• Aux Mûriers, l'ennui tue tout aussi sûrement que la vieillesse.
    Matt Cirois, 90 ans et des poussières, passe le temps qu'il lui reste à jouer les gâteux. Tout aurait pu continuer ainsi si Maglia, la doyenne de la maison de retraite, n'avait vu en rêve le fléau s'abattre sur le monde.
    Et quand, après quarante jours et quarante nuits de réclusion, les pensionnaires retrouvent la lumière et entrent en chaises roulantes dans un Paris dévasté, c'est pour s'apercevoir qu'ils sont devenus les proies de créatures encore moins vivantes qu'eux.
    Que la chasse commence...
    Fabien Clavel, lauréat d'une douzaine de prix et auteur d'une vingtaine de romans, est l'une des voix les plus connues de l'imaginaire. Sa plume caméléon s'adapte à sa volonté d'en explorer tous les sous-genres. Avec L'Évangile cannibale, il revisite le mythe du zombie et du survival dans un roman court, rythmé et caustique.

  • Pierre-Alexis Ponson du Terrail (1829-1871)

    "- Duchesse !
    - Baron...
    - Avez-vous des nouvelles de Mgr le régent ?
    - Aucune depuis hier.
    - Cela m'inquiète sérieusement, ma pauvre duchesse ; et je crains fort...
    - Ne craignez rien, baron, votre nomination doit être signée à cette heure.
    - Dieu vous entende, duchesse !
    - Vous tenez donc bien, cher, à ce gouvernement ?
    - Dame ! duchesse, jugez-en vous-même. J'ai fait appeler mon intendant hier soir, et je lui ai demandé un exposé succinct et clair de mes affaires...
    - Je devine, vous êtes ruiné...
    - Mieux que cela, duchesse, j'ai un million de dettes et plus de crédit.
    - Vous ne paierez pas vos dettes, mon pauvre baron.
    - J'y ai déjà songé, duchesse : mais comment en ferai-je d'autres ?
    - Enfant ! puisque vous allez être gouverneur de la province de Normandie pour Sa Majesté le roi Louis XV.
    - Très bien. Mais si je ne le suis pas ?...
    Et le baron, qui était encore au lit, allongea sa main fine et aristocratique vers le guéridon qui se trouvait à son chevet, y prit sa boîte d'or, et barbouilla coquettement son jabot de cette poudre jaune, qu'on nommait le tabac d'Espagne."

    Le jeune baron de Nossac est ruiné. Seule sa maîtresse, la marquise d'A..., peut le sauver en le faisant nommer gouverneur de Normandie. Mais les choses vont autrement... De Nossac se résout alors à se marier avec Hélène Borelli, fille d'un riche fermier des gabelles. Mais le soir des noces, la marquise d'A... rappelle au baron une promesse faite : Etre son esclave pendant 24 h, le jour qu'elle voudrait.... et c'est ce soir-là qu'elle a choisi justement...

  • Individuels ou collectifs, ces poèmes disent la nécessaire fraternité, celle qui donne à voir l'autre comme son frère, quelle que soit son origine, d'ici ou d'ailleurs. Parce qu'il est « frère » il est semblable et différent. Parce qu'il est « frère », la solidarité coule de source. Parce qu'il est « frère », la vie, les droits sont partagés. Ils nous disent la paix possible si l'on ne vient pas l'entraver, l'amour capable de terrasser la haine, le droit plus puissant que la force...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Dans les poèmes de Colette, passe, vibrant, le souffle de la poésie, la plus belle, la plus pure, celle qui vient du coeur, parce qu'elle parle de la vie elle-même, de ses joies, de ses peines, de l'innocence de l'enfance à la tristesse de l'exclu. Elle sait émouvoir ce qu'il y a de meilleur en nous. Sa voix nous devient familière sur la bande F.M. Au cours de ses émissions « Envol de nuit des artistes » et « Les poètes ne mourront jamais », elle ne parlait que trop rarement de ses oeuvres, et toujours de celles des autres, des plus célèbres au plus obscures, sachant mettre en valeur les unes et les autres, encourageant poètes, musiciens, comédiens et peintres, et mettant en lumière le talent de chacun. Maintenant, elle anime l'émission « Éclosion », dont le titre indique bien son espoir de voir reconnaître de nouveaux talents. Mon souhait est que le sien soit connu du plus vaste public. Maroussia Colette, après avoir vogué dans les ondes moyennes et la « fréquente modulation » d'émissions poétiques, se lance dans le grand large des ondes littéraires avec un deuxième îlot de poésie : « L'amer amour à mort », autant d'écueils dans une vie océane, à travers lesquels elle se faufile ou elle débarque, grâce à une grand-voile gonflée par le souffle poétique. Souhaitons que ce recueil arrive à bon port, celui du coeur. Christian Gebel

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Une histoire peu banale;
    à donner des frissons dans le dos !

    Vous êtes-vous déjà demandé comment vous réagiriez si on devait vous enterrer vivant? Sérieusement, que feriez-vous?
    « Je hurlerais », dites-vous? Impossible, car on vous a administré un poison qui vous empêche de parler et, même, de respirer. Vous ne pouvez même pas bouger un simple doigt tellement la drogue est efficace.
    Une fois sous terre, alors que tous vous croient mort, vous êtes confronté à votre pire hantise. De tout votre être, vous espérez que tout ça n'est qu'un cauchemar duquel vous vous extirperez bientôt. Mais hélas, ce que vous vivez est tout sauf un cauchemar. Terrible, pas vrai?
    C'est l'histoire de Jérémie, un éleveur de coqs de combat. Un ennemi l'a fait passer pour mort aux yeux de tous, dans l'intention de le déterrer et d'en faire un zombi.
    Sachez qu'un zombi n'est pas une créature chimérique. C'est une personne déclarée morte, inhumée puis déterrée pour être asservie, grâce à une drogue qu'on lui fait absorber sur une base régulière. Ce phénomène existe en Haïti depuis deux siècles, bien que puni par un article presque aussi ancien du Code pénal, l'article 246.
    Pour la première fois en Haïti, ce crime donne lieu à un procès. La plaidoirie vous étonnera. Quel sera le verdict ?
    Après le jugement tant attendu, la juge fait solennellement une recommandation aux dirigeants du pays.

  • Aux cent francs d'amende s'ajoutaient un franc et cinquante centimes de ticket plus les frais de justice et les intérêts. L'administration espérait que Fêtnat rembourserait ses dettes par son travail en prison. Elle fut déçue, Fêtnat se révéla incapable du moindre travail. Les outils lui tombaient des mains. L'aumônier de la prison proposa qu'on le fît bibliothécaire. « Sait-il lire et écrire ? demanda le directeur qui s'appelait Daniel Directeur. - Je n'en sais rien, avoua l'aumônier qui s'appelait Joachim Aumônier des Prisons. - Mais, mon cher des Prisons, comment voulez-vous nommer bibliothécaire un illettré ? - Directeur Directeur, rien ne prouve que le dénommé Smith soit ignorant à ce point. - Rien ne prouve le contraire non plus. - Certes, puis-je vous suggérer un compromis ?... »



  • Ici commence l'histoire de celles et ceux qui s'apprêtent à réécrire les légendes de la Moïra.


    Au large du continent, sur une terre aux paysages sauvages où se mêlent hautes montagnes, rivières tumultueuses et vastes forêts, les Hommes, les Elfes et les Orques tentent, tant bien que mal, de préserver une harmonie aussi précieuse que précaire.


    Forgée cinq cent ans plus tôt, l'alliance des Hommes et des Elfes sombre peu à peu dans les brumes de l'oubli. Les liens du passé se distendent, tandis que l'ancien règne de terreur du Maître et de son Triangle Noir ressurgit des profondeurs de la forêt, menaçant l'équilibre de l'île toute entière.

  • Dans un petit pays d'Amérique Latine, trois mercenaires, trois terroristes professionnels au travail : Hugo, l'esthète du meurtre, Wladimir, le Mongol silencieux, et le narrateur - le « salaud »... Ils tuent et ils font tuer, puisqu'ils sont là pour çà et qu'ils ont le sens et le goût du travail bien fait. Mais leur vérité est peut-être moins simple. Elle est peut-être ailleurs. Sur ce thème dont la cruauté est encore renforcée par une écriture où le lyrisme jaillit de la violence, un jeune romancier français affirme l'originalité et la puissance de son tempérament.


  • Ici commence l'histoire de celles et ceux qui s'apprêtent à réécrire les légendes de la Moïra.


    Au large du continent, sur une terre aux paysages sauvages où se mêlent hautes montagnes, rivières tumultueuses et vastes forêts, les Hommes, les Elfes et les Orques tentent, tant bien que mal, de préserver une harmonie aussi précieuse que précaire.


    Forgée cinq cent ans plus tôt, l'alliance des Hommes et des Elfes sombre peu à peu dans les brumes de l'oubli. Les liens du passé se distendent, tandis que l'ancien règne de terreur du Maître et de son Triangle Noir ressurgit des profondeurs de la forêt, menaçant l'équilibre de l'île toute entière.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty