• Le véritable tournant de l'histoire du monde moderne se prit à la charnière des XVIe et XVIIe siècles. Avec la découverte du monde non européen et l'expansion commerciale qui en résulta, Henri IV eut à connaître un phénomène de civilisation sans précédent. Le nouveau roi de France venu de son Béarn, à peine issu des noeuds d'intrigues et des dangers qui avaient bien failli lui ravir son royaume, l'esprit assailli par l'impossible mission de le restaurer, de le reconstruire, qu'allait-il faire ? Aurait-il même le temps de voir et de comprendre le phénomène mondial qui s'accomplissait ? Comprendrait-il que toutes les sociétés européennes allaient être de plus en plus affectées ? De façon moins chronologique que thématique, s'inspirant en cela de la "politologie" la plus actuelle, Yves Cazaux répond à ces questions - parmi beaucoup d'autres - que notre histoire nationale n'a abordées que superficiellement. Il montre en outre que les impérieuses promptitudes d'Henri IV sont parfois proches de celles d'un Bonaparte. Son livre, second tome d'un ouvrage dont le premier traitait de l'abjuration et de la victoire d'Henri IV sur lui-même, constitue une somme irremplaçable sur le règne, court et difficile, contesté de son vivant puis glorifié jusqu'à l'absurde, de celui qui fut l'un des rois les plus énigmatiques et les plus attachants des temps modernes.

  • Marie de Bourgogne fille de Charles le Téméraire fut le témoin de son Entreprise. Elle vécut vingt-cinq ans. régna cinq ans. Princesse d'origine française, elle méritait bien qu'une étude lui fût enfin consacrée. Elle a hérité ses seigneuries après un des plus grands désastres qui aient jamais atteint un souverain de la valeur de son père. Elle a dû faire face à une révolution intérieure brève et dure. Elle a soutenu contre Louis XI, acharné à sa perte, une guerre « totale ». Qu'elle ait pu, avec l'aide d'une noblesse en majeure partie fidèle, avec le concours et par le sacrifice de ses peuples loyaux, opposer à son adversaire une résistance qu'il n'attendait certes pas, a amené Yves Cazaux à reconsidérer avec attention le destin et la force de l'idée bourguignonne à la fin du XVe siècle. Cette jeune princesse, vigoureuse et intelligente, fit choix de Maximilien d'Autriche pour époux, fut mère et grand-mère de deux ducs de Bourgogne, élevés, selon sa volonté, en seigneurs naturels des pays d'en-deçà - dont l'un fut roi d'Espagne, l'autre empereur du Monde ! L'Europe des cinq derniers siècles a continué à percevoir les échos de sa vie éphémère, des inquiétudes et des tumultes de son temps. Avec Marie de Bourgogne, Yves Cazaux offre en même temps qu'un portrait inoubliable, une étude historique pleine de révélations sur une des plus passionnantes périodes de notre histoire.

  • Le véritable tournant de l'histoire du monde moderne se prit à la charnière des XVIe et XVIIe siècles. Avec la découverte du monde non européen et l'expansion commerciale qui en résulta, Henri IV eut à connaître un phénomène de civilisation sans précédent. Le nouveau roi de France venu de son Béarn, à peine issu des noeuds d'intrigues et des dangers qui avaient bien failli lui ravir son royaume, l'esprit assailli par l'impossible mission de le restaurer, de le reconstruire, qu'allait-il faire ? Aurait-il même le temps de voir et de comprendre le phénomène mondial qui s'accomplissait ? Comprendrait-il que toutes les sociétés européennes allaient être de plus en plus affectées ? De façon moins chronologique que thématique, s'inspirant en cela de la "politologie" la plus actuelle, Yves Cazaux répond à ces questions - parmi beaucoup d'autres - que notre histoire nationale n'a abordées que superficiellement. Il montre en outre que les impérieuses promptitudes d'Henri IV sont parfois proches de celles d'un Bonaparte. Son livre, second tome d'un ouvrage dont le premier traitait de l'abjuration et de la victoire d'Henri IV sur lui-même, constitue une somme irremplaçable sur le règne, court et difficile, contesté de son vivant puis glorifié jusqu'à l'absurde, de celui qui fut l'un des rois les plus énigmatiques et les plus attachants des temps modernes.

  • Un moment "prodigieux" de l'histoire. Henri de Navarre, prince protestant, accédera-t-il au trône de France, royaume en majorité catholique? En cette fin du XVIe siècle, la vieille "civilisation du Sacré" est morte. On veut abattre ou sauver l'ancienne société. On refuse ou on accepte la montée d'un monde inconnu. Jamais la France n'a tant souffert. Jamais Paris n'a enduré - jusqu'à l'anthropophagie... -un siège plus sauvage. Au centre de cette crise, Henri IV va "dresser sa propre statue". Sa gaieté, ses amours, sa goguenardise, son panache de Gascon, son esprit, ses reparties font merveille. Enfin, pense la France, un roi qui sait trousser les filles ! En même temps, son agilité de montagnard et sa subtilité de Béarnais en font un incomparable politique. Cet être tout en raison ne se permet qu'une folie : son courage. A chaque combat, il remet tout en jeu sous la protection de son Dieu. Cependant, derrière cette façade vit un autre personnage, très secret, qui découvre l'angoisse "existentielle" mais qui la domine en chevalier initié, prêt à accomplir le voyage auquel son destin le voue. L'hermétisme lui suggère sa tolérance. Le puissant courant philosophique du Trismégiste, qui traverse catholicisme et réforme, l'assiste dans ses épreuves. Et c'est à son entrée dans Paris qu'Henri IV va remporter la plus grande des victoires en parvenant à se vaincre soi-même, renoncer à la vengeance, accorder le pardon général... Après Marie de Bourgogne, Guillaume le Taciturne, et ce Jeanne d'Albret qui faisait admirablement revivre Henri IV jeune, ce nouvel et imposant ouvrage du grand historien qu'est Yves Cazaux nous invite à reconnaître, non pas la légende d'Henri le Grand, mais son mythe : Henri IV ne fut-il pas, par exception à son temps, l'incarnation de la Clémence portée au-delà des limites humaines?

  • Marie de Bourgogne fille de Charles le Téméraire fut le témoin de son Entreprise. Elle vécut vingt-cinq ans. régna cinq ans. Princesse d'origine française, elle méritait bien qu'une étude lui fût enfin consacrée. Elle a hérité ses seigneuries après un des plus grands désastres qui aient jamais atteint un souverain de la valeur de son père. Elle a dû faire face à une révolution intérieure brève et dure. Elle a soutenu contre Louis XI, acharné à sa perte, une guerre « totale ». Qu'elle ait pu, avec l'aide d'une noblesse en majeure partie fidèle, avec le concours et par le sacrifice de ses peuples loyaux, opposer à son adversaire une résistance qu'il n'attendait certes pas, a amené Yves Cazaux à reconsidérer avec attention le destin et la force de l'idée bourguignonne à la fin du XVe siècle. Cette jeune princesse, vigoureuse et intelligente, fit choix de Maximilien d'Autriche pour époux, fut mère et grand-mère de deux ducs de Bourgogne, élevés, selon sa volonté, en seigneurs naturels des pays d'en-deçà - dont l'un fut roi d'Espagne, l'autre empereur du Monde ! L'Europe des cinq derniers siècles a continué à percevoir les échos de sa vie éphémère, des inquiétudes et des tumultes de son temps. Avec Marie de Bourgogne, Yves Cazaux offre en même temps qu'un portrait inoubliable, une étude historique pleine de révélations sur une des plus passionnantes périodes de notre histoire.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Raconte l'aventure d'une poignée d'hommes, partis de France, au XVIIe siècle, pour créer un nouveau monde. Parmi eux il y avait Samuel Champlain et Cavelier de La Salle. Le Canada était né.

  • Jean-Vincent d'Abbadie, baron de Saint-Castin, s'embarque à 13 ans comme enseigne avec le régiment de Carignan-Salières sur un bâtiment en partance pour la Nouvelle-France.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La transformation digitale est une impérieuse nécessité pour toutes les entreprises, mais comment la piloter pour qu'elle soit efficace ?
    Beaucoup de grandes sociétés constatent qu'elles ont les données, les clients, les moyens et les talents, mais que malgré tout leurs innovations ont moins d'impact sur le marché que celles de start-up ayant beaucoup moins de moyens.
    Ce livre présente trois concepts qui répondent à ces interrogations : 
    - Un système d'information ouvert, capable de s'interfacer avec des partenaires extérieurs et d'évoluer en permanence,
    - la mise en place en interne d'une "usine logicielle" (software factory) qui intègre les méthodes agiles, une approche orientée client et la pratique du déploiement continu,
    -  l'émergence d'une culture favorable au logiciel dans l'entreprise : tout le monde ne doit pas coder, mais tout le monde doit prendre conscience de l'importance du logiciel dans la stratégie de l'entreprise.

  • Ce livre fait ressortir les points saillants d'un projet d'urbanisation et de BPM (Business Process Management). Il explique comment le mener à terme avec succès et insiste sur la rentabilité d'une telle démarche. Il se compose de trois parties : la première présente l'intérêt d'une démarche d'urbanisation, en partant des objectifs opérationnels du DSI ; la deuxième répond à six contraintes fondamentales, mais souvent ignorées : le coût, l'agilité, l'exploitation, la conduite du changement, la gestion des données distribuées et la flexibilité du déploiement ; la dernière partie donne la vision de l'auteur sur les grandes tendances des systèmes d'information, comme par exemple l'offshore et l'automatisation des développements.
    Les mises à jour de cette 4e édition portent sur la partie prospective de l'ouvrage, sur le cloud computing, et sur la complexité dans l'urbanisation du SI .

  • Jean-Yves, un homme timide et introverti, mène une vie solitaire entre rêve et réalité. Ne parvenant pas à établir un lien avec les autres, il reste en retrait et les observe, s'imaginant percer leur intimité. L'avènement des réseaux sociaux, véritable aubaine pour son commerce, le conduit à se créer un double virtuel pour arriver à ses fins. C'est là qu'il croise Julia, une jeune femme dont il tombe éperdument amoureux et qu'il va tenter de rencontrer. Parviendra-t-il à concrétiser son désir ? Le lecteur suit le courant des pensées du personnage entre fantasme, souvenirs et réalité tangible ou virtuelle.
    Couverture : Photo par Timon Studler sur Unsplash

  • Cet ouvrage est construit en chapitres qui correspondent à des questions-clé qui reviennent régulièrement dès que l'on est amené à travailler "avec" ou "pour" un système d'information telles que  le retour sur investissement, la création de valeur, l'équilibre ressources internes/ressources externes, l'avantage compétitif...
    L'ouvrage met en scène  les dirigeants des principaux départements d'une société fictive (direction générale, DSI, direction de la production, direction commerciale, RH...) avec leurs exigences et leurs contraintes en termes de système d'information..
    Cette nouvelle version a été à la fois actualisée et simplifiée,  et des dessins humoristqiues ont été ajoutés pour la rendre plus accessible dans sa lecture et sa présentation.

  • Agilité, Efficience, innovation.. des défis posés aux entreprises du 21e siècle! Face à ces exigences accrues dans un monde d'hyper-compétition, le pilotage/optimisation des processus métiers et la gestion des flux de communication sont deux leviers sur lesquels doit s'appuyer conjointement le management de l'Entreprise. Plus précisement, ce livre propose de déployer l'approche du"lean management" pour le pilotage des processus et l'approche "Entreprise 2.0" pour mieux gérer les flux de communication.Pourquoi allier ces 2 sujets? Leurs objectifs sont communs: agilité, mobilisation de l'intelligence et de la créativité de tous; la culture d'entreprise est nécessaire au succès des deux démarches; elles se renforcent mutuellement: le Lean favorise l'efficacité des process de communication et une communication efficace favorise l'efficacité des méthodes d'amélioration continue des processus.Ce livre séduira tant les managers "sceptiques" des grandes entreprises, que ceux qui veulent comprendre " comment ça marche". Tous les mécanismes du 2.0 y sont démontés.

empty