Littérature générale

  • Ubu Roi

    Alfred Jarry

    Poussé par son ignoble épouse, le Père Ubu renverse le roi Vanceslas, son bienfaiteur, avant de massacrer sa famille et les nobles du royaume. Désormais roi de Pologne et d'Aragon, «Maître des Phynances» et futur «docteur en pataphysique» (Ubu enchaîné), il étale la couardise, l'avidité et la vulgarité qui feront de lui le modèle de l'usurpateur totalitaire. Les grossièretés de cet étrange souverain, terrifiant et ridicule, invitent au rire, tandis que ses travers, reflets de ceux de notre humanité, nous font tressaillir.

    o Objet d'étude : Le texte théâtral et sa représentation, du XVIIe siècle à nos jours
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Étude d'une image et d'une adaptation télévisée

    Classe de seconde.

  • Edition enrichie (Préface, notes, illustrations, commentaires sur l'oeuvre, chronologie et bibliographie)
    « J'ai voulu que, le rideau levé, la scène fût devant le public comme ce miroir de contes de Mme Leprince de Beaumont, où le vicieux se voit avec des cornes de taureau et un corps de dragon selon l'exagération de ses vices; et il n'est pas étonnant que le public ait été stupéfait à la vue de son double ignoble, qui ne lui avait pas encore été entièrement présenté; fait, comme l'a dit excellemment M. Catulle Mendès, " de l'éternelle imbécillité humaine, de l'éternelle luxure, de l'éternelle goinfrerie, de la bassesse de l'instinct érigée en tyrannie ; des pudeurs, des vertus, du patriotisme et de l'idéal des gens qui ont bien dîné ". Vraiment, il n'y a pas de quoi attendre une pièce drôle, et les masques expliquent que le comique doit en être tout au plus le comique macabre d'un clown anglais ou d'une danse des morts. »
    Alfred Jarry n'a pas inventé le Père Ubu. Il n'a fait que le découvrir.
    Le Père Ubu est de toutes les époques. Tantôt il nomme consul son cheval, tantôt il donne la victoire à l'ennemi en faisant combattre ses soldats contre eux-mêmes, tantôt il fait badigeonner en rouge, couleur des condamnés à mort, une montagne qui l'offense...
    On ne sait jamais avec cet homme si on est à Guignol ou aux drames de Shakespeare».

  • Les Minutes de sable mémorial (1894) est une suite de textes en vers et en prose par lesquels Jarry veut attirer notre attention sur l'aspect énigmatique de la condition humaine. Dans ce véritable « colin-maillard cérébral », comme il l'écrit, le lecteur joue à un jeu de « qui perd gagne ». La raison, la déraison, l'humour et le délire volontaire ou non, contrôlé ou non, sont de la partie. C'est un avant-projet d'Ubu Roi. 
    César-Antéchrist (1895) est bien différent. Cette pièce aux allures de mystère médiéval se nourrit des deux sujets à la mode de la fin du XIXe siècle, l'ésotérisme et le sacrilège des messes noires. En un délire continu où s'entrelacent savamment théologie, métaphysique et poésie de l'absurde, Jarry met à profit à la fois son érudition et son sens du burlesque. L'enjeu n'est pas mince : de la même manière qu'avec La Tentation de saint Antoine de Flaubert, le lecteur cherche à savoir le degré de complicité qui existe entre le narrateur témoin du délire et le délire lui-même. 
    Deux chefs d'oeuvre, les plus beaux livres de Jarry.

  • Le surmâle

    Alfred Jarry

    Le Surmâle
    Alfred Jarry
    Le Surmâle est, comme l'a dit lui-même Alfred Jarry, un roman « moderne », composé en 1902 et dont le sujet est l'amour. Mêlant provocations en tout genre, grotesque et sous-entendus un peu osés, Jarry fait une sévère diatribe de la conception suivant laquelle l'amour n'est qu'une mécanique. Ce livre... par son écriture caractéristique, témoigne bien de l'atmosphère particulière et de l'humour du dramaturge. Notons que c'est le dernier roman de l'auteur. Source wikipédia.
    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • L'Amour en visites est un des livres les moins connus, mais les plus surprenants de Jarry. Publié en 1898, deux ans après Ubu roi, chez un éditeur spécialisé dans la littérature érotique, il s'agit d'une série de douze épisodes sur le thème de la rencontre amoureuse. Cette série de petites saynètes, présente dans un registre de vaudeville burlesque, les tentatives amoureuses du jeune Lucien, d'abord lycéen puis militaire, auprès de femmes plus ou moins disposées à lui céder : la bonne de ses parents, une petite cousine perverse ou une femme de lettres ; et ces savoureux personnages féminins, tantôt lubriques et tantôt évanescents, semblent sortis des pièces de Feydeau ou d'un album de Toulouse-Lautrec. L'année 2007 fêtera le centenaire de la mort de Jarry.

  • Dans La Chandelle verte, Jarry a regroupé les chroniques données à plusieurs revues entre 1901 et 1904. Ce sont les années où il publie entre autres ses deux romans les plus puissants, Messaline et Le Surmâle : les chroniques participent du même état d'esprit. Une permanente leçon d'humour, de poésie et de provocation.

    Dès 1888, Alfred Jarry mettait en oeuvre le personnage culte de la littérature française : le Père Ubu. On doit notamment à Alfred Jarry l'une des premières marques du thème de l'absurde dans le paysage littéraire français. L'Almanach du Père Ubu, La Chandelle verte et Siloques, superloques, soliloques et interloques sont publiés au Castor Astral.

  • Gestes et opinions du docteur Faustroll, pataphysicien, célèbre pour sa bibliothèque constituée de « vingt-sept volumes dépareillés, tant brochés que reliés ».

  • Ubú en Bicicleta

    Alfred Jarry

    Las historias velocípedas locas del famoso Alfred Jarry
    A más de cien años de su muerte aparece la silueta de Alfred Jarry, ávido de ejercicio físico y de nuevas sensaciones. La bicicleta, así como la absenta o el revolver, es una continuación natural de la máscara de Ubú que Jarry llevó toda su vida.
    ¿Acaso no dormía junto a su esqueleto externo, la Clement Luxe 96, mítica bicicleta que nunca llegó a pagar?
    Ubú en bicicleta recoge los escritos velocípedos de Jarry, veremos a Jesús en derrapada en el Gólgota, Ixión atado a su rueda por la eternidad, el acróbata de la Vuelta de la Muerte, una quíntupla lanzada detrás de un tren de Paris a la Siberia, unos ciclistas borrachos y dopados con el Perpetuetal Food...
    Tantas historias absurdas como divertidas que representan perfectamente la obra de Jarry
    SOBRE EL AUTOR
    Alfred Jarry (1873-1907) fue un escritor excéntrico hasta el escándalo. Mientras Europa celebraba los fastos de la belle époque, el teatro grotesco de Jarry denunciaba la hipocresía, la absurdidad y la violencia que estaban detrás de las buenas maneras de la sociedad burguesa, de la que fue un crítico hilarante y cruel. Su experimento teatral y literario culmina en la invención de una nueva ciencia: la patafísica, una ciencia burlesca quese propone estudiar las leyes que regulan las excepciones. Su obra teatral más conocida es Ubú Rey escrito en 1896, a la que seguirá en 1900 Ubú encadenado, ambas son feroces parodias del poder a través de la deformación grotesca.
    EXTRACTO
    Del mismo modo que aprendemos que las figuras geométricas, si prolongamos sus líneas hacia el exterior, construyen otras figuras de propiedades similares y de mayores dimensiones, el hombre ha tardado bastante en darse cuenta de que sus músculos podían mover, por presión y no ya por tracción, un esqueleto exterior a sí mismo y locomotor preferible, ya que no necesita la evolución de siglos para transformarse según la dirección del plus de fuerza utilizada. Los Rosny ya llamaron al ciclo un nuevo órgano; es sobre todo una prolongación mineral de nuestro sistema óseo, y casi indefinidamente perfectible por tener su origen en la geometría.

  • BnF collection ebooks - " Il est très vraisemblable que beaucoup ne s'apercevront point que ce qui va suivre soit très beau (sans superlatif : départ) ; et à supposer qu'une ou deux choses les intéressent, il se peut aussi qu'ils ne croient point qu'elles leur aient été suggérées exprès."

  • "Ubu sur la butte" est la quatrième pièce ubuesque de Jarry que nous publions aux Editions de Londres. C'est une version tardive, abrégée de "Ubu roi". C'est amusant, puisque nous découvrons une nouvelle dimension de l'original, que nous n'avions pas vu tout de suite, ignorants que nous sommes ! Et oui, à l'époque de Jarry, on étudiait Shakespeare dans les écoles de Bretagne, et puis Jarry était très proche de Marcel Schwob, lui-même traducteur du Barde. Or "Ubu roi" a aussi des parallèles frappants avec Macbeth. Shakespeare se serait-il inspiré de Jarry ? Et Macbeth, serait-ce une version plus sérieuse d'Ubu ?

  • Ubu cocu

    Alfred Jarry

    Aux Editions de Londres, on ne s'en cache pas, nous adorons Jarry. D'ailleurs, peut-être Jarry nous aurait-il adoré s'il nous avait connu ? "Ubu cocu" est la troisième pièce que nous publions de lui, et l'une de ces pièces méconnues qui met en scène notre ami préféré à l'énorme gidouille. C'est un des personnages les plus incroyables de la littérature française, c'est notre soldat Chveik, c'est notre Don Quichotte, mais pourtant on a tendance à notre époque à le ranger dans une valise, comme Ubu fait avec sa conscience dans ce petit chef d'oeuvre d'humour noir et de comique absurde. Mère Ubu qui convole avec des amants égyptiens, un ancien propriétaire que l'on empale, tout cela sur fond d'archéoptéryx, on en salive d'avance.

  • "Le Manifeste du théâtre" d'Alfred Jarry est une publication originale des Editions de Londres, dont le but était de réunir divers textes exposant la conception du théâtre de l'auteur de la geste ubuesque. Les trois textes en question sont « De l'inutilité du théâtre au théâtre », « Douze arguments sur le théâtre » et « Questions de théâtre ». Dans ces textes, écrits à quelques mois d'intervalle et qui correspondent à peu près aux débuts sur les planches d'Ubu roi, Jarry nous livre une conception originale, élitiste, presque misanthrope du théâtre. Dandysme, pessimisme ou nihilisme de l'art ? A vous de juger!

  • "Ubu enchaîné" est un peu moins célèbre qu'Ubu roi, mais parfois encore plus drôle. Si Ubu roi, c'est avant tout l'introduction, la présentation d'Ubu et de son monde, à travers la narration de sa prise de pouvoir, un peu notre « Le Prince » français, Ubu enchaîné nous dépeint un Ubu plus las, qui s'ennuie d'avoir tant massacré, pillé, écervelé, et qui pour se distraire, décide de se faire esclave. Il conduira une troupe de forçats volontaires, avides de rejoindre les galères du Grand Turc, tout en massacrant au passage les champions de la liberté qui tiennent à tout prix à ce qu'ils se débarrassent de leurs chaînes.

  • "L'Île du diable" est une pièce d'Alfred Jarry qui appartient à la geste ubuesque. C'est une satire féroce de l'Affaire Dreyfus. A télécharger et à lire en parallèle avec "J'accuse" d'Emile Zola. Les Editions de Londres proposent de graver sur les frontispices des Cours de Justice la réplique suivante : Justice est faite ! Le capitaine était bien coupable, puisque le père Ubu, dans son omniscience, l'a décervelé.

  • Alfred Jarry

    Alfred Jarry

    Le Classcompilé n° 116 contient les oeuvres d'Alfred Jarry.
    Alfred Jarry, né à Laval (Mayenne) le 8 septembre 1873 et mort à Paris le 1er novembre 1907, est un poète, romancier, écrivain et dramaturge français. Il fut aussi dessinateur et graveur. (Wikip.)
    CONTENU :
    THÉÂTRE, POÈMES ET FANTAISIES
    LES ANTLIACLASTES
    UBU ROI
    LES MINUTES DE SABLE MÉMORIAL
    LA REVANCHE DE LA NUIT
    L'AUTRE ALCESTE
    UBU COCU
    UBU ENCHAÎNÉ
    UBU SUR LA BUTTE
    3 POÈMES DANS LA REVE BLANCHE
    PAR LA TAILLE
    LE MOUTARDIER DU PAPE
    NOUVELLES
    LES JOURS ET LES NUITS
    GESTES ET OPINIONS DU DOCTEUR FAUSTROLL
    MESSALINE
    LE SURMÂLE
    PROSE
    SPÉCULATIONS
    GESTES
    AUTRES ARTICLES
    ALBERT SAMAIN (SOUVENIRS)
    TRADUCTIONS
    LES SILÈNES (C. GRABBE)
    OLALLA (R. L. STEVENSON)
    Les livrels de lci-eBooks sont des compilations d'oeuvres appartenant au domaine public : les textes d'un même auteur sont regroupés dans un eBook à la mise en page soignée, pour la plus grande commodité du lecteur. On trouvera le catalogue sur le site de l'éditeur.

  • Ubu colonial

    Alfred Jarry

    "Ubu Colonial" est une pièce d'Alfred Jarry tirée de l'almanach illustré du Père Ubu, et publiée en 1901. Elle raconte l'arrivée en Afrique noire d'un Ubu coiffé d'un casque colonial. La satire est féroce : certains y ont vu une charge contre le colonialisme, d'autres ont du mal à avaler la façon dont les victimes se font maltraiter. Les Editions de Londres y trouvent un élan swiftien qui n'est pas sans rappeler la "Modeste proposition".

  • L'autre Alceste

    Alfred Jarry

    l'oeuvre d'Alfred Jarry, au comique grinçant, met en scène de façon insolite les traits humains les plus grotesques. Il est l'inventeur du terme de « 'Pataphysique », science qui cherche à théoriser la déconstruction du réel et sa reconstruction dans l'absurde. Jarry est l'un des inspirateurs des surréalistes et du théâtre contemporain. Extrait : J'ai vu le vizir Assaf errer, son cimeterre à la main, autour de la salle de cristal, car la salle a trois cent soixante-cinq portes, et il ne sait par laquelle j'entrerai pour aller vers son maître. Je ne veux pas tout de suite prendre l'âme de Salomon, mais je voudrais quelque chose qui émane de lui et participe de sa sagesse et de la splendeur de son corps. Je veux avec mes ciseaux verts cueillir une touffe de la candeur de sa barbe, du moins : puisque son crâne ferme comme une voûte polie le cellier de son cerveau, où des djinns savants brassent son intelligence. Mais quand j'aurai avec mes ciseaux tranché ce tentacule visible de l'esprit du roi des prophètes, la feuille de laquelle pend le principe de sa vie croulera de l'arbre Sidrat-Almuntaha, l'oiseau vert absorbera son âme et son corps astral naviguera à l'ombre de mes rames sur les eaux calmes qui encorbellent le paradis des croyants.

  • Extrait : " Il est très vraisemblable que beaucoup ne s'apercevront point que ce qui va suivre soit très beau (sans superlatif : départ) ; et à supposer qu'une ou deux choses les intéressent, il se peut aussi qu'ils ne croient point qu'elles leur aient été suggérées exprès."
    À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN
    Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de qualité de grands livres de la littérature classique mais également des livres rares en partenariat avec la BNF. Beaucoup de soins sont apportés à ces versions ebook pour éviter les fautes que l'on trouve trop souvent dans des versions numériques de ces textes. 
    LIGARAN propose des grands classiques dans les domaines suivants : 
    o Livres rares
    o Livres libertins
    /> o Livres d'Histoire
    o Poésies
    o Première guerre mondiale
    o Jeunesse
    o Policier

  • Ubu roi

    ,

    • Ligaran
    • 30 Janvier 2015

    Extrait : "PERE UBU : Merdre ! MERE UBU : Oh ! voilà du joli, Père Ubu, vous estes un fort grand voyou. PERE UBU : Que ne vous assom-je, Mère Ubu ! MERE UBU : Ce n'est pas moi, Père Ubu, c'est un autre qu'il faudrait assassiner. PERE UBU : De par ma chandelle verte, je ne comprends pas."

  • BnF collection ebooks - "Que ne passe-t-il par le corridor ? Ce serait plus simple. Trop simple : il grimpera le long du tuyau historié, rigide près de son balcon. Un pied sur la conjecturale solidité de ce grillage et l'autre sur la saillie de cette sculpture, il saura bien rejoindre la chambre, dans les combles. Tout est fort tranquille, excepté qu'en lui tourne une petite roue de moulin, une petite roue absolument folle, tac et tac, et encore."
    BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • Le Surmâle

    ,

    • Ligaran
    • 6 Février 2015

    Extrait : "Tous tournèrent les yeux vers celui qui venait d'émettre une telle absurdité. Les hôtes d'André Marcueil, au château de Lurance, en étaient arrivés, ce soir-là, à une conversation sur l'amour, ce sujet paraissant, d'un accord unanime, le mieux choisi, d'autant qu'il y avait des dames, et le plus propre à éviter, même en ce septembre mil neuf cent vingt, de pénibles discussions sur l'Affaire."

empty