• Un roman touchant que l'on referme avec le sentiment d'avoir passé un joli moment de lecture. Des personnages hauts en couleur et un héros attachant composent cette bande de vilains petits canards. Des scènes franchement drôles jalonnent l'histoire de tous ces cabossés de la vie pétris d'humanité et de tendresse ! Une comédie feel good irrésistible, loufoque et généreuse.Depuis que sa petite amie l'a quitté, Florent dépérit. Et ce n'est pas son travail à Pôle emploi qui semble pouvoir lui redonner le sourire. Un jour d'ennui comme un autre, il voit soudain débarquer dans son agence picarde une bande d'énergumènes hauts en couleur, cinq hommes et deux femmes tout de cuir vêtus et recouverts de tatouages. Amis inséparables et bikers passionnés, ils viennent de perdre leur emploi. Comme pour beaucoup d'autres dans la région, leur usine a fermé, délocalisée dans l'Est lointain.
    Florent se prend immédiatement d'affection pour cette joyeuse troupe de durs au coeur tendre, surtout pour la belle gothique Lily-Rose, et mobilise toutes ses ressources pour les sortir de la panade. Et quand Pôle emploi organise un grand casting de comédiens pour une tournée d'été à travers la France, il est persuadé que ses vilains petits canards ont toute leur chance. Un défi de taille qui va vite prendre des allures d'aventure rocambolesque !

  • Des machines gigantesques mues par la vapeur, des héros en hauts-de-forme et monocles, des héroïnes en crinolines et ombrelles...
    L'imagerie du steampunk ne cesse de fasciner depuis la création du genre dans les années 1980.
    Mais, quelles en sont les origines ? Quelles sont les oeuvres majeures en littérature, au cinéma ou en bande dessinée ? Comment créer son propre look steampunk ?
    Rédigé par Étienne Barillier, spécialiste incontournable du genre, et Arthur Morgan, cofondateur de la communauté French Steampunk, ce guide dresse un état des lieux du steampunk aujourd'hui autour, notamment, de rencontres avec Tim Powers, K. W. Jeter, James Blaylock, Greg Broadmore ou Mathieu Gaborit.

  • Refuge 3/9

    Anna Starobinets

    • Agullo
    • 19 Mai 2016

    PRIX IMAGINALES 2017 "Alors tout commença. Mais moi, je disparus.' Dans ce roman servi par une langue belle et pure, la Russie contemporaine est gouvernée par des forces occultes, la réalité prend l'allure d'une hallucination absurde, tandis que le monde des contes a quelque chose d'affreusement réel...
    Masha est une jeune photographe russe en reportage à Paris. Oppressée par une sensation de malaise provoquée par des cauchemars et des trous de mémoire inexplicables, elle décide de rentrer en Russie, malgré les mises en garde d'un collègue : il se préparerait des événements préoccupants à Moscou. Alors qu'elle entame son périple de retour, elle se métamorphose en clochard atteint de pneumonie...
    Yasha, petit garçon victime d'un traumatisme crânien après une chute dans un parc d'attraction moscovite, se retrouve admis dans un étrange hôpital peuplé de créatures inquiétantes tout droit sorties du folklore russe...
    Joseph, joueur de cartes et tricheur professionnel russe, est emprisonné en Italie et décide de s'évader pour regagner la Russie. Au cours de cette évasion, il se transforme subitement en araignée avant de grimper à bord d'un paquebot qui
    le ramènera à bon port. À peine débarqué, il constate que le pays est plongé dans un profond sommeil...
    Quels liens unissent ces trois personnages égarés entre deux mondes qui se font écho, et parviendront-ils à se rejoindre dans ce labyrinthe de l'irrationnel ?
    Dans ce thriller métaphysique servi par une langue belle et pure, la Russie contemporaine est gouvernée par des forces occultes, la réalité banale prend l'allure d'une hallucination absurde, tandis que le fantastique d'inspiration
    folklorique a quelque chose d'affreusement réel.
    - Le précédent roman de l'auteur, "Le Vivant", est finaliste du Prix Une autre Terre 2016 (remis au festival les Imaginales à Epinal) est lauréat du prix Portal 2012 (grand prix littéraire ukrainien)
    - Son recueil de nouvelles "Je suis la reine" a été finaliste du Grand Prix de l'Imaginaire en 2014

  • Aux Mûriers, l'ennui tue tout aussi sûrement que la vieillesse.
    Matt Cirois, 90 ans et des poussières, passe le temps qu'il lui reste à jouer les gâteux. Tout aurait pu continuer ainsi si Maglia, la doyenne de la maison de retraite, n'avait vu en rêve le fléau s'abattre sur le monde.
    Et quand, après quarante jours et quarante nuits de réclusion, les pensionnaires retrouvent la lumière et entrent en chaises roulantes dans un Paris dévasté, c'est pour s'apercevoir qu'ils sont devenus les proies de créatures encore moins vivantes qu'eux.
    Que la chasse commence...
    Fabien Clavel, lauréat d'une douzaine de prix et auteur d'une vingtaine de romans, est l'une des voix les plus connues de l'imaginaire. Sa plume caméléon s'adapte à sa volonté d'en explorer tous les sous-genres. Avec L'Évangile cannibale, il revisite le mythe du zombie et du survival dans un roman court, rythmé et caustique.

  • Sympathy for the Devil est un événement : premier livre d'entretien avec Monte Hellman en français, il célèbre le retour d'un cinéaste après vingt ans d'absence. Auteur d'une douzaine de films cultes, parmi lesquels deux westerns avec Jack Nicholson et Macadam à deux voies, chef-d'oeuvre du road-movie, deux décennies se sont pourtant écoulées entre Iguana (1989) et son nouveau film Road to Nowhere, pour lequel il vient de recevoir un Lion d'Or d'honneur à la Mostra de Venise. Monte Hellman a repris la route ! Il a reçu longuement Emmanuel Burdeau dans sa maison sur les collines de Los Angeles. La série d'entretiens qui a été réalisée retrace tout son parcours, mais c'est aussi un portrait du cinéaste à son image : fragmentaire, mosaïque, éclaté. Sympathy for the Devil est un ouvrage d'un genre inédit. À la fois rétrospectif et d'actualité, publié pour la sortie française de Road to Nowhere. On y trouvera de longs propos sur The Shooting, Macadam à deux voies ou Road to Nowhere. On y écoutera Monte Hellman parler de cinéma avec ses étudiants, évoquer les grands films du passé... On l'écoutera raconter des anecdotes et des plaisanteries, genre de paroles qu'il préfère à l'exposé ou au monologue. On y verra des photos et documents rares, des extraits de projets non réalisés. On y découvrira même sa recette pour la Margharita, réputée la meilleure de la côte ouest !


  • "Un divertissement fabuleux... Un livre irrésistiblement excentrique, à lire absolument."The Times
    "Une comédie douce-amère sur l'éducation sentimentale d'une drôlerie hors du commun." Daily Mail
    1980, États-Unis.
    Llew Jones, jeune Gallois d'une vingtaine d'années, souhaite voir les États-Unis et écrire le roman de sa vie.
    Installé depuis peu dans la demeure de sa tante dans les montagnes Catskills, il passe son temps à flâner, fumer de l'herbe et lire.
    Un beau matin, alors qu'il est plongé dans sa lecture au bord d'une rivière, un homme étrange l'aborde. Joe Bosco, vendeur de papillons aussi charismatique qu'exaspérant, lui propose de l'accompagner à travers le pays pour développer son commerce de specimens rares.
    Commence alors un voyage extraordinaire qui finit pourtant par échapper à leur contrôle, le jour où Joe disparaît. Llew se retrouve en prison et il n'a plus qu'une seule chance pour s'en sortir : convaincre tout le monde que sa version des faits est la bonne.

  • L'assoiffée

    Blaise Hofmann

    Ce pourrait être un scénario de road movie, c'est le chemin choisi un beau matin par la narratrice qui décide d'une rupture dans sa vie, d'un départ sans objet ni moyens. D'une écriture incisive, souvent orale, l'auteur donne vie à une héroïne qui s'échappe de sa vie comme un électron échappe à son orbite pour gagner sa liberté.

  • Bienvenue parmi nous

    Eric Holder

    Quand Alice ramène Daniella, Taillandier remarque à peine l'adolescente égarée que sa femme a recueillie. Artiste connu qui depuis sept ans a cessé de peindre, Taillandier, ce jour-là, ne pense qu'à une chose : il aura bientôt soixante-deux ans, et il a choisi de disparaître.
    Il achète un fusil et organise un dernier anniversaire. Daniella, de son côté, relance obstinément sa mère qui la rejette. Ils se croisent, le temps de quelques trajets au village, de plusieurs parties d'échecs. Puis, le moment est venu pour chacun de partir. L'une fait du stop en direction de la Normandie, l'autre a loué une voiture et roule vers une ferme isolée en Ardenne.
    La gamine perdue et l'homme au bout du rouleau feront un bout de chemin ensemble. d'hôtel en hôtel, leur voyage les mènera en Bretagne, dans le refuge d'une maison de location. Insolents, innocents, ils vont relever le défi que cette rencontre leur propose. Entre eux s'installe un ordre secret et, avec lui, l'espoir d'un apaisement.

  • Renouant avec son amour pour le Mexique, Pino Cacucci arpente la Basse-Californie, du Sud au Nord, de La Paz à la frontière de Tijuana. Son récit est un plaidoyer pour le respect de la nature et des baleines, qui ont pris l'habitude d'affluer dans cette région, véritable sanctuaire où elles trouvent refuge.
    Pino Cacucci nous invite à un voyage rythmé par des descriptions et des anecdotes inoubliables. Sur les traces de Steinbeck, qui y séjourna dans les années 1940, il redécouvre les légendes des amazones et des perles géantes, rassemble des histoires de pirates et de trésors ensevelis, de Jésuites et de missions abandonnées, d'Indiens et de voyageurs perdus.

  • Quand un pianiste solitaire s'acoquine à une strip-teaseuse solaire... un road movie existentiel plein d'élégance et d'aventure, au graphisme remarquable...Martin est pianiste dans un bar à strip-tease. Un bon job, diront certains ! Si ce n'est que Martin est plus du genre à s'absorber dans ses feuilles de partitions et ses volutes de cigarettes que dans l'effeuillage fumeux des filles sur scène ! Ce qui convient parfaitement à Monsieur Frognard, le gérant de la boîte.Trop ravi que son pianiste ait plus les yeux sur son clavier que sur la symphonie de magouilles dont il est le chef d'orchestre... Jusqu'au jour où la sublime Jeanne, l'effeuilleuse vedette de la revue, propose à Martin de tout plaquer pour partir à l'aventure dans la DS du patron... Un pianiste lunaire. Une strip-teaseuse terre-à-terre. Un gros magot planqué dans le coffre de la DS. L'escapade romantique ne n'annonce pas des plus reposantes...Interprétée par Olivier Balez et Arnaud Le Gouefflec, Toplessest une balade en terres d'élégance et de polar sur un air de Theolonious Monk. Un road-movie tout à tour contemplatif et brûlant de sentiments contrastés. Une véritable réussite graphique et narrative.

  • En plein rallye, perdu dans des contrées hostiles à l'autre bout du monde, il faut une sacrée dose d'humour pour résister à toutes les embûches générées par ces 4x4 magnifiques.
    Trouver les bornes lorsqu'on est perdu dans cette foutue brousse, éviter les baobabs, faire face aux crevaisons dans la pierraille, réparer son moteur lorsqu'on est à plusieurs centaines de kilomètres de toute habitation, où manger, comment dormir... voici quelques-uns des problèmes quotidiens que devront affronter Calagan et ses compagnons de route, tous héros de l'impossible.
    Mais Calagan c'est aussi une BD sur les potes, ceux qui se pourrissent dans la course à longueur de journée mais qui le soir, tout en continuant leurs blagues lourdingues, n'en restent pas moins fidèles.

  • J'ai quatre-vingts ans. Je suis vieux. Trop vieux. Je suis convaincu que tout le monde aura oublié mon nom et mon prénom quand je serai décédé. Sauf peut-être quelques membres de ma famille. Et encore. Je crois que les morts n'intéressent personne.
    Avant de tout oublier, je pars au volant d'une voiture de location. Vers où ? Vers quoi ? Je le garde pour moi. Pour ne rien négliger, j'ai programmé le trajet sur Waze, et à la moindre occasion je recharge mon smartphone. Il est devenu ma bouée de sauvetage. Une bouée à laquelle je m'agrippe.
    Chaque soir, j'ai ma petite-fille au téléphone. Elle se prénomme Émilie. Elle était inquiète d'avoir trouvé la maison vide après être passée chez moi. Depuis, elle me rappelle tous les jours en fin de journée.
    Durant ce périple qui me conduit Dieu sait où, des épisodes de ma vie défilent comme autant de réminiscences du passé. Submergé sous le flot de mes émotions, aurai-je la force d'aller jusqu'au bout de ma quête ?

  • Un trou dans l'Ohio

    Nigel Greyman


    Karl Gut traque les criminels et les « poulettes »... La troublante Butterface lui joue un mauvais tour... Premier épisode de la série.
    Je venais de quitter Gulch City, en quatrième vitesse, la glace au cul. Le mec de la donzelle que j'avais sautée cette nuit-là est rentré du boulot avant l'heure du laitier. Je n'ai pas attendu que la trotteuse de ma tocante fasse le tour du cadran, j'ai pris mes cliques et mes claques, pour dire plus court, je me suis cassé à toute blinde. La dernière fois, c'était à Zemy, un faubourg de Tampa. Certes je suis un champion de sauter de fenêtre, à poil, liquette, jean et santiags à la main. Mais comme j'accumule des ans au compteur, arrivera le jour où la raideur de mes articulations me jouera un sale tour de vache. C'est le sort qui attend un queutard invétéré comme moi ; ce coup-ci, il a été moins une que je prenne une décharge dans le dos comme un traître à qui on règle son compte. La gerbe de plombs a sifflé juste au-dessus de ma tête avant d'éclabousser les feuillages de mille impacts. Heureusement, ma caisse a démarré à la première sollicitation. Pied au plancher, direction : ailleurs, et loin. Dans le rétroviseur, j'ai vu le cocu sur la route agitant au-dessus de sa tête un méchant fusil à pompe. J'ai rigolé de cette guignolade et juré que j'étais un sacré fumier de veinard, un méchant enculé de baiseur !
    Nigel Greyman nous présente un nouveau personnage récurrent :Karl Gut, chasseur de primes. Voici le premier épisode de la série de ces aventures érotico-rocambolesques aux States durant les années « Peace and love », version Cul...issime, bien entendu ! Greyman, traduit par Max Obione, c'est comme un shoot, on devient immédiatement accro. Prochain épisode : « Chica go home ! »

  • Le Maximum

    Stephane Ponge

    Pochade anarchisante, à la fois comédie et critique sociale, Le Maximum, narre les tribulations drolatiques d'un père sans le sou et de ses deux enfants, qui cherche à échapper aux services sociaux et à ses créanciers en traversant la France.
    Court roman humoristique, cet opuscule est écrit dans un style direct, verveux, imagé, rythmé et parfois cru.

  • Privé de désert, Calagan, le dernier grand aventurier du XXIe siècle, retrouve son volant d'usine pour un stage de pilotage au Canada. Sortie de piste et vin chaud au programme.
    Après une parenthèse plus académique et un tome 2,5 purement encyclopédique, Calagan, le fondu de Rallye Raid, nous revient avec sa bonne humeur légendaire et son coup de volant intact (à l'inverse de sa voiture) dans une BD classique. Accompagné de son "bougonnant" co-pilote Labaroud et de Maximo Faidetone son "bouillonnant" adversaire, Calagan découvre les joies de la neige sur les pistes de la Belle Province. C'est au Canada que se déroule ce nouvel opus des aventures du plus barré des pilotes de Rallye Raid. Au pays des Caribous et du sirop d'Érable, Calagan s'initie rapidement aux joies du dérapage incontrôlé, du ski acrobatique, de la moto neige et même du traîneau. Mais, peu importe la profondeur de neige pourvu qu'on ait l'ivresse ! Pour Calagan, un seul credo : souder son pied droit au plancher, Tabernacle!

  • Scarelife

    Max Obione

    Une diagonale criminelle à travers les States...

    LIBERE SUR PAROLES APRES AVOIR PURGE DIX ANS de pénitencier, Mosley J. Varell coule des jours ternes dans un coin reculé du Montana. Il vivote en écrivant des scénarios de dessins animés. Gougou le kangourou, c'est lui. Astreint à pondre des histoires à décerveler les mômes, on vient cependant de lui commander le scénario d'un biopic sur le romancier David Goodis. Un matin, il reçoit une lettre postée de Louisiane. Il a reconnu l'écriture, c'est celle de son père qu'il hait depuis toujours. Mais pourquoi Varell décide-t-il de partir le retrouver ? Ayant la phobie de l'avion, il entame une grande diagonale routière. La fatalité, un temps en sommeil, l'entraînera à ponctuer son périple de meurtres comme autant de cailloux blancs que Le Nain, un détective teigneux lancé à ses trousses, saura ramasser...

    Max Obione fait le noir, le noir profond, sans rémission ni lueur rédemptrice ; dans un roadmovie paroxystique et crépusculaire, il conjugue "no future" à tous les temps de l'imparfait de l'existence. Ce roman a été nominé aux Trophées 813 parmi les 5 meilleurs polars « français » en 2010.

  • Le Boche, ou la destinée d'un homme né en Alsace... Ballotté par les tourments d'une guerre qui l'arrache à ses racines et qui oppose ses deux « patries », celui que l'on n'appelle plus que Le Boche, sur les routes de l'exil, rencontre la souffrance et la douleur, mais aussi la dignité et la chaleur humaine... Le scénariste des Chemins de Malefosse, Daniel Bardet, n'a pas son pareil pour retracer avec un sens exceptionnel de la langue et du détail le destin d'êtres broyés par l'Histoire. Les frères Stalner insufflent la vie à cette grande fresque de la Seconde Guerre.

  • Le Boche, ou la destinée d'un homme né en Alsace... Ballotté par les tourments d'une guerre qui l'arrache à ses racines et qui oppose ses deux « patries », celui que l'on n'appelle plus que Le Boche, sur les routes de l'exil, rencontre la souffrance et la douleur, mais aussi la dignité et la chaleur humaine... Le scénariste des Chemins de Malefosse, Daniel Bardet, n'a pas son pareil pour retracer avec un sens exceptionnel de la langue et du détail le destin d'êtres broyés par l'Histoire. Les frères Stalner insufflent la vie à cette grande fresque de la Seconde Guerre.

  • Le Boche, ou la destinée d'un homme né en Alsace... Ballotté par les tourments d'une guerre qui l'arrache à ses racines et qui oppose ses deux « patries », celui que l'on n'appelle plus que Le Boche, sur les routes de l'exil, rencontre la souffrance et la douleur, mais aussi la dignité et la chaleur humaine... Le scénariste des Chemins de Malefosse, Daniel Bardet, n'a pas son pareil pour retracer avec un sens exceptionnel de la langue et du détail le destin d'êtres broyés par l'Histoire. Les frères Stalner insufflent la vie à cette grande fresque de la Seconde Guerre.

  • Le Boche, ou la destinée d'un homme né en Alsace... Ballotté par les tourments d'une guerre qui l'arrache à ses racines et qui oppose ses deux « patries », celui que l'on n'appelle plus que Le Boche, sur les routes de l'exil, rencontre la souffrance et la douleur, mais aussi la dignité et la chaleur humaine... Le scénariste des Chemins de Malefosse, Daniel Bardet, n'a pas son pareil pour retracer avec un sens exceptionnel de la langue et du détail le destin d'êtres broyés par l'Histoire. Les frères Stalner insufflent la vie à cette grande fresque de la Seconde Guerre.

  • Le " Boche " est né quand l'Alsace était allemande, fils d'un natif du pays de Bade. Sa famille dut regagner l'Allemagne après la première guerre.
    En 1939, il est en France, sur les routes, à la recherche d'un travail.
    Il dira bien peu de sa vie d'avant. Le mouvement du monde, les folies, les délires vont glisser sur lui, comme sur tous ceux qui ont trop vu. Un surnom lui est resté de cette époque : Le Boche.
    Alors, quand l'autre guerre le surprend, lui, le Boche, va protéger Léo le bâtard et Marie. Traverser pour eux la France vaincue, Paris défait, découvrir toute une humanité qui s'effrite.
    Il se déplace parmi les lâches de tous milieux, les perdus de peur, les cyniques, les humiliés, les vainqueurs, à coups de fraternités, à coups de poings et au besoin, à coups de fusils. En cinq albums se déroule une vie d'aventures à la fois tragique et cocasse, en marge de la défaite et de l'occupation. On est entraîné dans une histoire d'homme qui peut craindre de tous les camps, ce qui le met constamment en mouvement...

  • Le Boche, ou la destinée d'un homme né en Alsace... Ballotté par les tourments d'une guerre qui l'arrache à ses racines et qui oppose ses deux « patries », celui que l'on n'appelle plus que Le Boche, sur les routes de l'exil, rencontre la souffrance et la douleur, mais aussi la dignité et la chaleur humaine... Le scénariste des Chemins de Malefosse, Daniel Bardet, n'a pas son pareil pour retracer avec un sens exceptionnel de la langue et du détail le destin d'êtres broyés par l'Histoire. Les frères Stalner insufflent la vie à cette grande fresque de la Seconde Guerre.

  • Ca y est, Calagan remet ça. C'est plus fort que lui, il faut qu'il reparte sur les routes... Le rallye-raid lui manque trop... Et là, son projet est délirant : un magnifique Rallye dans le désert australien ! Mais pour cela, il va d'abord falloir convaincre Labaroud de l'accompagner, et ce n'est pas gagné... Car Labaroud est franchement opposé à toute idée de rallye... Mais vous vous en doutez, il se laissera finalement convaincre.
    Les voilà débarqués au pays des aborigènes, des kangourous et des boomerangs. Et le grand rallye-raid peut commencer, toujours aussi mouvementé et toujours aussi désopilant. Qu'il s'agisse de dépasser l'italien Maximo, une idée fixe, où de dépanner des coureurs corses dans la panade, Calagan et Labaroud multiplient les gaffes, les accrochages ou les gros plantages !
    Mais Calagan c'est aussi une BD sur les potes, ceux qui se pourrissent dans la course à longueur de journée mais qui le soir, tout en continuant leurs blagues lourdingues, n'en restent pas moins fidèles.
    C'est le grand retour de Calagan, BD qui séduit tout autant les amateurs d'humour que de courses automobiles !

  • Ouvrez votre dictionnaire à la lettre 4x4. Que lisez-vous ?... Rien ! Figurez-vous que depuis bientôt un siècle qu'il a été inventé, le 4x4 n'a même pas sa place dans le dictionnaire ! C'est scandaleux ! Afin de réparer ce qui constitue un oubli majeur dans l'histoire de la langue française, la fine équipe de « Calagan » a décidé, en lieu et place des Larousse, Robert et consorts, de s'occuper au mieux de vous définir précisément ce qu'est cette « sorte d'automobile dont les quatre roues tournent en même temps, histoire d'user plus rapidement les pneumatiques et de consommer davantage de carburant. » Avec leur humour devenu légendaire, mais également avec beaucoup de sérieux et de précision technique, les trois auteurs vous disent tout sur le 4x4 : sa définition technique, les différentes familles de véhicules, les différents conducteurs, les multiples techniques de conduite tout terrain, ainsi que la compétition, but des amateurs les plus chevronnés ! Présentée comme un « hors-série » de Calagan en s'intitulant ironiquement « tome 2 », cette « Encyclopédie Ultime » fera date, à n'en pas douter, dans l'histoire de la conduite et de l'humour !

empty