• Lyonesse t.1 ; le jardin de Suldrun Nouv.

    Autrefois, sur des îles aujourd'hui englouties sous les flots de l'océan Atlantique, s'étendait une contrée où le royaume de Faërie vivait en harmonie avec celui de la chevalerie, un monde de magnificence, d'aventure et de sombre magie. De ces Isles Anciennes, jadis, les ancêtres d'Arthur Pendragon s'étaient élancés pour atteindre les côtes de l'Angleterre. Là vivait Suldrun, une princesse dont la beauté mélancolique déchaînait toutes les convoitises et pourrait servir l'ambition sans limite de son puissant et malfaisant géniteur, le roi Casmir de Lyonesse. Et, un beau jour, elle vit surgir des eaux déchaînées le corps presque sans vie du prince Aillas de Troicinet...Jack Vance à son sommet. Bertrand Bonnet, Bifrost.L'une des plus belles oeuvres de l'histoire de la fantasy. Hugues Robert, Librairie Charybde.Mélangeant l'épopée à la satire, ce conte médiéval de Vance est un délice. Publishers Weekly.Traduit de l'anglais (États-Unis) par Arlette Rosenblum.

  • Lyonesse t.2 ; la perle verte Nouv.

    Il régnait alors, sur les terres des Isles Anciennes, chaos et infortune. Aillas de Troicinet, désormais roi de l'Ulfland du Sud, devait guerroyer contre les Skas, qui jadis l'avaient réduit en esclavage, et contre l'ambition du roi Casmir, qui rêvait toujours d'étendre son empire au-delà de Lyonesse. Mais, selon une ancienne prophétie, seul le fils de Suldrun parviendrait à unifier l'ensemble des Isles Anciennes ; Suldrun qui, avant de disparaître, n'avait enfanté qu'une fille... Cependant, le monde de la magie menaçait de peser sur l'issue des conflits : la malice de la sorcière Desmëi s'était concentrée sous la forme d'une perle verte, semant luxure, envie et mort.Jack Vance à son sommet. Bertrand Bonnet, Bifrost.L'une des plus belles oeuvres de l'histoire de la fantasy. Hugues Robert, Librairie Charybde.Mélangeant l'épopée à la satire, ce conte médiéval de Vance est un délice. Publishers Weekly.Traduit de l'anglais (États-Unis) par Arlette Rosenblum.

  • Lyonesse t.3 ; Madouc Nouv.

    Les Isles Anciennes, une contrée magique et dangereuse, où sagesse et vertu devaient sans cesse en découdre face à la sorcellerie malfaisante des immortelles forces des ténèbres. La paix précaire qui s'y était établie menaçait de prendre fin, sous le poids toujours croissant des rivalités entre l'infâme roi Casmir et Aillas, souverain de Troicinet. Et, dans ces bruits de guerre et de souffrance, Madouc, la jeune et malicieuse princesse qu'on avait fait passer pour la fille de Suldrun, détenait à son insu le secret de l'ultime victoire.Jack Vance à son sommet. Bertrand Bonnet, Bifrost.L'une des plus belles oeuvres de l'histoire de la fantasy. Hugues Robert, Librairie Charybde.Mélangeant l'épopée à la satire, ce conte médiéval de Vance est un délice. Publishers Weekly.PRIX WORLD FANTASY DU MEILLEUR ROMAN.Traduit de l'anglais (États-Unis) par E.C.L. Meistermann et Pierre-Paul Durastanti.

  • Les Basiques reviennent, tous les signaux l'indiquent. Eux et leur vaisseau capable de bondir entre les étoiles. Eux et leurs armes énergétiques au pouvoir de destruction sans égal. Mais sur Aerlith, ultime bastion d'une humanité traquée, Joaz Banbeck est prêt. Et avec lui sa cohorte de dragons dédiés à la guerre : la Harpie, l'Horreur bleue et son cousin à longues jambes, le Démon et le Mastodonte au crâne brillant. Tous élevés par ses soins. Et constitués en une armée redoutable qui lui offre une chance, il le sait. Pour peu que cet imbécile d'Ervis Carcolo le comprenne et accepte d'associer ses forces aux siennes...

  • Alors qu'il effectuait une mission de reconnaissance autour de la planète Tschaï, le vaisseau Explorateur IV a été abattu par un missile d'origine inconnue. Unique survivant du crash, Adam Reith découvre un monde d'une beauté et d'une âpreté sans pareilles, une terre d'aventures aussi dangereuse qu'attachante. Obsédé par l'idée de rentrer chez lui, le Terrien va traverser d'immenses et splendides paysages, rencontrer d'autres humains aux moeurs baroques et des extraterrestres belliqueux, vivre mille péripéties, perdre ses certitudes et trouver l'amitié. Parviendra-t-il à regagner un jour la Terre ?
    Le présent volume contient les romans initialement parus sous les titres Le Chasch, Le Wankh, Le Dirdir et Le Pnume.

  • Kirth Gersen voue son existence à la vengeance : des Princes-Démons ont jadis tué ses parents et réduit sa famille en esclavage. Il s'engage à travers la galaxie dans une impitoyable chasse à l'homme, traquant cinq grands criminels : Attel Malagate, appelé le Monstre, Kokor Hekkus, le diabolique auteur de Théorie et pratique de la terreur, le vaniteux Viole Falushe, réputé pour ses crimes et ses débauches, qui excelle à changer d'aspect, Lens Larque, mégalomane, brutal et cruel, et Howard Alan Treesong, le plus subtil, que nul ne saurait décrire.
    Inoubliable voyage aux multiples rebondissements, La Geste des Princes-Démons est un space opera flamboyant, devenu un grand classique de la science-fiction.
     
     La puissance créatrice de l'écriture de Jack Vance force l'admiration.
    Sylvie Burigana, Bifrost.
     
    À l'occasion du centenaire de la naissance de Jack Vance, les cinq tomes de La Geste des Princes-Démons réunis pour la première fois en un volume !
     
     
    La Geste des Princes-Démons comprend :
    1. Le Prince des étoiles
    2. La Machine à tuer
    3. Le Palais de l'amour
    4. Le Visage du démon
    5. Le Livre des rêves

  • - 56%

    Au cours d'une exploration ethnologique, Hilyer Fath et sa femme Althéa sauvent de la mort un garçon de six ans, Jaro. Celui-ci est traumatisé par un drame dont il ne se souvient pas. Le couple adopte l'orphelin et le ramène sur sa planète. Jaro, troublé par des souvenirs fragmentaires et par de curieux messages télépathiques, décide de parcourir l'espace pour découvrir le secret de ses origines.
    Pour le garçon et sa petite camarade Skirlet, qui rêve de devenir détective interstellaire, c'est le début d'une course prodigieuse à travers les étoiles où ils affronteront les périls les plus extrêmes et déjoueront les pièges les plus perfides afin de trouver la réponse à une question particulièrement obscure : qui est Jaro ?
    Publié en 1996, La Mémoire des étoiles est l'un des derniers romans de Jack Vance.

  • Réunissant soixante-et-une nouvelles et courts romans, dont divers prix Hugo et Nebula, la présente intégrale numérique, riche de plusieurs inédits, achève de consacrer l'auteur de Tschaï comme l'un des plus grands conteurs du XXe siècle, un immense écrivain.

  • - 50%

    C'est avec l'humour irrésistible qui le caractérisait que Jack Vance, grand maître incontesté de la science-fiction, a écrit cette autobiographie. Le lecteur n'y trouvera pas de détails pompeux sur les dessous de la fabrication de ses romans, mais découvrira un enfant discret, un adolescent travailleur, puis un véritable bourlingueur allant là où la vie décide de l'emmener.
    Jack Vance évoque sa famille, ses amis et connaissances, sa passion pour le jazz et les voiliers, entre mille autres anecdotes. Des plus marquants aux plus anodins, c'est toujours avec un regard détaché et émouvant que cet éternel voyageur distille ces instants de vie et laisse entrevoir fugitivement Vance l'écrivain. Car derrière son amour pour les voyages et la construction hasardeuse d'une péniche en compagnie de Poul Anderson, on en oublierait presque qu'il est un des plus fameux écrivains de ces dernières décennies...
    Une autobiographie indispensable pour les inconditionnels de Jack Vance.
    Prix Hugo.
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Patrick Dusoulier

  • Il y a treize générations, un astronef-prison s'est écrasé sur un monde d'azur.
    Un vrai paradis. Du soleil, la mer à perte de vue, des îles flottantes, des nourritures marines à profusion. Les castes des Détourneurs, des Voyous, des Canailles et des Publicistes se sont adaptées sans peine à cet environnement enchanteur.
    Mais tout paradis a ses démons. Les Kragens sont des monstres marins semi-intelligents qui dévorent volontiers les réserves des humains.
    Le plus redoutable d'entre eux est le Roi Kragen qui protège les humains s'ils le nourrissent.
    Un protecteur de plus en plus avide à mesure qu'il grossit.
    Mais comment s'en débarrasser sans armes et sur un monde liquide où le métal est introuvable ?
    Un monde d'azur est l'oeuvre maîtresse de Jack Vance dont on a déjà lu dans la même collection le cycle fameux des Princes-Démons.

  • Miro Hetzel

    Jack Vance

    Miro Hetzel est un effectueur galactique, à savoir un enquêteur privé roublard doté d'un sens tout personnel de la légalité. Il est aussi le plus parfait des gentlemen, l'élégance personnifiée, l'idéale incarnation d'un tempérament aussi éclatant que maîtrisé. À vrai dire, de tous les effectueurs que compte l'Étendue Gaéane, Miro Hetzel est assurément le meilleur. D'où ses tarifs exorbitants - une notion toute relative, ne manquerait-il sans doute pas de remarquer. Et le caractère pour le moins retors des missions qui lui sont confiées. Missions qui le conduisent bientôt sur Maz, planète où humains, liss et olefract se partagent le pouvoir pendant que le peuple gomaz, natif des lieux, s'entretue à coups de guerres rituelles séculaires. Puis sur Thesse, en quête d'une ancienne connaissance à l'envergure inattendue...

    Mondes chatoyants et chamarrés, détective madré et philosophe, créatures extraterrestres impénétrables et radicalement autres : Miro Hetzel, qui réunit pour la première fois en France les aventures de son personnage éponyme, s'avère un pur distillat du talent inégalé de l'immense Jack Vance (1916-2013), maître incontesté du planet opera et de l'exotisme en science-fiction.

    « Jack Vance fut une révélation pour moi.
    Au même titre qu'a pu l'être Proust ou Henry James. »
    DAN SIMMONS

  • La Terre se meurt.

    Dans un futur lointain, l'agonie du soleil hypothèque l'avenir des humains qui ont oublié la technologie au profit de la magie.
    Dans cette ambiance de fin de partie, les derniers héros de l'humanité s'appellent Cugel ou Rhialto, T'saïs ou Pandelume. Ils sont mages ou voleurs, bretteurs ou escrocs, flamboyants et désespérés, et ils revivent, 60 ans après leur naissance, sous la plume des plus grands noms de l'Imaginaire.
    En commençant le cycle de La Terre Mourante au début des années 1950, Jack Vance ne se doutait sans doute pas que ce cycle de fantasy influencerait des générations d'écrivains. George R. R. Martin et Gardner Dozois ont réuni Neil Gaiman, Tanith Lee, Tad Williams ou bien encore Lucius Shepard pour lui rendre hommage le temps d'une nouvelle.
    Au sommaire : Neil Gaiman, Tanith Lee, Lucius Shepard, Tad Williams, Paula Volsky, Elizabeth Moon, John C. Wright et Matthew Hughes.

  • L'homme est en passe de conquérir l'ensemble du Système solaire. Mais en ces temps aventureux où l'horizon humain s'élargit aux proportions du cosmos, alors que les pionniers ouvrent de nouvelles voies à force de courage et d'abnégation, il en est certains pour profiter des mannes de l'espace, et de la pire des manières. L'âge de la piraterie spatiale pourrait bien s'annoncer... Face au mystérieux Basilic et sa flotte de forbans, Dick Murdock, jeune Vénusien ayant rejoint son père astronome dans un observatoire lunaire, semble bien démuni. Il lui faudra pourtant faire preuve de la plus grande inventivité et de ressources inattendues pour espérer sauver ses proches, mais aussi, surtout, préserver la route des étoiles...

    Paru en 1953, ultime roman SF inédit en français de l'immense Jack Vance (1916-2013), Les Vandales du vide inaugure la collection « Pulps », un espace éditorial dédié à l'aventure, à la science-fiction grand spectacle, à cette veine première du genre où soufflent les vents de l'épique et du cosmique.

  • « Jack Vance est le plus grand écrivain de science-fiction vivant. » George R. R. Martin« Chaque seconde de l'existence est un nouveau miracle. Considérez les innombrables éventualités et possibilités qui nous attendent à tout instant : les voies de l'avenir. Nous n'en empruntons qu'une ; les autres, qui sait donc où elles mènent ? C'est l'éternelle merveille, la magnifique incertitude du moment futur, le passé étant un tapis qui se déroule régulièrement et dont la trame est tissée de la solution des problèmes posés. »Miracle, avenir, merveille, incertitude... Tel est le cocktail de l'oeuvre de Jack Vance en général et du présent volume en particulier, qui, des stupéfiantes maisons d'Iszm aux fils de l'Arbre fanatiques, des jardins de Refuge-des-Nuages aux improbables Châteaux de la Vieille Terre, révèle une fois encore l'étendue d'un talent à nul autre pareil pour l'exotisme et les personnages roués...Jack Vance est né le 28 août 1916 à San Francisco. Infatigable bourlingueur, marin chevronné, il cultive depuis toujours un goût marqué pour le dépaysement. D'où le chatoiement unique de ses récits, en particulier lorsqu'il s'attache à élaborer des peintures baroques de paysages imaginaires et de civilisations insolites, tant dans le domaine du space opera ou du planet opera que dans celui d'une fantasy plus traditionnelle.Après Planète Géante, l'intégrale, Croisades, Monstres sur orbite et Sjambak, Le Dernier Château et autres crimes est le cinquième livre de Jack Vance publié aux éditions du Bélial'.Recueil de deux romans et deux novellas :Les Maisons d'IszmAlice et la citéFils de l'arbreLe Dernier château

  • Les cinq rubans d'or

    Jack Vance

    Pour libérer la Terre du joug de l'empire des Cinq Mondes, Paddy Blackthorn se retrouve à courir l'espace afin de découvrir le secret de l'ultrapropulsion spatiale.
    Ses seuls indices : quelques bribes de données codées sur cinq rubans d'or.
    Heureusement, il pourra compter sur l'aide de l'énigmatique Fay car tout l'Empire est à ses trousses. Et pour cause, Paddy a causé la mort de ses cinq plus grands princes...
    Conteur inlassable, Jack Vance n'a cessé tout au long de sa carrière de nous emmener vers des galaxies et des planètes lointaines. Parmi ses succès, on compte quelques monuments de la science-fiction comme Le Cycle de Tschaï, La Geste des Princes-Démons ou encore La Terre mourante. Avec Les Cinq rubans d'or, il nous propose un space opera, picaresque et exotique comme lui seul sait les écrire.

  • À priori la mission de Thissel était simple : récupérer à la descente du convoi carcéral le dangereux criminel Haxo Angmark.
    Elle le devient beaucoup moins lorsque ce dernier parvient à s'enfuir et à se fondre dans la population de la planète Sirène. Un monde où chacun porte un masque et ne s'exprime qu'en chantant.
    Commence alors pour les deux hommes une partie de cache-cache mortelle.
    Haute en couleur dans un décor baroque et flamboyant, l'intrigue de « Papillon de Lune » mélange suspense et exotisme. Un cocktail emblématique de ce recueil de nouvelles et de toute l'oeuvre de Jack Vance, sans doute le plus grand conteur que la science-fiction ait connu. Ses mondes colorés ont émerveillé des générations de lecteurs qui se sont plongés avec délice dans ses grands cycles comme Tschaï ou La Geste des Princes-Démons. Baroudeur rassemble d'autres pépites à (re)découvrir comme « Personnes déplacées », « La Princesse enchantée » ou « Le Temple de Han ».

  • Touriste en provenance d'une planète de rustres, la jeune Alice arrive dans la grande ville de Hant, avec la ferme intention de visiter ses quartiers les plus pittoresques : les jardins de Refuge-des-Nuages, la Vieille Cité, les hauteurs de Basfourré. Mais rien ne va se passer comme prévu, pour Alice comme pour ceux qui lui veulent du mal...

  • Fils de l'arbre

    Jack Vance

    C'est à la recherche de celui qui lui a volé sa femme que Joe Smith débarque sur la planète Kyril. Kyril, où pousse un arbre gigantesque qui fonde le pouvoir des Druides, une caste de prêtres fanatiques. Mais dès son arrivée, Joe Smith se retrouve embarqué dans une série de complots...

  • Sur une Terre future, les descendants de l'humanité vivent dans de gigantesques forteresses. Mais celles-ci tombent, les unes après les autres aux mains des Meks, serviteurs des humains en pleine révolte contre leurs maîtres. Bientôt il ne reste plus qu'un seul château à tenir debout... Un texte couronné par le prix Hugo 1967, catégorie « Novelette ».

empty