante, cousine, filles, conquêtes d'un été, femmes de plusieurs hivers, Frédéric Quinonero approche inévitablement un Johnny plus intime. À travers une enquête fouillée, appuyée sur de nombreux témoignages de proches, l'auteur s'interroge sur la place qu'ont occupée toutes ces femmes dans la vie de l'artiste. Furent-elles muses, confidentes, inspiratrices, conseillères ? Quelle influence ont-elles exercée sur Johnny ? À moins que ce ne soit lui qui ait exercé une influence sur elles ?

  • Retrouvez les personnages, les anecdotes de tournage et les citations de ces trois films cultes ! - Écoute Bernard... J'crois que toi et moi, on a un peu le même problème ; c'est qu'on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi. Alors si je peux me permettre de te donner un conseil, c'est oublie qu't'as aucune chance, vas-y, fonce ! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher... - Vous avez de la pâte ? Vous avez du suc' ? Avec la pâte, vous faites une crêpe et vous mettez du suc' dessus ! - Bonsoir, nous allons nous coucher ! - Bonsoir, nous allons les niquer ! Gérard Jugnot, Thierry Lhermitte, Michel Blanc, Christian Clavier, Marie-Anne Chazel, Dominique Lavanant... et avec eux Bernard, Popeye, Jean-Claude, Jérôme, Gigi, Christiane ! Retrouvez toute l'équipe du Splendid, les anecdotes de tournages et tout l'univers qui ont rendu totalement cultes ces films déjantés !

  • L´amour est-il plus fort que la mort ?




    En novembre 2003, une greffe cardiaque apporta à Charlotte Valandrey plus qu´un nouvel élan vital, les fragments d´une autre mémoire, celle de la femme, Virginie, qui lui donna son coeur.



    Quelques années plus tard, Charlotte a vécu une histoire d´amour passionnée avec Yann, l´amoureux qu´elle n´attendait plus. Avec lui, elle a oublié sa réalité de mère célibataire, d´artiste délaissée à la santé fragile. Le charme fut rompu quand Charlotte a découvert que Yann était l´époux de Virginie. N´oublie pas de m´aimer, ce sont les derniers mots que Yann a adressés à Charlotte.



    Tels sont les évènements relatés dans De Coeur inconnu, le précédent livre de Charlotte.





    L´amour suffit-il au bonheur ?




    Depuis l´écriture et la sortie de ce livre, beaucoup de choses se sont passées dans la vie de Charlotte, pour qui l´année 2010-2011 fut une année très particulière, durant laquelle elle a vécu succession d´événements uniques, de rencontres superbes, énigmatiques, symboliques qui ont donnéà sa vie tourmentée son vrai sens et, contre toute attente, un sens heureux. Elle a ainsi découvert, au-delà du lien amoureux, d´autres formes d´amour parfois oubliées, d´autres rendez-vous qui procurent un vrai sentiment de vivre, d´être utile dans ce monde.





    Le bonheur a-t-il ses recettes ?



    « Comment faites-vous pour tenir le coup » ? Charlotte répond ici à cette question qui lui a été posée par des milliers de lecteurs. Au fil de son histoire de coeur, de vie, elle nous livre ses « recettes » pour vivre mieux, pour tracer soi-même le sens de sa vie, transformer les heures sombres en moments lumineux, les difficultés les plus grandes en opportunités, le plomb lourd en or vif. N´oublie pas dem´aimer devient alors "N´oublie pas de t´aimer", de croire en toi, en tes possibles, un message que Charlotte Valandrey nous adresse avec force, courage, humour et... une infinie tendresse.

  • Jean-Pierre Mocky n'est pas seulement une légende du cinéma français. Inclassable et rebelle, il ressemble aux personnagesde ses films.
    " Langue de bois, connais pas ! " Telle est la devise de Mockyl'indomptable, dont la filmographie illustre les révoltes et indignations. Scandales politiques et religieux, crimes sexuels, abus de faiblesse : tirant à vue sur la bien-pensance, il a souvent payé cher son indépendance et son franc-parler. Aujourd'hui, une fois n'est pas coutume, il troque sa caméra contre une plume bien affûtée... et tout le monde y passe ! Famille, amours, réalisateurs, acteurs : la mémoire vive et le verbe haut, il nous livre une savoureuse galerie de portraits, riche en coups de coeur, coups de gueule et coups de sang. Car, s'il a su nouer des amitiés durables dans le métier, sa route est semée de fâcheries d'un soir et de brouilles défi nitives. Bourvil, de Funès, Delon, Deneuve, Visconti, Chaplin, Serrault, Godard, Eastwood et bien d'autres jalonnent son parcours atypique, pour le meilleur et pour le pire. Qu'importe ! Son amour du cinéma prévaut sur le reste. Après quelque soixante ans de carrière, il tourne plus que jamais et c'est loin d'être terminé. Mais, au fond, qu'est-ce qui fait courir Mocky ? On le découvre au fil de ce récit truculent, sulfureux, drôle et nostalgique où, évoquant sans fard ses blessures de jeunesse, il nous dévoile une autre sensibilité, inattendue.

  • " Le Journal d'un mythomane n'en est pas un, il est mieux que ça : une médaille, un passeport, une carte de membre, un marchepied vers l'immortalité. " Le Figaro Magazine Après le succès du premier volume de son Journal d'un mythomane et d'Une année particulière, qui retraçait, de la manière la plus hilarante et la plus pertinente, l'année électorale, Nicolas Bedos revient, à la demande générale de ses inconditionnels, en libraire avec ce troisième volume. On l'y retrouve encore plus insolent et irrespectueux, mais si talentueux, si drôle, si libre et au fond si mélancolique qu'on lui pardonne ses outrances... La plume de Nicolas Bedos n'est pas seulement trempée dans le vitriol, c'est celle d'un authentique styliste dont chaque phrase est peaufinée, celle aussi d'un mémorialiste, qui saisit avec finesse les petits et gros travers de ses contemporains. Nicolas Bedos n'est jamais dupe de rien, ni de la droite ni de la gauche ni de lui-même.

  • Le saviez-vous ?

    Le duo initial prévu par Francis Véber pour La Chèvre était Lino Ventura et Jacques Villeret !
    Les distributeurs français de Davy Crockett ont jugé préférable de changer le prénom de l'acteur principal : Fess Parker est devenu Fier Parker !
    Marthe Villalonga joue la mère de Guy Bedos dans deux films d'Yves Robert alors qu'elle n'a que deux ans de plus que lui.
    Anecdotes de tournages, traductions hasardeuses de titres rattrapées in extremis, révélations inattendues, castings envisagés à l'origine... Faites une incursion côté plateau pour votre plus grand plaisir !

  • Où part Zaz en vacances ? À quoi rêve une fan d'Indochine ? Quel chanteur de droite êtes-vous ? Quelles sont les mesures sanitaires à prendre avant d'écouter Mylène Farmer ? Comment la carrière de Christophe Maé peut-elle être stoppée ?
    Véritable plongée en eaux troubles dans la chanson française, cet ouvrage vous permettra de répondre à toutes ces questions et bien plus encore.
    Je vais pas me taire parce que t'as mal aux yeux vous rendra incollables sur cette grande famille à problèmes et vous rendra ainsi capables de briller en société grâce à des savoirs (plus ou moins) essentiels.

  • Le nez d'un notaire

    Edmond About

    • Bookelis
    • 29 Octobre 2017

    Le Nez d'un notaire est un roman d'Edmond About publié en 1862.
    Présentation
    | Vers 1855, à 32 ans, Alfred est le meilleur notaire de France. Un jour, il frappe le nez d'un ottoman : Ayvaz. Le lendemain, Ayvaz le provoque en duel et lui coupe le nez d'un coup de sabre. Le docteur Bernier coud le bras d'un quidam, Romagné, au visage d'Alfred pendant un mois. Celui-ci donne 100 louis à Romagné, mais il les dépense très vite...|
    |Source Wikipédia|

  • Le dernier témoignage de Michel Galabru. Des années 50 à aujourd'hui, à travers plus de 250 films et 100 pièces de théâtre, il raconte sa longue et prestigieuse carrière. Le dernier témoignage de Michel Galabru. Des années 50 à aujourd'hui, à travers plus de 250 films et 100 pièces de théâtre, il raconte sa longue et prestigieuse carrière. Michel Galabru était l'un des derniers monstres sacrés du cinéma français. Acteur de la comédie poulaire, il a tourné dans plus de 250 films et téléfilms, tout en menant en parallèle une belle carrière au théâtre. Considérant souvent le cinéma comme alimentaire et privilégiant le théâtre. Il a connu tous les acteurs et les réalisateurs de la seconde moitié du 20ème siècle : de Louis de Funès à Isabelle Adjani en passant Michel Serrault, Jean Carmet ou Charles Aznavour. Il se souvient, tantôt avec tendresse, souvent avec humour, des virées avec "ses copains", des tournées à travers la France, de ses débuts à la Comédie-Française, de sa rencontre avec Marcel Pagnol, de sa fascination pour Sacha Guitry, du tournage à New York des Gendarmes, du grand rôle de sa vie dans le film de Bertrand Tavernier : Le Juge et l'Assasin, de sa première figuration aux côtés de Paul Meurisse déjà grande vedette et amant d'Edith Piaf, du succès de La Cage aux folles, de son amitié avec Jean-Paul Belmondo... Véritable mémoire du cinéma français, Michel Galabru a traversé le 20ème siècle et nous livre aujourd'hui ses souvenirs, les bons comme les mauvais, avec une grande sincérité et une modestie touchante. Une belle leçon de cinéma, une belle leçon de vie. Un témoignage posthume très émouvant.

  • Boby Lapointe, chanteur, poète et auteur-compositeur interprète, a marqué plus d'une génération de créateurs musicaux. Reconnaissable à son phrasé saccadé et à son style loufoque, il a composé une cinquantaine de chansons restées uniques dans leur genre, entre calembours et contrepèteries, et qui sont reprises autant par les artistes confirmés que par les jeunes talents montants de la chanson française.Grand ami de Georges Brassens qui reconnaissait en lui un génie, il a été un acteur profond et intense pour des réalisateurs tels que Carné, Truffaut, Sautet, Granier-Deferre...Ce livre nous offre ses meilleurs mots ainsi qu'un Abécédaire drôle et émouvant qui nous fait voyager au pays de Boby : ses amis, ses fantaisies, ses loufoqueries, ses inventions, et tout ce qui a fait de lui un électron libre, totalement atypique de la chanson française.

  • Les oeuvres d'art et de culture - tableaux, sculptures, musées, bibliothèques, orfèvrerie, icônes ont le don d'élever l'esprit mais aussi d'attirer les passions, les folies, les crimes. C'est à un inventaire spectaculaire de ces événements fracassants que nous convie Karin Müller, à travers les époques, les pays et les styles.
    On saura qui a brisé le nez du Sphinx, quel crime a ordonné " Darling " Clémentine Churchill ou encore quel prestigieux musée d'art moderne n'avait assuré aucune de ses oeuvres. On découvrira la malédiction qui frappe une certaine toile de Rembrandt. On verra où mène le vandalisme stupide ou utopiste, visant Gauguin, Duchamp ou Twombly. Pourquoi de célèbres vases chinois ont-ils été pulvérisés en 1 000 morceaux ? Pourquoi des fresques de Modigliani ont-elles été recouvertes de badigeon ?
    La maladresse, la mauvaise foi ou l'envie ont parfois fait des ravages dans le milieu de l'art.
    On en apprendra aussi beaucoup sur les artistes, le commerce des arts et le célèbre syndrome de Stendhal.
    Préface de Jean Lacouture, commandeur des Arts et Lettres, journaliste, écrivain, historien et biographe renommé.
    Sur un ton résolument humoristique et dans un style alerte, l'auteur nous fait découvrir une histoire de l'art saugrenue et désopilante...
    Ce document réalise un tour de force de raconter avec un souci de précision et bonheur d'écriture autant d'épisodes connus ou méconnus des atteintes à la création artistique sous toutes leurs formes.

  • La Cage aux folles, Joyeuses Pâques, Féfé de Broadway... c'est lui. Un auteur hors-pair. Mais Jean Poiret était aussi mille autres choses. Son duo avec Michel Serrault a marqué l'histoire de l'humour, son sens de la répartie a amusé des millions de spectateurs, son talent de comédien a brillé tant sur les planches qu'à l'écran ; de Truffaut à Chabrol, de Mocky à Jean Yanne. Apprécié du public et de ses pairs, Jean Poiret se caractérisait par son sens aigu de l'amitié, son gout de la belle ouvrage, son désir de partage, ses exigences professionnelles. Un homme dont le talent s'épanouissait face aux feux de la rampe, aux caméras, seul devant sa feuille blanche ou en réalisant un film (Le Zèbre). Tout cela en combattant sans cesse ses angoisses.
    Pour la première fois, son parcours étonnant et rare est raconté en détail. Depuis son enfance, face à une église, jusqu'aux grands théâtres parisiens, depuis ses débuts d'acteur à quinze ans jusqu'au triomphe international de La Cage aux folles.
    Reposant sur une documentation solide et de nombreux témoignages inédits, le livre de Philippe Durant fourmille d'anecdotes étonnantes éclairées par des extraits des sketchs et des répliques des pièces de Jean Poiret.
    Une façon originale et drôle de redécouvrir celui que l'on désigna comme le " nouveau Sacha Guitry ". Un voyage au pays de l'absurde, marqué par cette touche d'humour britannique qui caractérisait Monsieur Poiret.

  • Nous passons trois ans de notre vie aux toilettes, à raison de 2 min 33 en moyenne à chaque « séjour ». Et si vous en profitiez pour réviser vos connaissances du septième art ? Sous forme d'abécédaire, découvrez : De A comme Alcool à Z comme ZAZ (pour les initiales des noms des réalisateurs, scénaristes et producteurs David Zucker, Jim Abrahams et Jerry Zucker, pas comme la chanteuse), les meilleures répliques du cinéma d'hier et d'aujourd'hui. Des zooms sur des grands : Coluche, Audiard... Plus de 450 films cités... et autant de citations à connaître ! À quand une soirée ciné aux toilettes ?

  • Le jardin secret de Jean-Pierre Mocky. Pour la première fois en soixante-dix ans d'une carrière hors normes et jalonnée de rencontres exceptionnelles, le trublion du cinéma français déverrouille les portes de son jardin secret. L'homme ne faisant jamais dans la demi-mesure, c'est peu de dire qu'elles nous sont grandes ouvertes. Car au fond, qui est Jean-Pierre Mocky ? Sous des dehors éruptifs de provocateur que rien ne semble pouvoir atteindre se cache un homme sensible, étonnamment altruiste. Un écorché vif en proie à une mélancolie " typiquement slave ", contrebalancée par un humour implacable. Drames et désillusions sont peu à peu venus nourrir une oeuvre dont seule la mort décidera du clap de fin - mort à laquelle il vient d'ailleurs d'échapper de justesse. Il en est désolé pour elle, mais elle attendra : " Mourir ? Plutôt crever ! "

  • Toutes mains

    Bertrand Joliet

    Toutes Mains est le fruit d´une série de peintures de l'artiste contemporain Bertrand Joliet, auxquelles se sont greffés des textes, titres longs des peintures. Mélange d'humour noir et de poésie, on y parle de rêve, de cauchemar, d´aujourd´hui.

    "Un peu après, je marche dans la rue et j´entends une folle, elle chante, elle rigole, elle danse, et tout le monde a peur, mais moi, je l´ai vue avant dans le bureau et je croyais qu´elle empruntait de l´argent, enfin bon, elle ne me fait pas peur, la pauvre, elle avait juste trouvé du travail. Un jour aussi, un fou m´a béni dans la rue. Il était à poil et il bénissait les gens, enfin, ceux qui n´avaient pas changé de trottoir."

  • J'ai débranché

    Thierry Crouzet

    • Fayard
    • 11 Janvier 2012

    Au début, vous regardiez vos mails une ou deux fois par jour. Combien de fois aujourd´hui ? Ne vous est-il jamais arrivé de consulter vos messages, puis de les consulter à nouveau cinq minutes plus tard comme si votre vie en dépendait ? Parfois ne cherchez-vous pas votre mobile avec plus de fébrilité que les clés de chez vous ? Êtes-vous sûr de ne pas être accro à internet ? Cet outil inventé pour nous aider à mieux communiquer n´est-il pas en train de faire de nous des esclaves ? Épuisé par quinze ans d´hyperactivité en ligne, Thierry Crouzet, gourou des réseaux sociaux, entame une cure de désintoxication. Il prévient ses milliers d´amis Facebook et Twitter qu´il les quitte durant six mois. Il disparaît du Net pour se sevrer. Au fil des jours, il nous raconte avec humour et cynisme ses crises de manque, puis comment il se reconstruit. Le récit souvent drôle de cette expérience se lit comme un roman où alternent les anecdotes et les interrogations philosophiques. Et si, en fin de compte, il existait un art de vivre au temps d´internet ?

  • Pudique et discret, Laurent Ruquier s'était, jusqu'à ce jour, très peu dévoilé. Pour la première fois ici, il prend la plume afin de se raconter. Sa passion de la radio en fil conducteur, il revisite son enfance, son incroyable carrière, et revient sur les étapes qui ont construit l'homme de radio et de télévision qu'il est devenu. Premiers pas, rencontres déterminantes, amitiés décisives, succès et échecs, Laurent Ruquier retrace son parcours personnel, multipliant, avec l'humour qu'on lui connaît, les anecdotes plus savoureuses les unes que les autres.
    De sa jeunesse dans une famille modeste du Havre jusqu'aux coulisses du monde des médias, le livre intime d'un animateur indépendant, un homme des ondes populaire et sans langue de bois.
    /> Montez le son, ça va commencer...

  • Même après soixante ans de carrière, de rencontres et d'amitiés avec les plus grands - de Jean Poiret à Bernard Giraudeau en passant par Jean Becker -, Gérard Hernandez n'est pas homme à raconter ses mémoires.
    Son caractère espiègle et son esprit iconoclaste l'ont poussé à aller au-delà, nous faisant découvrir un peu plus qu'un acteur et un tout autre être que Raymond, son personnage dans Scènes de ménages depuis 2009 : un philosophe du quotidien qui se cache derrière sa moustache et une grande discrétion médiatique.
    Il nous parle de la vie, qui ne fait que passer, de l'amour, qui le lie à son épouse depuis plus de cinquante ans, et, avant tout, de ses valeurs, ancrées dans ses racines espagnoles. Il pointe les grandes folies ou les petits travers de la société et scrute la marche du monde de son oeil tendre et ironique. Fin connaisseur des êtres et de l'existence, il nous ouvre les yeux sur ce qui importe vraiment sans pour autant se poser en donneur de leçons, en nous apprenant juste à rire de tout... ou presque.
    Mot après mot, il distille une vision de la vie légère et souriante... très communicative !

  • À l'occasion des 30 ans de la mort de Thierry Le Luron, Virginie de Clausade nous livre un récit inédit sur les cent dix dernières semaines de la vie du célèbre imitateur, de la découverte de sa séropositivité à son décès. À l'occasion des 30 ans de la mort de Thierry Le Luron, Virginie de Clausade nous livre un récit inédit sur les cent dix dernières semaines de la vie du célèbre imitateur, de la découverte de sa séropositivité à son décès. " Hervé, mon oncle, fut le manager de Thierry Le Luron du début des années 80 à son décès. Pourtant, de Thierry, de leur histoire, je ne savais rien si ce n'est que j'avais grandi en compagnie de son chien, Teddy. Il y a trois ans, en déjeunant avec Hervé, je lui évoquais mon envie d'écrire sur le sida et les premières années de l'épidémie. Je voulais traiter ce sujet, sans savoir encore comment. Pourquoi n'écrirais-tu pas sur Thierry? J'hésitai mais je l'écoutai... et Thierry eut alors sur moi le même effet qu'il eut sur tous : à titre posthume, il me conquit. Il me fallut ensuite des mois pour trouver comment relier mes sujets, pour conserver la distance qui préserve de l'obscène et métamorphose le réel en matière littéraire. Je me suis appuyée sur les souvenirs d'Hervé, ce dont il avait été témoin, ce que Thierry et lui avaient partagé ; sur ses agendas ; sur les archives inédites de la production familiale, le Gala des étoiles. Je voulais narrer les débuts d'une pandémie, le destin de Thierry Le Luron s'est présenté pour l'incarner. Voici son histoire pour raconter l'Histoire. " Virginie de Clausade

  • Dans cette pièce de théatre aux dialogues enlevés, Gérard Païta dépeint avec humour une figure divine au bord du burn-out. Monsieur et madame Dieu sont à l'image d'un couple ordinaire, soucieux de la manière dont les hommes se comportent, comme s'il s'agissait de leurs propres enfants. Accablé par les faits divers sordides, inquiet devant l'ignorance et la violence qui règnent sur terre, et persuadé que les hommes sont aujourd'hui en capacité de détruire la planète, Dieu décide qu'il est temps d'agir. Mais comment s'y prendre pour les aider ?

  • En plus de 40 ans d'émissions de radio et de télévision, Jean-Paul Rouland a rencontré la plupart de nos grandes stars : Lino Ventura, Yves Montand, Michel Simon, Sacha Guitry, Maurice Chevalier, Simone Signoret ... sans compter les histoires qu'on lui a

empty