Bibebook

  • Le nez d'un notaire

    Edmond About

    C'est une bien terrible aventure que va vivre Alfred L'Ambert : perdre son nez pour les beaux yeux d'une demoiselle. Ne pouvant se résoudre à voir Victorine Tompain, courtisée par Ayvaz-Bey, le jeune notaire frappe son rival au nez. Le Turc, atteint au plus profond de son amour propre, n'a plus désormais qu'une seule idée : couper le nez de maître L'Ambert durant le duel qui aura lieu le lendemain matin, à dix heures, au petit village de Parthenay... Et ce qui devait arriver arriva, Alfred L'Ambert perdit son nez et pour toujours. Il était prêt à tout pour retrouver un nez digne de ce nom, à tout sauf à souffrir. Aussi eut-il une idée lumineuse...Extrait : Le notaire se suspendit une sangsue au bout du nez. Lorsqu'elle tomba, gorgée de sang, on la remplaça par une autre et ainsi de suite, durant deux jours et deux nuits. L'enflure et la coloration disparurent pour un temps~; mais ce mieux ne fut pas de longue durée. Il fallut chercher autre chose. M. Bernier demanda vingt-quatre heures de réflexion, et en prit quarante-huit.

  • Crime de village

    Jules Renard

    OEuvre de jeunesse, Crime de village, recueil de nouvelles, parut en 1888, à compte d'auteur et passa presque inaperçu. Extrait : Extrait : Cependant, on tiraillait encore le drap. Elle fit un effort pour secouer la paralysie de la peur qui commençait à la gagner et se laissa glisser au bas du lit. Elle sentit quelque chose qui se levait le long de ses jambes. Dans le mouvement qu'elle fit pour se soutenir, sa main rencontra le chandelier de fer. Elle le prit, le leva, énergique, sur sa tête, et l'abattit de toutes ses forces, à plusieurs reprises, tellement hors d'elle-même qu'elle n'entendit pas une voix sourde, la voix de la Collard, crier : « Mais c'est moi, êtes-vous folle, c'est moi. » Et, lourdement, un corps s'affaissa.

empty