• Secrets et pardons

    Carole Massé

    Montréal, 1887. Tailleur de pierres, Jude Langlois rentre de New York après plusieurs années d'exil et retrouve ses proches, les domestiques qui l'ont élevé dans la maison où ils sont encore employés. Leur patronne, Alice Roy, mariée à un riche commerçant, ne se rappelle pas cet homme de son âge qui a pourtant grandi sous le même toit qu'elle et que ses parents avaient engagé comme palefrenier dans sa jeunesse. Entre Jude et Alice s'établit un rapport trouble qui se transforme graduellement, au fur et à mesure que des secrets de famille se dévoilent et que des souvenirs tantôt douloureux, tantôt merveilleux resurgissent du passé. De cette recherche de racines qu'entreprend Jude à cette quête de mémoire que mène Alice, un univers prend forme. Y évoluent une galerie de personnages colorés et attachants qui, tous, de proche ou de loin, participeront au travail de remémoration. Dans ce roman riche d'émotions, à l'écriture vive et fluide, au souffle ample et généreux, Carole Massé nous brosse un tableau vivant de la ville à la fin du XIXe siècle, bouillonnante d'idées et de désirs.

  • Trois enfants. Un père tyrannique. Une mère absente. L'histoire de leurs vies, dans une écriture singulière qui parle d'innocence, de vengeance et du tortueux chemin qui mène un être humain au monde.Je demeure dans une tour de Babel moderne, où les langues des occupants me rappellent des quatre coins du monde les endroits qu'il me reste encore à visiter.Mon appartement ressemble à un bureau, tout propre et blanc et anonyme.Je suis élégante, séduisante, en moyens, j'ai réussi ma vie.La nuit je rêve que je me lève, cours vers la porte et l'ouvre... sur un mur de briques.Finis les voyages en dehors du réel, au-delà du visible.J'occupe entièrement la place qui m'est dévolue, comme la pièce petite, unique, nécessaire à l'achèvement d'un puzzle.Je suis enfin arrivée au monde parce que je suis finie.

  • Estelle a 14 ans en 1951, lorsqu'elle tombe sous le charme de Gloria, une ex-danseuse de revue de Montréal installée pour les vacances d'été à Baie-Saint-Paul, devant la rivière du Gouffre. Rêvant d'entreprendre une carrière à Hollywood, mais pour l'instant à court d'argent, Gloria a trouvé un gîte chez Émile, qui opère sa ferme avec ses deux fils. En échange d'un toit et du couvert, elle s'est engagée à cuisiner pour la famille, secondée par son ardente admiratrice, Estelle.
    La présence de cette jeune femme superbe, indépendante et délurée, bouleversera l'existence des trois hommes et celle d'Estelle, tous amoureux de Gloria, chacun à sa façon.
    Un été de passions et de désillusions pour Estelle qui découvre la réalité du monde des adultes, ses différentes facettes, ses apparences trompeuses et ses secrets sans fin, emboîtés l'un dans l'autre comme des poupées gigognes. La Gouffre se révèle un roman émouvant et profond, au rythme captivant comme celui d'une rivière qui coule, et qui nous fait revivre l'époque où la «modernité» pointait le bout de son nez.

empty