• Cette année-là, Lou va la vivre avec toute la rage, toute la fureur de ses quinze ans. Elle la vivra dans la blessure d'une perte infiniment douloureuse, celle de sa mère, avec l'amour inconditionnel qu'elle voue au « p'tit frangin ». Elle la vivra dans cet éveil au corps, aux sens, dans les mains de cet homme, « cet étranger », rencontré par hasard à la sortie du lycée. Elle la vivra avec la poésie, l'univers rimbaldien qu'elle découvre mais aussi avec ses mots à elle, ses mots rouge sang dont elle inonde son journal qui l'aident à subsister, s'évader. Sa rencontre avec Arthur, un jeune étudiant en philosophie, va la submerger comme un torrent de lumière.

  • Un parfum d'éternité, c'est la nuit contre le jour, une descente aux enfers, une montée vers l'extase, c'est la poésie et la crasse, le vacarme de la vie de banlieue, des chasses d'eau tirées, des portes qui claquent. C'est des putains à la pelle, des enfants innocents sur les bancs de l'école, des gigolos, des maffieux, des gitans, le rire de Lola, cette jeune institutrice échappée d'un roman. C'est le boucan du vide, du rêve à l'état pur, les démons de Franky et sa désillusion. C'est la résurrection par l'amour, comme une odeur de ciel. C'est le parfum des anges.

empty