• Jamais les ruptures conjugales n'ont été aussi nombreuses, et jamais le couple n'a été autant célébré sur l'autel des valeurs contemporaines. Contradiction ? Nullement. C'est justement parce que l'on attend beaucoup du couple qu'il est devenu si difficile à construire. Aujourd'hui, on ne se satisfait plus d'un demi-bonheur. Ce qui hier encore allait de soi est désormais systématiquement mis en question. Jean-Claude Kaufmann fait le point sur les différents aspects de la vie en couple et nous permet ainsi de connaître les mystères du fonctionnement conjugal à l'heure où, depuis une génération au moins, celui-ci évolue très rapidement. Amour, choix du conjoint, étapes du cycle conjugal, gestion de l'insatisfaction et des attentes réciproques, rôles féminins et masculins : les nouvelles règles de la vie à deux.

  • La sanction est une pratique commune en éducation, mais elle reste un impensé et un tabou de la réflexion éducative contemporaine. On préfère s'interroger sur sa légitimité que sur ses fonctions et les mécanismes qu'elle met en jeu. Elle a pourtant une histoire : une histoire des pratiques, aussi bien familiales que scolaires, et une histoire des idées. Qu'ont dit les philosophes sur cette épineuse question?? Qu'en pensent les psychanalystes et les pédagogues?? Que retenir de leur lecture?? Alors que l'on assiste à une «?judiciarisation?» des formes punitives au sein de l'institution scolaire, Eirick Prairat tente de donner corps à l'idée de sanction éducative. Il expose ses effets et analyse les conditions requises pour que cette dernière participe à la responsabilisation et à la socialisation de l'enfant.

  • La Comédie humaine - Études analytiques. Seizième volume de l'édition Furne 1842. Extrait : La femme qui, sur le titre de ce livre, serait tentée de l'ouvrir, peut s'en dispenser, elle l'a déjà lu sans le savoir. Un homme, quelque malicieux qu'il puisse être, ne dira jamais des femmes autant de bien ni autant de mal qu'elles en pensent elles-mêmes. Si, malgré cet avis, une femme persistait à lire l'ouvrage, la délicatesse devra lui imposer la loi de ne pas médire de l'auteur, du moment où, se privant des approbations qui flattent le plus les artistes, il a en quelque sorte gravé sur le frontispice de son livre la prudente inscription mise sur la porte de quelques établissements : Les dames n'entrent pas ici.

  • Un panier de linge sale toujours plein, trois rejetons aussi adorables qu'accaparants, une collègue de bureau acariâtre, un emploi du temps saturé jusqu'à l'asphyxie... c'en est trop, Clémentine est à bout ! À 38 ans, la pauvre mère de famille tombe de haut, elle qui rêvait d'être une maman parfaite. Assaillie par une charge mentale écrasante, elle se rend à l'évidence : il est grand temps pour elle de se ressourcer.

  • 80 listes qui prouvent que vous êtes normale !
    ILS EN PARLENT !
    « Une écriture dense et riche, une petite révolution dans la littérature. » - Simone de Beauvoir
    « Faut peut-être pas exagérer non plus Simone. » - Laurent Ruquier
    « Oui bon disons juste que je me suis bien marrée. » - Simone de Beauvoir, encore
    « Mais quand est-ce que tu cherches un travail digne de ce nom ? » - Le père de l'auteur
    « Quand tu auras un nez digne de ce nom. » - L'auteur
    - Parce que vous avez sans doute déjà plein de livres sérieux sur la grossesse, et que vous détendre fera du bien aussi à votre périnée.
    - Parce que vous êtes déjà maman, et que vous n'avez pas le temps de lire autre chose que des listes.
    - Parce que du coup la liste de courses ça y est, vous la connaissez par coeur.
    - Parce que ça fait du bien de comprendre qu'on est (presque) toutes pareilles.

  • Une jeune maman est pleine de doutes et d'interrogations. Avec perplexité, elle se retrouve souvent seule, ou bien confrontée à une vision erronée de la réalité par le biais de conseils «avisés» de la belle-mère, d'informations déformées d'Internet, de constatations effrayantes du pédiatre.
    Maman Ravie est un ouvrage drôle, piquant et abordant les facettes de cette vie de famille qui se crée, entre baby blues, kilos en trop et crises de nerfs, tout en mettant la nouvelle maman face à elle-même, face à un nouveau papa, face à un petit monstre que la jeune femme naïve avait imaginé beau, propre et souriant !
    Parce que toutes les femmes sont différentes et que tous les enfants sont différents, toutes les grossesses sont différentes, CQFD. mais un mot résume bien cette nouvelle vie : courage !


  • Retrouvez Caméliope et sa bande déjantée!

    Retour à la maison pour Caméliope et la tribu de Capcity-le-Soubresaut après leur singulier périple en Inde. C'est l'heure de retrouver leurs petites habitudes et leurs foyers, mais avec nos banlieusards préférés, rien n'est jamais de tout repos, même et surtout en amour ! Caméliope décide de ramener chez elle un souvenir des terres indiennes peu commun, qui perturbera tous ses repères...
    Entre rires et larmes, passions et péripéties, retrouvez cette joyeuse bande solidaire et leurs nouvelles aventures déjantées dans ce roman de vie.

  • Pourquoi est-il si difficile de communiquer avec nos semblables ? Ces nouvelles taquinent l'absurde et la dérision, et illustrent avec humour ces questions.

  • Le journal, un peu fou d'une poissarde ou les tribulations de la probable fille du grand blond avec une chaussure noire.


    On pourrait la décrire comme la petite rousse aux pieds nus. Et le premier qui dit Zora, je le mords!

    D'infimes accidents en immenses bévues, je me demande continuellement comment je suis en vie.
    Je cours vite, enfin pas assez, vu que ma guigne a inlassablement deux trains d'avance sur moi.
    Ici, l'humour est de mise, la poisse OK, mais toujours en riant

  • Nathan Golberg utilise le mensonge quotidiennement, refusant d'avouer à sa famille son homosexualité. Il s'invente une autre vie, quitte à mettre son couple en péril. Mais il se retrouve coincé lorsqu'il reçoit une invitation de ses parents : le hic, c'est qu'ils veulent rencontrer sa fiancée !
    Désespéré, il demande à une inconnue sans-abri d'endosser ce rôle. Elle va lui apprendre à s'accepter, il va lui apprendre à aimer la vie. De fil en aiguille, ils vont tous deux rapidement comprendre que leur rencontre n'était pas le fruit du hasard et que leur destin est lié.

  • Je ne cherche pas à mentir : ce que je dis, c'est la vérité pur jus ; je n'ai même pas besoin d'inventer, surtout que je ne suis pas douée pour mentir ! Mais je dois bien l'avouer, c'est plus fort que moi : je suis une vraie gaffeuse, une vraie de vrai ! Je gaffe... toujours par inattention, jamais par bêtise

  • - Encore un gars ! Quand est-ce que tu me feras une fille ?

    Monsieur Anthelme était déconcerté d'être le père d'un cinquième garçon. Bien davantage, il était furibard !
    - Je vais quand même pas en avoir une tripotée, composer une équipe de rugby entière, avant d'avoir une seule gonzesse !

  • Tome 1

    Comment trouver ma voie dans ce labyrinthe de névrosés ?

    Famille en (dé)composition, relations mères-filles, belle famille, éducation des enfants...

    On a tous dans nos familles des modèles différents, et on se pose tous un jour la question de savoir quel parent est-on devenu par rapport à ceux qu'on a eu.

  • Mamette

    Jean-Patrick Beaufreton

    La plus chère tradition de Mamette est de réunir la descendance au grand complet le dimanche entre la fête de Noël et le Nouvel an : ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants, pas un ne manque à l'appel. Pour rien au monde, Mamette ne dérogerait à cette coutume ; c'est sa Fête, avec un grand adjectif possessif et une immense majuscule.

    Quelques descendants, sa fille en tête, songeaient à la décharger de cette corvée annuelle, jugée trop lourde pour son âge. Ils auraient souhaité lui réserver une surprise et organiser le repas complet pour la si longue tablée.

  • Grégoire est un brave gars ; ses parents sont des paysans, qui cultivent leurs terres à côté de Trun et s'occupent bien de leurs bêtes. Grégoire va sur ses vingt-cinq ans. Ce n'est pas un gars à courir les filles ; il est sérieux et propre ! Ses parents s'inquiètent. Ils commencent à prendre de l'âge et se demandent ce que va devenir la ferme, quand ils ne seront plus là.
    - Dimanche, y a bal au café ? Eh bien, tu repères une fille qui te plaît, tu lui proposes de danser avec elle et tu lui parles de la ferme... Surtout tu lui dis que t'aurais envie de faire des enfants avec elle...

  • Depuis qu'elle est veuve, la mère Marie semble être dépositaire de la tristesse du monde. Aux dires des autres femmes de sa condition, elle ne manque pourtant de rien. Néanmoins, la mère Marie paraît porter la triste sur ses épaules ! Dans son éternelle robe noire, enveloppée de son manteau sombre, elle se traîne de bon matin à la boulangerie avant de cheminer, de son petit pas cahotant, vers l'église qui tourne le dos à la place.

  • "Allez hop, pas de bain aujourd'hui, c'est important de reposer ta peau."
    "Vous connaissez le sexe ? - Oui, j'aime bien ça."
    "Vous me dites que je peux introduire la viande, mais je dois l'introduire où ?"
    "Vous avez un moyen de contraception ? - Non, je suis venue en bus."
    Avec l'arrivée d'un enfant, on évite de dire des gros mots. En revanche, on en dit des âneries !
    Lues, entendues ou confessées, découvrez 100 perles de papas et de mamans. Interdit de se moquer : on est tous le parent à la masse de quelqu'un. Même si certains le sont quand même plus que d'autres...

empty