• Nombreux sont les chrétiens qui choisissent aujourd'hui la voie de l'enseignement.
    Quels en sont les enjeux humains et spirituels ? Comment vivre cette mission dans la lumière de la foi ?
    Nourri d'une expérience de plus de trente années au service de l'école, cet ouvrage s'adresse à tous les acteurs de la transmission et de l'éducation. L'auteur y partage une profonde conviction : oui, le métier d'enseignant - dans le public comme dans le privé - est un lieu éminent pour accomplir sa mission de baptisé !
    Les jeunes et futurs enseignants, mais aussi les professeurs plus expérimentés, trouveront dans ces pages stimulantes et remplies d'espérance les repères pour approfondir leur vocation de chrétien dans l'école.

  • Comment l'Éducation nationale peut-elle répondre aux dérives fondamentalistes qui la menacent ? La référence incantatoire aux grands principes d'hier résonne désormais dans le vide. Ne faut-il pas revenir à la vocation première de l'école en abordant la q

  • Dans ce dictionnaire, les personnages, les lieux, les moeurs, les institutions, les mots et les idées du Nouveau Testament, ou ayant un rapport avec le Nouveau Testament, font l'objet de plus de mille articles, introduits par ordre alphabétique.
    Tout ce qu'on sait de la culture, de la société de l'époque, de l'étymologie, de l'histoire, de l'anthropologie et bien entendu de l'exégèse du Nouveau Testament, est systématiquement mis en oeuvre pour éclairer chaque terme. Des renvois nombreux - aux passages du Nouveau Testament lui-même, aux autres termes du dictionnaire ainsi qu'à l'importante introduction générale - permettent de compléter l'information de chaque mot et de le resituer dans un ensemble de significations plus large.

  • L'Eucharistie est assurément le coeur de la vie chrétienne : elle est le "pain de la vie", une expression où l'article "la" indique qu'il s'agit de la vie par excellence, de la vie divine qui n'est pas soumise à la mort. Mais l'Eucharistie, le "grand Mystère de la foi", est pratiquement depuis le début objet d'excès, d'incompréhensions, de doutes, de rejets. Comment la comprendre ?
    Dans cette enquête fondée sur une lecture précise des textes du Nouveau Testament qui parlent de ce "pain", le Père Léon-Dufour revient sur un thème qu'il avait traité il y a près de vingt-cinq ans (Le Partage du pain eucharistique selon le Nouveau Testament). Il insiste sur deux dimensions, qui lui tiennent à coeur : comment parler de la "présence" de Jésus dans le pain et le vin ? Quelle est donc cette "présence" ? Qu'est-ce qui s'offre à nous dans l'acte liturgique où nous célébrons l'Eucharistie ? Et, d'autre part, que signifie donc ce pain pour notre vie à nous, notre pratique chrétienne ? Pourquoi, et "en quoi", nous transforme-t-il ? Comment nous renvoie-t-il aux autres, nos "frères" dans l'Église et le monde ? Comprendre l'Eucharistie pour en vivre, en vivre pour mieux la comprendre : tel est le propos de ce petit livre.

  • Comment agir selon l'Evangile ? Tout chrétien convaincu est confronté à cette question. Dans cette étude systématique sur le thème de l'agir d'après les trois Evangiles synoptiques (Matthieu, Marc et Luc) et l'Evangile selon Jean, Xavier Léon-Dufour montre la richesse et la profondeur spirituelle que peut acquérir une vie active selon le Christ. On est bien au-delà de l'"imitation" d'un exemple ou de l'obéissance extérieure à un enseignement. En cours de route, l'auteur examine, avec la science qu'on lui connaît, le lien de Jésus à la Tradition juive, la présence de Dieu en l'homme qui agit, les domaines de l'action humaine (argent, société, sexualité...), pour en arriver au centre et au terme du message évangélique : l'amour et le pardon, seuls dignes de foi en fin de compte.

  • Qui peut parler de la mort s'il ne l'a pas traversée ? C'est pourtant à une telle aventure que Saul de Tarse s'est risqué, qui déclare avoir vu Jésus vivant sorti de la mort. Ce que l'historien dit avec sûreté dans cet ouvrage, est fondé sur les itinéraires existentiels de Jésus et de Paul, et non pas sur un examen didactique des affirmations sur l'au-delà. Confronté successivement aux points de vue de Jésus et de Paul sur la mort, le lecteur est amené à recomprendre, au niveau du sens, des notions reçues qu'il tendait à ranger parmi les choses inutiles : rédemption, expiation, sacrifice, etc. Cet ouvrage ne concerne pas seulement les chrétiens, mais aussi tous ceux pour qui Dieu existe et qui se heurtent à l'écran du langage dans lequel leur est dit le mystère.

  • L'exégèse historique et critique mène-t-elle inéluctablement à "perdre la foi" ? Ne montre-t-elle pas, par exemple, le côté mythique de nombreux passages bibliques, ne dévoile-t-elle pas leur genre littéraire bien codifié qui jette un doute sur la réalité historique dont il est question, ne met-elle pas au jour les ressemblances frappantes avec d'autres textes, souvent plus anciens, du Proche-Orient ?
    Dans des textes divers publiés durant quarante ans, un grand exégète, qui a consacré sa vie à l'étude "scientifique" du Nouveau Testament, répond : la Bible peut rester "parole de Dieu" même pour ceux qui la traitent comme une "parole humaine" à laquelle on applique les principes de la critique historique et textuelle. Non sans tension certes - mais soutenir la tension, c'est aussi progresser dans la foi et son intelligence-, l'homme de science peut demeurer un homme de foi.
    Mais plutôt que de construire une théorie, ce livre montre une pratique exégétique en acte, sur des passages et des thèmes bibliques difficiles, en même temps qu'il retrace l'itinéraire d'un croyant qui affronte de face les défis intellectuels de son temps.

empty