• Couple

    Françoise Duesberg

    À partir de lettres, de photos, d'anciennes conversations, Françoise reconstruit, entre réalité et fiction, l'histoire de ses parents. Leur enfance et leur adolescence, Jacqueline à Charleroi, Freddy à Verviers. Ses parents à elle, petits blancs sans le sou exilés au Congo. Ses parents à lui, petits patrons aux prises avec la crise du textile. L'exode, les sombres années de guerre. Leur rencontre à l'université de Liège. Les balades à pied et à vélo, l'amour des livres. La naissance d'un couple.

  • Elena et Pauline, seize ans et demi, lycéennes à Menton.
    Gabriel, vingt ans, son petit frère Yared, sept ans, réfugiés érythréens.
    Un sauvetage, en dépit du danger. Une rencontre. Une course d'obstacles.
    Tour à tour dans la peau de chaque protagoniste, nous ressentons leurs espoirs et leur désespérance, les souvenirs qui affleurent, la nostalgie, la peur, l'empreinte des souffrances, l'avenir incertain, pas seulement pour les réfugiés...

  • Douze nouvelles, douze héros fragiles qui ont perdu leurs rêves, leurs illusions. Mais une rencontre, une pirouette du destin et les voilà qui redressent la tête et reprennent la route. Entre eux, l'auteur tisse des fils : la mer à marée basse. Des portes auxquelles on hésite à frapper. L'art de préparer du café. Les grosses chaussures, les vêtements moches, le ventre replet qui rendent les petites filles inconsolables. Des photographies ou des portraits trompeurs, tellement trompeurs.

  • Tout commence par une petite annonce que Guillaume Ledoux découvre par hasard en épluchant des légumes dans sa demeure solitaire de la campagne normande. L'annonce a été passée par les copines de Louise Bouzon, secrétaire à Namur, qui n'a aucune envie de se marier. Nous sommes en 1978. Au fil des ans, quels liens vont se tisser entre Louise et Guillaume, entre leurs proches, Charlotte, William, Thérèse, Juliette et la jeune Zazie ? Dans ce roman à sept voix, chaque membre de cette famille compliquée raconte les évènements à sa façon : les fuites, les silences, les secrets et en toile de fond, les soubresauts du début du 21e siècle qui conduiront au « jeudi rouge » de juin 2020.

  • Des personnages solitaires, rebelles, mal dans leur peau ou leur époque. Ils se racontent simplement, sans pathos, souvent avec humour, même dans les situations les plus sombres - un chagrin d'enfant, un désespoir d'adolescent, l'approche de la mort, la guerre. Les détails du quotidien, la nourriture, les couleurs, les odeurs, le temps qu'il fait occupent une place importante dans chacun de ces récits. Ils nous rendent proches et familiers ces héros décalés.

  • Bleu glycine

    Françoise Duesberg

    • Academia
    • 8 Décembre 2017

    Un drôle de garçon débarque dans la classe de troisième F. Les inséparables Juliette et Liouba sont fascinées par Lou Steiner : pourquoi ces vêtements sombres, ces pulls aux manches trop longues ? Pourquoi se tient-il voûté, donne-t-il l'impression de ne faire que passer, d'être là sans y être ? L'amitié de Juliette et Liouba résistera-t-elle à cette apparition ? L'été sera compliqué pour Juliette et sa soeur Rose : l'amoureux de leur mère semble s'incruster dans la maison sur l'île. Des attentats éclatent aux quatre coins du monde en écho au récit de leur grand-père, seul survivant d'une famille décimée par les nazis

empty