Littérature générale

  • On entend souvent que malgré notre bonne volonté, nous n'avons plus les moyens de faire fonctionner notre système de santé public. Il coûte trop cher. Mais pour le Dr Vadeboncoeur, c'est un préjugé qui résulte d'une équation mal posée : si notre priorité est effectivement de soigner le mieux possible l'ensemble de la population, le système public est le plus efficace et le moins coûteux. À ce compte, nous n'avons pas les moyens de nous en priver.

empty