Bandes dessinées / Comics / Mangas

  • Et si le vélo était avant tout un moyen de déplacement intérieur ? Une formidable occasion de redécouvrir la ville, mais aussi soi-même...
    A travers une foule d'anecdotes savoureuses, d'envolées théoriques implacables et volontiers cocasses, sans oublier quelques bouffées d'indignation pamphlétaires contre la barbarie automobile, ce Traité de vélosophie démontre, par l'humour, que le vélo est un outil libérateur de la pensée.
    Sur un ton léger, mais percutant, l'auteur propose une manière inédite de penser la ville, en passe de redevenir humaine après s'être vouée au totalitarisme motorisé.
    Aussi, quand vous verrez passer un cycliste, ne vous fiez pas à son allure inoffensive. A sa façon il est en train de changer le monde...

  • De Gaulle à la Plage est né dans les pages de Vive la Politique, ce grand homme en short découvrant les tongs et les congés payés nous a fait tellement rire qu'il ne pouvait pas nous quitter aussi vite. Très vite Jean-Yves Ferri s'est senti investi d'une impérative mission, il en allait de l'intérêt supérieur du pays, il fallait raconter l'été 56, celui où le Général, lassé de l'ingratitude de ces veaux de français, décida de se consacrer à l'édification de châteaux de sable, au bonheur des pique-nique et aux joies du volley ball.

    Couverture mate, dos toilé, un album superbe qui paraîtra avoir été publié en 1956. 48 pages de pur bonheur

  • À l'invitation de sa cousine Frédérique, Camille retourne dans le vieux manoir où elle a passé le plus bel été de son enfance. Mais plus rien, dans le sinistre paysage qu'elle découvre, ne correspond aux tendres souvenirs qu'elle chérissait... et les gens méfiants qu'elle rencontre à la taverne du village semblent craindre ce lieu qu'ils nomment « la maison du diable ». Quant à la mystérieuse Frédérique, elle n'aime décidément ni le potage à l'ail, ni la quiche à l'ail, ni la salade de gousses d'ail. Les cousines vampires se lit comme l'on regarde une vieille série B oubliée...

  • Installé depuis une vingtaine d'années dans le mythique Centre-Sud de Montréal, Richard Suicide signe enfin la toute première étude anthropologique sérieuse - sous forme de bande dessinée - sur la faune (houblonnée) et la flore (gastrique) du vénérable quartier.

    Fiches pratiques et graphiques explicatifs à l'appui, l'auteur livre entre deux brosses un portrait touchant de ces éclopés qui se sont enfargés dans la rue Sherbrooke pour ensuite débouler la côte jusqu'à Ontario.

  • Savez-vous que le Petit Nicolas est né sous la forme d'une bande dessinée en couleur ?
    IMAV éditions publie pour la première fois en album bd l'intégralité des planches écrites par René Goscinny et dessinées par Sempé.
    Ces planches sont parues entre 1955 et 1956 dans un magazine belge, Le Moustique, auquel collaboraient Sempé et Goscinny.
    Puis ils quittent Le Moustique et, trois ans plus tard, en 1959, ils reprennent Le Petit Nicolas, cette fois-ci sous la forme de récits illustrés. Les histoires paraîssent alors dans Sud-Ouest Dimanche, puis sont éditées en livres et remportent un immense succès.
    Les planches inédites qui sont aujourd'hui publiées dans cet album contiennent tous les ingrédients qui feront le succès du Petit Nicolas.
    Elles se présentent sous la forme de gags en une planche. Dans ses scénarios Goscinny a déjà mis en place les ressorts de la saga et campe les principaux personnages. Sempé représente déjà un Nicolas immédiatement identifiable.
    Cette bande dessinée a déjà la saveur de ce qui fera le succès du personnage, humour et poésie.
    La parution de l'album Le Petit Nicolas, la bande dessinée originale complète cette série imaginée par René Goscinny et Jean-Jacques Sempé.
    Ce trésor retrouvé permet de découvrir la genèse de l'une des oeuvres les plus célèbre de la littérature jeunesse.

  • Casa rodeo

    Thom

    Chaos, paresse et dangereuses expériences scientifiques : c'est une journée comme les autres chez Caropin et ses amis, jusqu'à ce que leur propre maison en ait assez de leurs frasques et décide de les abandonner. Arriveront-ils à la retrouver ? Acceptera-t-elle de les héberger à nouveau ? Dans Casa Rodeo, même les maisons ont des sentiments...

  • Vous souvenez de la fois où Jos Montferrand a payé pour son boire en étampant son pied au plafond? Ou de la fois où il a varlopé une centaine d'Anglais dans une rivière en swinguant un Irlandais par le pied? Notre histoire se passe ben après ça.

    Jos est rendu vieux, pis les lendemains de brosse passent moins bien qu'avant. Mais ça a l'air que quelque part à l'est, ils ont inventé un remède miracle pour te requinquer le gaillard.

    Ils appellent ça la poutine.

  • Après un an sans donner de nouvelles, Nana déboule dans l'appartement de ses deux anciennes colocataires et amies. Ses motivations semblent simples : elle veut réparer les pots cassés et regagner leur confiance. Ce sera un peu plus compliqué que prévu.

    Les petits garçons est un récit sur les aléas du début de l'âge adulte et sur les amitiés qui nous brisent le coeur.

  • Mouchequetaire. C'est comme un jeu de mots avec mouche et mousquetaire. Mais c'est surtout le seul héros qui puisse sauver Mourrial d'une menace terrible : une mouche. Une mouche qui sème la pagaille un peu partout à travers la ville, faisant dérailler un évènement incontournable de la saison estivale : le Festival de Zazz.

    Les gens ont peur : que feront-ils pour s'amuser? Le divertissement est en danger. La police ne sait plus quoi faire. Le maire, pris au dépourvu, décide de faire appel au Mouchequetaire pour régler le problème. Mais l'opinion publique est divisée : notre protagoniste est-il vraiment l'homme de la situation?

  • Les ananas de la colère Nouv.

    Lorsque Bonnie Lavallée est trouvée morte dans son appartement, la police de Trois-Rivières croit avoir affaire à une banale intoxication au piña colada. Mais Marie-Pomme, voisine de la victime et barmaid à L'Ananas d'or, est convaincue que l'ancienne championne de limbo a été assassinée. Et puisque les forces de l'ordre sont occupées par leur épluchette de blé d'Inde annuelle, c'est à elle de mener l'enquête...

    Inspirée par le kitsch tiki et les traductions françaises d'Agatha Christie, Cathon signe avec Les ananas de la colère un récit policier décalé se déroulant dans le fameux quartier hawaïen de Trois-Rivières. Auteure et illustratrice de nombreux livres jeunesse, Cathon a également co-signé La liste des choses qui existent et Les cousines vampires. Passionnée par les cocktails tropicaux, elle possède une importante collection de verres tiki qu'elle époussette tendrement deux fois par jour.



  • Dans ce premier volume de l'Intégrale Valentin le vagabond retrouver les histoires parues de 1966 à 1977 :





    - Le Bouton fatal





    - L'Auto-stop





    - L'Héritage diabolique





    - L'Homme à abattre





    - L'Alchimiste (28 planches inédites en album)



    />

    - La Réussite





    - Valentin le vagabond et les hippies





    - Les Dévaliseurs





    - Moi j'veux bien !





    - Aux Fous





    - Amour quand tu nous tiens !





    - Dernière histoire










    BONUS : Un dossier de 40 pages riches en documents et inédits.










    Valentin le Vagabond est une bande dessinée écrite par René Goscinny et illustrée par Jean Tabary publiée dans le journal Pilote dès 1962. Après avoir créé Astérix et Le Petit Nicolas, René Goscinny s'associe avec Jean Tabary pour faire vivre Iznogoud puis Valentin le vagabond.










    Ce personnage est l'une des dernières créations du scénariste. Valentin est un vagabond très sympathique, grandement naïf, aimant la nature, divaguant dans la campagne française et réussissant toujours à être embarqué contre sa volonté dans d'incroyables péripéties.

  • Dans ce premier volume de l'intégrale Valentin le vagabond, retrouvez les histoires parues dans Pilote de 1962 à 1965 :
    - Le Snob
    - La Vie de château
    - L'Évadé
    - Aux Sports d'hiver
    - Le Prisonnier récalcitrant
    - Valentin le vagabond fait le singe
    - Les Mauvais instincts
    - Le Chef de gang ! (28 planches inédites en album)

    BONUS : Un dossier de 40 pages riches en documents et archives inédites.

    Valentin le Vagabond est une bande dessinée écrite par René Goscinny et illustrée par Jean Tabary publiée dans le journal Pilote dès 1962. Après avoir créé Astérix et Le Petit Nicolas, René Goscinny s'associe avec Jean Tabary pour faire vivre Iznogoud puis Valentin le vagabond.
    Ce personnage est l'une des dernières créations du scénariste. Valentin est un vagabond très sympathique, grandement naïf, aimant la nature, divaguant dans la campagne française et réussissant toujours à être embarqué contre sa volonté dans d'incroyables péripéties.

  • « La première chose qui frappe l'esprit en arrivant à Whitehorse, ce sont les pélicans. Parce qu'ils sont partout et parce qu'ils ne sont pas comme nos dociles et minables petits pélicans de ville, non : ils sont au moins dix fois plus gros et ils visent invariablement les yeux lorsqu'ils vous fondent dessus en piqué. Il n'est pas rare de croiser en ville de vieux prospecteurs n'ayant en guise d'yeux que deux trous béants, deux abîmes sans fond couleur d'encre. L'horreur. La deuxième chose, c'est le volcan immense qui gronde sans cesse et qui domine la ville par son ombre lourde et ses éruptions spontanées. Et il faut faire attention à toute cette lave partout. »

    - Extrait du journal d'Henri Castagnette

  • Le couple formé de Henri, misanthrope, et Laura, comédienne à l'aube du succès, commence à se désintégrer lorsque cette dernière a l'opportunité d'aller tourner un film sur les caribous à Whitehorse avec le détestable réalisateur prodige Sylvain Pastrami... L'amour saura-t-il survivre au cruel milieu du cinéma québécois?

  • Le journal intime de Marcus Pigeon est-il le plus grand témoignage de notre siècle sur cette pathologie, cette étrange dynamique qui s'installe inévitablement chez des humains forcés de vivre ensemble dans une boîte métallique dérivant dans le vide interstellaire, loin de tous leurs semblables, seuls face à leurs âmes noires et à leurs angoisses existentielles?

    Non.

    Mais quand même.

  • Icône et symbole parfait de la Belgique (très) profonde, la voisine Fernande revient en force et en farce dans cette deuxième compilation de ses mésaventures. Toujours avides de se rendre mutuellement service, elle et son auteur de voisin enchaînent les bonnes intentions et les petits cadeaux qui se muent systématiquement en dérapages catastrophiques et en cascades de gags. Au-delà des situations et des rebondissements hilarants, ces épisodes burlesques sont l'occasion de découvrir un portrait au vitriol enrobé de miel d'une province souriante, bon enfant et profondément humaine. Les 4 saisons de ma voisine Fernande reprend une cinquantaine de séquences contées en images à déguster comme des petits bonbons fondants.
    À travers ses billets radiophoniques hebdomadaires dans l'émission Les Enfants de choeur sur VivaCité, Dominique Watrin a popularisé le personnage haut en couleur de sa voisine Fernande. Ce journaliste et sociologue de formation réalise la synthèse des démarches qui lui sont chères : raconter des histoires de gens de la rue et, au-delà de la multiplication des récits cocasses, en off rir une vision qui interroge sur l'humanité.

  • Mile end

    Michel Hellman

    Sur un ton fantaisiste et humoristique, Michel Hellman met en scène des anecdotes et tranches de vie inspirées par ce quartier montréalais haut en couleur et riche en histoire. Il raconte la métamorphose du quartier durant la dernière décennie en faisant un parallèle avec sa vie.

  • L´humour, corrosif et libertin, de Wolinski passe au scalpel nos petites destinées humaines.
    Son crayon, souvent cruel mais toujours inspiré, a fait grincer des dents et pleurer de rire plusieurs générations.


    Cette anthologie nous replonge dans l'univers caustique de Wolinski, à travers de nombreux dessins - dont des inédits - mais également des réflexions du dessinateur.


    De Cuba au Cambodge en passant par Moscou, il livre des morceaux de sa vie et, sans rien sacrifier de son humour noir, laisse entrevoir une personnalité sensible et troublante.


    Wolinski se raconte enfin en mots. C´est une première !

  • Histoire aussi véridique que vraisemblable des voyages de la famille Fenouillard, où l'on verra comme quoi, à la suite de plusieurs crises gouvernementales et intestines, M. Fenouillard perdit successivement de nombreux chapeaux, mais conserva son parapluie. - Ouvrage destiné à donner à la jeunesse française le goût des voyages. Après le sapeur camember, l'excellence de l'humour de Christophe. Epub accessible aux aveugles et mal-voyants (le texte alternatif, description des images est rédigé pour chaque image et peut donc être transmis par un lecteur d'écran ; le texte a été entièrement saisi et peut donc être agrandi pour une lecture plus confortable).

  • La conquete du cosmos Nouv.

    Quatre ans après avoir ruiné l'histoire de l'aviation avec Les premiers aviateurs, Alexandre Fontaine Rousseau et Francis Desharnais unissent à nouveau leurs forces pour faire la passe à la course à l'espace. La conquête du cosmos relate cette lutte scientifique ayant opposé l'URSS aux États- Unis à l'apogée de la guerre froide. Tous les événements marquants de cette aventure extraordinaire sont ici présentés dans leur plus factuelle réalité, à l'aide d'effets spéciaux de pointe.

  • La vie à deux, la vie en couple, le dessinateur Tetsu en est un des plus fins observateurs.

    L´homme et la femme sont-ils faits pour vivre longtemps ensemble et que reste-t-il de l´amour lorsque le quotidien s´installe ?

    Avec l´humour qui le caractérise, Tetsu nous apporte des débuts de réponse.

    Toute une vie à deux rassemble ses meilleurs dessins d´humour sur ce thème éternel.

  • Le couple formé de Henri, écrivain misanthrope, et Laura, comédienne à l'aube du succès, commence à se désintégrer lorsque cette dernière a l'opportunité d'aller tourner un film sur les caribous à Whitehorse avec le détestable réalisateur prodige Sylvain Pastrami... L'amour saura-t-il survivre au cruel milieu du cinéma québécois?


  • - L'heure est revenue, pour de vrai, cette fois. Nous sommes partis en quête d'un objet légendaire pour en terminer pour de bon avec le dé maudit. Le combat final approche, le dénouement, l'apogée, le climax...


    - Oui, bon, la fin, en somme.


    - ... Tu es bien terre à terre pour un artiste


    - La bave de la morte-vivante n'atteint pas le...


    - Oui oui, c'est ça, allez, laisse les grands travailler.



    - HEY !

  • Journal d'un hot dog : Avec humour et dérision, on plonge dans la vie trépidante de Jasper, un sympathique chien de fourrière qui use de tous les stratagèmes possibles pour se faire adopter et profiter pleinement de la vie. Et si la vie de nos chers animaux de compagnie n'était pas si différente de la nôtre finalement ?
    Journal d'un Hot-dog est un roman avec du texte et des illustrations humoristiques.
    Cool Raoul : Raoul n'est ni le cancre ni la grosse tête de sa classe, c'est juste Raoul, le gars le plus cool du collège St-Supplice. Il est convaincu que ses parents n'ont pas assisté à sa naissance, que sa vieille tante Gertrude est une espionne toujours en activité et que sa prof de français est une incendiaire. Malgré tout, Raoul trouve sa vie super cool. Il pourrait avoir des tas de copains, mais il préfère se tenir avec Bart, son meilleur ami qui a la phobie des serpents et des araignées. Quand Raoul et Bart font la connaissance de Catline et de Li Mei, deux filles de leur classe, c'est le début d'une grande amitié d'un groupe vraiment cool.

    Diplômé d'un doctorat en Sciences de la religion de l'Université de Montréal, Alain Ruiz est auteur de plusieurs romans et guides pratiques vendus à plus de 130 000 exemplaires, dont la série Ian Flibus (Ian Flix) qui a connu un vif succès au Québec et Les chroniques de Braven Oc également adaptées en BD. Alain Ruiz est marié et père de 3 enfants.

empty