• Le couple formé de Henri, écrivain misanthrope, et Laura, comédienne à l'aube du succès, commence à se désintégrer lorsque cette dernière a l'opportunité d'aller tourner un film sur les caribous à Whitehorse avec le détestable réalisateur prodige Sylvain Pastrami... L'amour saura-t-il survivre au cruel milieu du cinéma québécois?

  • « La première chose qui frappe l'esprit en arrivant à Whitehorse, ce sont les pélicans. Parce qu'ils sont partout et parce qu'ils ne sont pas comme nos dociles et minables petits pélicans de ville, non : ils sont au moins dix fois plus gros et ils visent invariablement les yeux lorsqu'ils vous fondent dessus en piqué. Il n'est pas rare de croiser en ville de vieux prospecteurs n'ayant en guise d'yeux que deux trous béants, deux abîmes sans fond couleur d'encre. L'horreur. La deuxième chose, c'est le volcan immense qui gronde sans cesse et qui domine la ville par son ombre lourde et ses éruptions spontanées. Et il faut faire attention à toute cette lave partout. »

    - Extrait du journal d'Henri Castagnette

  • Le journal intime de Marcus Pigeon est-il le plus grand témoignage de notre siècle sur cette pathologie, cette étrange dynamique qui s'installe inévitablement chez des humains forcés de vivre ensemble dans une boîte métallique dérivant dans le vide interstellaire, loin de tous leurs semblables, seuls face à leurs âmes noires et à leurs angoisses existentielles?

    Non.

    Mais quand même.

  • Le couple formé de Henri, misanthrope, et Laura, comédienne à l'aube du succès, commence à se désintégrer lorsque cette dernière a l'opportunité d'aller tourner un film sur les caribous à Whitehorse avec le détestable réalisateur prodige Sylvain Pastrami... L'amour saura-t-il survivre au cruel milieu du cinéma québécois?

empty