• Qui étaient les gnostiques ? Comment le mouvement gnostique a-t-il influencé le développement du christianisme dans l'Antiquité ? L'Église a-t-elle rejeté le gnosticisme ?
    La somme de David Brakke introduit le lecteur dans les débats les plus récents à propos du « gnosticisme » et de la diversité du premier christianisme. En reconnaissant que la catégorie « gnostique » est imparfaite et doit être reconsidérée, David Brakke plaide pour un rassemblement plus prudent des preuves sur le premier christianisme, connu comme école de pensée gnostique. Il met ainsi en évidence la manière dont le mythe et les rituels gnostiques se sont adressés à des questionnements humains élémentaires (notamment à propos de l'aliénation et du sens), répandant le message d'un Christ sauveur et permettant aux hommes de regagner leur connaissance de Dieu en tant que source ultime de l'être. Plutôt que de dépeindre les gnostiques comme des hérétiques ou comme les grands perdants de la lutte pour la définition du Christianisme, David Brakke soutient la thèse d'une participation active des gnostiques à la réinvention de la religion monothéiste. Si les autres chrétiens ont pu rejeter les idées gnostiques, ils les ont aussi et surtout adaptées et transformées.

  • This book contains 13 contributions from an international conference held in 2007. The idea of the conference was to investigate the confrontations and the cultural, philosophical and religious exchange between different religious groups in antiquity and to establish a more comprehensive theory about what apologetics was considered to be both in the context of antiquity and from the perspective of modern scholarship: is it possible to define a literary genre called apologetics? Is it possible to talk about apologetics as a certain kind of discourse which is not limited to a special kind of texts? Which argumentative strategies are implied in apologetic discourses? The essays in this volume present a new approach to these questions.

empty